Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario propose un projet pilote de gestion de l'ours noir dans le Nord

Communiqué archivé

L'Ontario propose un projet pilote de gestion de l'ours noir dans le Nord

Le projet pilote reflète les engagements du gouvernement en matière de gestion viable des populations d’ours et de sécurité publique

L'Ontario propose un programme pilote qui améliorera la sécurité de la population tout en offrant des moyens de solutionner de manière efficace les questions liées aux ours nuisibles dans le Nord.

L'Ontario a proposé un programme pilote de gestion des ours d'une durée de deux ans dans les unités de gestion de la faune 13, 14, 29, 30, 36, 39, 41 et 42, qui ont toutes signalé de hauts niveaux d'activité d'ours nuisibles. Parmi les collectivités se trouvant dans ces régions, on compte Timmins, Thunder Bay, Sudbury, Sault Sainte Marie et North Bay. Une chasse limitée à l'ours dans ces régions et réservée aux résidents de l'Ontario aurait lieu entre le 1er mai et le 15 juin, en 2014 et en 2015. 

En vertu du programme pilote proposé, il serait illégal de chasser les oursons et les femelles qui ont des petits. Le ministère des Richesses naturelles surveillera le programme pilote et évaluera son efficacité de manière continuelle.

Pour prendre part au programme, les conseils municipaux devront adopter une résolution indiquant qu'ils acceptent d'adhérer au programme. L'Ontario continuera de collaborer avec les autorités municipales quant aux moyens de limiter les interactions entre ours et humains.

Nous travaillerons ensemble afin de construire un Ontario prospère, à visage humain et uni dans lequel tout le monde a la possibilité de communiquer, de participer et de jouir d'une qualité de vie élevée.

Faits en bref

  • L’Ontario abrite une population d’ours noirs saine et viable dont le nombre pourrait atteindre 105 000 individus.
  • À l’heure actuelle, dans tout le Canada, chaque province et territoire abritant des ours noirs a une chasse de printemps et d’automne, sauf la Nouvelle-Écosse et l’Ontario qui n’ont qu’une chasse d’automne.
  • En 2014, la population sera invitée à commenter le programme pilote de deux ans par l’intermédiaire du Registre environnemental.

Ressources additionnelles

Citations

« La sécurité de la population est de la plus grande importance. Les Ontariennes et Ontariens doivent se sentir en sécurité dans leur collectivité. De plus en plus, des municipalités du Nord de l’Ontario expriment leurs inquiétudes au sujet de la sécurité de la population et des conflits entre humains et ours. En réponse, nous prenons des mesures stratégiques pour apporter des solutions dans les régions à incidence plus forte. »

David Orazietti

ministre des Richesses naturelles

« La beauté naturelle de Sault Sainte Marie est remarquable. C’est une qualité qui favorise les contacts rapprochés des résidents et des visiteurs avec des espèces sauvages de tous les genres. Le conseil municipal continuera d’encourager les résidents à prendre des mesures préventives. Cependant, ce projet pilote est une nouvelle mesure que nous pouvons ajouter aux outils à notre disposition pour protéger la population contre les ours nuisibles. »

Debbie Amaroso

mairesse de Sault Sainte Marie

« L’augmentation des conflits entre humains et ours dans les municipalités du Nord pose des risques pour les citoyens et est une cause d’inquiétude pour la police. Cette nouvelle proposition de la province est un pas vers la solution de ce problème bien réel. Elle montre clairement que la province a écouté la population du Nord et entend sérieusement améliorer la sécurité de celles et ceux qui doivent faire face à des ours nuisibles tous les jours. »

Paul Cook

chef de la police de North Bay, président de l’Association des chefs de police de l’Ontario

« Tout le monde veut faire sa part pour protéger nos enfants. Je suis heureuse de voir les mesures prises pour protéger tous les résidents, particulièrement les enfants d’âge scolaire, contre les ours nuisibles à Sault Sainte Marie et dans d’autres collectivités du Nord de l’Ontario. »

Lucia Reece

directrice de l’éducation, Algoma District School Board

« Nous enseignons aux enfants que le respect pour la nature est au centre de nos valeurs. Cependant, quand il s’agit de sécurité des enfants, il est important de chercher des moyens d’équilibrer les contacts entre humains et ours à longue échéance. »

John Stadnyk

directeur de l’éducation, Huron-Superior Catholic District School Board

« En tant que maire et résident du Nord, je comprends les dangers que représentent les ours nuisibles et les problèmes de sécurité de la population qu’ils créent. J’appuie de tout mon cœur ce programme pilote et je suis reconnaissant envers les gouvernements de prendre un rôle de leader dans cette question importante. »

Maire Tom Laughren

Municipalité de Timmins

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Gouvernement Lois et sécurité Régions rurales et du Nord