Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de l'Ontario et de la Saskatchewan sur le Plan canadien pour les minéraux et les métaux

Déclaration

Déclaration de l'Ontario et de la Saskatchewan sur le Plan canadien pour les minéraux et les métaux

Aujourd'hui, Greg Rickford, ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines, et Bronwyn Eyre, ministre de l'Énergie et des Ressources de la Saskatchewan, ont émis la déclaration suivante concernant le Plan canadien pour les minéraux et les métaux :

« Le gouvernement fédéral a publié son Plan canadien pour les minéraux et les métaux (PCMM) pour recenser des possibilités pour l'industrie minière du Canada et positionner le Canada comme nation dominante au chapitre de l'exploitation des minéraux.

Au cours des dernières années, le secteur des minéraux du Canada a fait face à d'importants obstacles économiques. Et, bien que l'Ontario et la Saskatchewan soient d'accord avec certains thèmes abordés dans le PCMM, nous croyons que celui-ci devait tenir compte de ces obstacles et indiquer vigoureusement aux investisseurs de par le monde entier que l'Ontario et le gouvernement fédéral sont prêts à passer à l'action pour soutenir notre secteur minier.

Malheureusement, il n'a atteint aucun de ces objectifs. Et donc, l'Ontario et la Saskatchewan n'appuient pas le PCMM.

L'Ontario, la Saskatchewan et l'industrie craignent que la politique fédérale malavisée n'empêche notre progrès. Les secteurs qui sont de grands consommateurs d'énergie, comme le secteur minier, courent le plus grand risque de souffrir de la montée en flèche des coûts de l'énergie.

Compte tenu des défis auxquels nos secteurs des ressources naturelles, en particulier l'uranium en Saskatchewan et l'acier et d'autres métaux en Ontario, sont confrontés en matière de commerce, le gouvernement fédéral n'a toujours pas de plan pour faire en sorte que les entreprises puissent accéder aux marchés internationaux d'une manière transparente, stable et efficace.

C'est pourquoi nos gouvernements s'efforcent de rétablir la viabilité et la fiabilité de nos marchés de l'énergie. L'Ontario s'est battue pour éliminer la taxe sur le carbone liée au plafonnement et à l'échange, éliminant ainsi un fardeau important pour les fabricants de l'Ontario et inversant ainsi le cours d'une décennie de mauvaise gestion.

Et la population de l'Ontario et la Saskatchewan peut être assurée que notre gouvernement mettra tout en œuvre pour protéger les industries de l'Ontario contre la taxe sur le carbone tueuse d'emplois, que le gouvernement fédéral souhaite imposer à notre province.

De plus, nous ne devons pas laisser des mesures comme le projet de loi C-69 du gouvernement fédéral nuire aux progrès importants que nous cherchons à réaliser dans le Nord de l'Ontario, partout en Saskatchewan et ailleurs.

Ce projet de loi pourrait faire en sorte que l'on utilise les évaluations environnementales comme une arme contre le développement futur. Cette approche du gouvernement fédéral, qui manque de perspicacité, nuira aux efforts de développement et empêchera la mise en œuvre de plusieurs projets de développement importants.

Jusqu'à ce que nous abordions ces problèmes qui nuisent aux familles, aux entreprises et à l'économie canadienne, l'Ontario et la Saskatchewan ne pourront pas appuyer le PCMM. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement