Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le commerce illégal d'espèces en péril de l'Ontario entraîne une amende de 4 000 $

Communiqué archivé

Le commerce illégal d'espèces en péril de l'Ontario entraîne une amende de 4 000 $

Instruction à Toronto d'une affaire ayant fait l'objet d'une enquête menée par plusieurs organismes

Dean Barbieri, de Toronto, a été condamné à payer une amende de 4 000 $ pour avoir commis des infractions reliées à la possession et à la vente illicites d'espèces en péril.

Dean Barbieri a plaidé coupable à six chefs d'accusation reliés à la possession, à l'achat et à la vente d'espèces en péril. Les chefs d'accusation avaient été portés contre lui aux termes de deux lois ontariennes : la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition et de la Loi de 1997 sur la protection du poisson et de la faune.

La cour a entendu des témoignages selon lesquels des agents de protection de la nature de l'Ontario avaient saisi un jeune serpent à sonnettes de l'espèce massasauga dans le domicile de Dean Barbieri après avoir fouillé son domicile, le 1er novembre 2008, en vertu d'un mandat de perquisition. D'autres preuves ont confirmé que l'accusé avait déjà eu en sa possession un massasauga et en avait fait le trafic en mai 2008. Les agents ont ciblé Dean Barbieri après avoir enquêté sur un individu qui avait été reconnu coupable de trafic d'espèces en péril prélevées dans des milieux sauvages en Ontario. L'enquête avait révélé que Dean Barbieri avait vendu un massasauga à cet individu et lui avait acheté un serpent.

Monsieur le Juge de paix Peter Gettlich a entendu l'affaire le 28 mai 2009, à la Cour de justice de l'Ontario siégeant à Toronto.

L'opération « Shellshock » avait été une enquête internationale sur le commerce illicite d'espèces en voie de disparition entre le Canada et les États-Unis. L'enquête avait été réalisée par des agents du ministère des Richesses naturelles de l'Ontario et des agents d'Environnement Canada, de l'Agence des services frontaliers du Canada, du U.S. Fish and Wildlife Service et du New York Department of Environmental Conservation.

Pour signaler une infraction reliée aux ressources naturelles, on peut composer n'importe quand le numéro sans frais 1 877 TIPS-MNR (847-7667) ou communiquer avec le bureau local du ministère des Richesses naturelles pendant les heures de bureau habituelles. On peut aussi appeler anonymement Échec au crime, au 1 800 222-TIPS (8477).

Renseignements pour les médias

  • Relations avec les médias

    Direction des services de communications

    416 314-2106

  • David Critchlow

    ministère des Richesses naturelles de l'Ontario, Direction de l'application des règlements

    705 755-1437 (cellulaire

Partager

Sujets

Environnement et énergie Lois et sécurité