Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Dépollution du plus grand site de stations radars

Communiqué archivé

Dépollution du plus grand site de stations radars

Le gouvernement McGuinty restaure l'environnement et crée des emplois dans le Nord

La Première nation Weenusk de la baie d'Hudson collaborera étroitement avec le gouvernement de l'Ontario au nettoyage du plus grand des sites de stations radars du Nord de l'Ontario.

Au cours des trois prochaines années, la Première nation Weenusk fera fonctionner un camp de base pour les ouvriers qui travailleront à la dépollution du site 500, où se trouvent des stations radars du réseau Mid-Canada, près de Peawanuck. Plus de 40 emplois seront créés pour les membres de la Première nation Weenusk la première année.

L'Ontario pilote un plan de six ans visant à dépolluer 16 sites de stations radars du réseau Mid Canada contenant des substances toxiques, des déchets divers et des bâtiments abandonnés.

Faits en bref

  • L'Ontario a signé des ententes de plus de 11 millions de dollars avec la Première nation Weenusk. Le coût global de dépollution du site 500 est de 41 millions de dollars. L'Ontario investira 55 millions de dollars dans ce plan de six ans visant à dépolluer 16 sites des stations radars de Mid-Canada.
  • L'Ontario investira 55 millions de dollars dans ce plan de six ans visant à dépolluer 16 sites des stations radars de Mid-Canada.
  • En 2009, deux autres sites de stations radars de Mid-Canada ont été dépollués avec succès.
  • Les sites contiennent des substances toxiques, comme des polychlorés biphényls (PCB), des hydrocarbures, du mercure et de l'amiante, ainsi que des bâtiments abandonnés.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Notre gouvernement poursuit la dépollution des 16 sites de stations radars de Mid-Canada. Nous sommes ravis des compétences et de l'expertise que les gens de Weenusk apporteront à la dépollution du site 500. »

Linda Jeffrey

ministre des Richesses naturelles

« La dépollution des sites de stations radars est très attendue et la Première nation Weenusk se réjouit de démarrer les travaux. Des emplois seront créés au cours des trois prochaines années pour les gens de ma collectivité et cela est très important pour moi. De plus, le projet va améliorer la santé de l'environnement pour les gens qui vivent sur ces terres. »

Chef Edmund Hunter

Première nation Weenusk

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Travail et emploi Régions rurales et du Nord