Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Dépollution du plus grand site du réseau Mid-Canada en Ontario

Document d'information archivé

Dépollution du plus grand site du réseau Mid-Canada en Ontario

Document d'information

L'Ontario entend dépolluer, au cours des trois prochaines années, le plus grand des 16 sites de stations radars du réseau Mid-Canada situés dans le Grand Nord.

Historique du réseau Mid-Canada

  • Dans les années 1950, en pleine Guerre froide, le ministère de la Défense nationale avait fait construire 98 stations radars au Canada. Quatorze des 16 sites en Ontario sont au bord de la baie d'Hudson et de la baie James dans la région boréale du Grand Nord de l'Ontario.
  • Traversant le Canada en son milieu, le réseau de stations radars devait détecter les attaques aériennes éventuelles.
  • Le ministère de la Défense nationale a abandonné les stations radars situées en Ontario au milieu des années 1960. Les terres ont été cédées à l'Ontario.
  • Dans les sites abandonnés se trouvent toujours des bâtiments, des pylônes d'antenne radar, des réservoirs de carburant, des fûts métalliques et divers autres équipements et débris, ainsi que des substances toxiques.

Site 500

  • Le nettoyage du site 500 est un projet de grande envergure qui devrait coûter environ 41 millions de dollars.
  • Le site 500, qui comprend le site principal et quatre sites adjacents plus petits (appelés sites des stations doppler), comprend :
    • 11 bâtiments principaux, notamment un gymnase, une salle à manger, des baraques, un bâtiment des opérations, un hangar d'aérodrome et une tour;
    • 17 véhicules abandonnés;
    • environ 50 000 fûts de carburant vides.

Premières nations

  • Durant les travaux, la province fournira de la formation et des possibilités d'emploi aux membres et aux entreprises des Premières nations.
  • L'Ontario a signé une entente d'un an de 3 millions de dollars avec Winisk 500 Corporation, entreprise de Première nation, concernant des travaux de nettoyage généraux au site 500.
  • La province a aussi signé une entente de trois ans de 8 millions de dollars avec la Première nation Weenusk concernant un camp de base pour faciliter le nettoyage du site 500.

Autres sites de Mid-Canada

  • L'Ontario pilote un plan de six ans de 85 millions de dollars visant à dépolluer 16 sites contenant des substances toxiques, des déchets divers et des bâtiments abandonnés.
  • En 2009, deux sites de Mid-Canada -- le site 060 le long du chemin de fer allant vers Moosonee et le site 070 près de Ramore -- ont été traités. Près de 50 000 tonnes métriques de sols contaminés ont été retirées et les sites ont été restaurés avec succès.
  • L'Ontario collabore avec les Premières nations à la dépollution des sites de Mid-Canada, y compris Fort Severn, la Première nation Weenusk à Peawanuck, Attawapiskat, Taykwa Tagamou Nation, Moose Cree et le Conseil tribal Mushkegowuk.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Travail et emploi Régions rurales et du Nord