Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Résultats du recensement des orignaux par région

Document d'information archivé

Résultats du recensement des orignaux par région

L'Ontario fait des recensements aériens chaque année pour suivre les tendances des populations d'orignal. Les recensements récents suggèrent que le nombre d'orignaux a diminué dans certaines parties de la province.

Les résultats des recensements aériens, les objectifs relatifs aux populations d'orignal, les taux de succès des chasseurs et les tendances estimées d'autres facteurs, comme la tique d'hiver et le ver des méninges, sont utilisés pour établir le nombre de vignettes de chasse à l'orignal adulte offertes au tirage provincial.

Entre 2013 et 2015, l'Ontario a fait des recensements aériens dans 59 des 67 unités de gestion de la faune où les orignaux sont chassés, ce qui représente 88 pour cent des territoires de chasse à l'orignal de l'Ontario.

Les recensements de 2015 ont été faits dans 27 unités de gestion de la faune en Ontario. Ils ont démontré les changements suivants :

  • un accroissement de la population dans une unité de gestion de la faune de la région Nord-Ouest;
  • des populations stables dans dix unités de gestion de la faune, soit quatre dans la région Nord-Est, deux dans la région Nord-Ouest et quatre dans la région Sud;
  • une décroissance de la population dans quinze unités de gestion de la faune, soit sept dans la région Nord-Est, quatre dans la région Nord-Ouest et quatre dans la région Sud.

Remarque : Dans une unité de gestion de la faune de la région Nord-Est, il n'a pas été possible d'établir l'état et les tendances des populations d'orignal.

Conception du recensement aérien

Les recensements aériens sont conçus pour estimer les populations d'orignal dans une unité de gestion de la faune, y compris l'âge des animaux, le sexe et l'abondance.

Les recensements aériens sont faits :

  • entre le 1er décembre et la mi-février de 10 h à 14 h;
  • quand il y a au moins 30 centimètres de neige au sol;
  • quand la température se situe sous - 5 degrés C;
  • à environ 140 mètres dans les airs et à près de 145 km/h;
  • quand le vent est de moins de 20 km/h et que la visibilité dans les airs est adéquate.  

Un couvert neigeux optimal permet de mieux voir les orignaux et leurs pistes. En fait, les recensements aériens sont généralement faits dans les 12 à 72 heures suivant une précipitation de neige. Des températures plus froides sont aussi propices puisque les orignaux sont plus susceptibles d'être cachés s'ils subissent un stress dû à la chaleur.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

  • Brad Allison

    biologiste régional, faune (Nord-Ouest)

    807 475-1596

  • Peter Davis

    biologiste régional, faune (Nord-Est)

    705 235-1180

  • Holly Simpson

    biologiste régional, faune (Sud)

    705 755-3285

Partager