Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le Bureau de la concurrence accepte d'examiner les prix de l'essence dans le Nord-Ouest de l'Ontario

Communiqué

Le Bureau de la concurrence accepte d'examiner les prix de l'essence dans le Nord-Ouest de l'Ontario

En réponse à une demande écrite de la part de Greg Rickford, ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines, le Bureau de la concurrence du Canada examinera les prix de vente au détail de l'essence dans le Nord-Ouest de l'Ontario.

Le 30 novembre dernier, le ministre Rickford a attiré l'attention du Bureau sur le fait que les prix de l'essence dans le nord-ouest de l'Ontario n'avaient pas baissé comme ce fut le cas dans le reste de la province lorsque la taxe sur le carbone découlant du programme de plafonnement et d'échange a été supprimée. Le Bureau a fait savoir qu'il examinera les données concernant les prix au détail et les prix de gros de l'essence ainsi que les marges mentionnées dans la lettre du ministre. De plus, le Bureau a l'intention de recueillir d'autres données et de communiquer avec les participants au sein de l'industrie pour obtenir de plus amples informations, selon les besoins.

Le ministre Rickford a accueilli favorablement l'intention du Bureau d'examiner cette question d'équité fondamentale, puisque le gouvernement de l'Ontario continue de se battre pour la population afin de rendre le quotidien plus abordable pour les Ontariens et les Ontariennes.

« Je suis heureux de constater que le Bureau partage mes préoccupations au sujet des pratiques de fixation des prix dans le nord-ouest de la province et qu'il prend les mesures nécessaires pour examiner cette question de plus près », déclare le ministre Rickford. « Je trouve aussi encourageant de savoir que sévir contre les pratiques anticoncurrentielles dans le secteur des carburants demeure une priorité pour le Bureau. Toute la population de l'Ontario mérite que les prix de l'essence et du diesel soient équitables. »

Faits en bref

  • Le 30 novembre 2018, le ministre a envoyé une lettre au Bureau de la concurrence pour demander qu’une enquête sur la fixation des prix de l’essence dans le nord-ouest de l’Ontario soit menée.
  • Le 6 décembre 2018, le Bureau de la concurrence a répondu à la lettre du ministre en confirmant qu’il examinerait les pratiques de fixation des prix dans la région.
  • Depuis 2008, 33 personnes et 12 entreprises ont plaidé ou ont été reconnues coupables de fixation des prix de l’essence dans plusieurs marchés de l’Ontario et du Québec à la suite d’enquêtes menées par le Bureau de la concurrence.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement Consommateurs