Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

On propose de nouvelles zones protégées dans le nord-est de l'Ontario

Communiqué archivé

On propose de nouvelles zones protégées dans le nord-est de l'Ontario

Le gouvernement McGuinty soumet à la consultation publique un plan visant à libérer des concessions minières et des terres privées

Un projet visant à créer de nouvelles zones protégées pour remplacer une réserve de conservation proposée dans le Nord-Est de l'Ontario.

Des ajouts à la réserve de conservation Grassy River Halliday Lake Forest and Lowlands, à la réserve de conservation Ivanhoe River Clay Plain et au parc provincial Chapleau Nemegosenda River sont proposés pour remplacer la réserve de conservation Woman River Complex qui était planifiée à l'origine. La réserve de conservation Woman River Complex comprenait des terres réservées aux prospecteurs ainsi que des terres privées.

Cette proposition est affichée au Registre environnemental (ontario.ca/registreenvironnemental) sous le numéro d'enregistrement 010-2514.

Le ministère des Richesses naturelles a choisi les nouvelles zones protégées avec la collaboration de membres de groupes environnementaux, de divers prospecteurs, des Premières nations, de l'industrie forestière et d'autres ministères provinciaux.

Faits en bref

  • La superficie des zones que l’on propose de protéger est égale à la superficie de la réserve de conservation qui était planifiée à l’origine, soit 9 700 hectares.
  • Les terres renferment divers écosystèmes, dont des terres humides, des sites de nidification du balbuzard pêcheur, des peuplements de forêt ancienne et une zone d’intérêt naturel et scientifique.

Ressources additionnelles

Citations

« En proposant de nouvelles zones protégées pour remplacer des terres qui étaient réservées, nous appuyons l’essor économique du Nord ontarien tout en préservant le patrimoine naturel de l’Ontario. »

Donna Cansfield

ministre des Richesses naturelles

« Il est possible pour les environnementalistes, les Premières nations, l’industrie minière et le secteur forestier de s’entendre. Nous l’avons fait. Nous avons convenu de protéger de nouvelles zones pour palier la perte de la réserve de conservation Woman River Complex. »

Evan Ferrari

directeur, parcs et zones protégées, CPAWS Wildlands League.

Partager

Sujets

Environnement et énergie