Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La Province prend des mesures pour contrôler la propagation des maladies des poissons

Bulletin archivé

La Province prend des mesures pour contrôler la propagation des maladies des poissons

Le gouvernement McGuinty protège les eaux du lac Simcoe

Le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario prend des mesures à l'endroit d'un virus à l'origine de la septicémie hémorragique virale chez les poissons.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments a confirmé que plusieurs espèces de poissons du lac Simcoe, en Ontario, sont atteintes de SHV. Pour freiner la propagation possible de la SHV à d'autres eaux intérieures ainsi que la dissémination d'espèces envahissantes dans le lac Simcoe, une nouvelle zone de gestion a été établie autour du lac Simcoe.

Ceci aura notamment pour conséquence qu'à compter du 1er janvier 2012, les exploitants de poissons-appâts à des fins commerciales n'auront pas le droit de faire entrer des poissons-appâts commerciaux dans la nouvelle zone de gestion du lac Simcoe et d'en faire sortir. On demande aux pêcheurs à la ligne d'acheter leur poisson-appât à leur arrivée au lac Simcoe pour pêcher et de ne pas sortir de poisson-appât de la zone.

L'aire ontarienne de contamination par ce virus s'est agrandie récemment. Le virus a été détecté pour la première fois dans le lac Ontario en 2005. Pour déterminer sa portée, l'ACIA fait un travail de surveillance des eaux ontariennes et québécoises depuis 2007.

La SHV peut affaiblir et tuer le poisson. Tous les poissons porteurs du virus causant la SHV ne montrent pas les signes de la maladie. Comme toujours, il ne faut pas laisser les animaux domestiques manger ou entrer en contact avec tout poisson ou tout autre animal mort ou mourant. Les poissons qui ne sont pas malades, mais sont porteurs du virus ne présentent pas de danger pour la santé humaine.

Le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario s'est engagé à examiner, avec ses partenaires principaux et la population, les stratégies à longue échéance en vue de garder en santé les industries de la pêche ainsi que des appâts.

Faits en bref

  • En réponse à la découverte initiale de la SHV en Ontario, le gouvernement a établi une zone de gestion de la SHV.
  • La zone de gestion de la SHV est distincte de la nouvelle zone de gestion du lac Simcoe (pdf).
  • Le Ministère, en partenariat avec l'ACIA, surveille la SHV en Ontario en échantillonnant les lacs à risque élevé, en analysant les mortalités massives ainsi qu'en échantillonnant d'autres lacs au hasard.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

  • Info-médias

    direction des services de communications

    416 314-2106

Partager

Sujets

Affaires et économie Santé et bien-être Voyage et loisirs