Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre concernant la rémunération des cadres supérieurs de Hydro One

Déclaration

Déclaration du ministre concernant la rémunération des cadres supérieurs de Hydro One

TORONTO — Aujourd'hui, le ministre de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines, Greg Rickford, a fait la déclaration suivante sur Hydro One :

« Je suis heureux d'annoncer que notre gouvernement a tenu son engagement de faire passer la population de l'Ontario en premier et de ramener la rémunération des cadres supérieurs de Hydro One à des niveaux acceptables.

« Le conseil d'administration de Hydro One nous a fourni un cadre de rémunération conforme à la directive du Conseil de gestion du gouvernement envoyée aux administrateurs 21 février.

« La rémunération maximale du chef de la direction sera maintenant de 1,5 million de dollars par année, soit moins de 25 pour cent de la rémunération directe de l'ancien chef de la direction. Ce montant comprend 500 000 $ en salaire de base, le reste étant constitué de rémunération incitative à court et à long terme fondée sur le rendement. La rémunération réelle pourrait être inférieure à 1,5 million de dollars si les objectifs ne sont pas atteints. Nous nous sommes fermement engagés envers les Ontariens et les Ontariennes à freiner les excès à Hydro One. 

« Mais surtout, les objectifs de rendement comprendront la contribution du chef de la direction à la réduction des coûts du système, à l'appui de notre engagement à réduire de 12 pour cent les tarifs d'électricité de la population ontarienne. 

« Les autres membres de la haute direction nouvellement nommés ne pourront gagner plus de 75 pour cent de la rémunération du chef de la direction et la structure de rémunération incitative de base, à court terme et à long terme, sera conforme à celle du chef de la direction. Les membres du conseil gagneront maintenant 80 000 $, les présidents des comités, 85 000 $, et le président du conseil, 120 000 $.

« Respectée par Hydro One, cette directive nous permet d'aller de l'avant en tant que province. Elle met l'entreprise sur la bonne voie pour l'avenir en prouvant qu'elle peut fonctionner comme un service public d'électricité de premier ordre tout en freinant la rémunération des cadres supérieurs et en augmentant la transparence publique. 

« Pour l'avenir, je suis convaincu que le conseil d'administration de Hydro One continuera à avoir l'entière confiance des Ontariens et des Ontariennes dans ses actions. »

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement