Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Chasse au chevreuil limitée dans le parc provincial Short Hills

Communiqué archivé

Chasse au chevreuil limitée dans le parc provincial Short Hills

Le gouvernement de l’Ontario honore les droits issus de traités établis des collectivités autochtones locales

Le parc provincial Short Hills sera fermé au public les 14 et 15 novembre, 19 et 20 novembre et 28 et 29 novembre pour permettre une chasse au chevreuil traditionnelle autochtone. La récolte commencera une demi-heure avant le lever du soleil et se terminera une demi-heure après le coucher du soleil.

Les chasseurs autochtones utiliseront de l'équipement d'archer pour la récolte. Tous les chasseurs se conformeront à un protocole de sécurité obligatoire.

Cette récolte aura lieu dans la portion sud du parc. Cette région est la moins développée et contient le moins de sentiers. Le personnel du parc surveillera les points d'accès au parc pour veiller à ce que la population sache que le parc est fermé pour sa propre sécurité.

Pour en apprendre davantage au sujet de cette chasse, téléphonez à Melanie Milczynski, chef de la zone sud-ouest, Parcs Ontario, au 519 873-4616.

Faits en bref

  • Le parc provincial Short Hills est situé à environ quatre kilomètres au sud-ouest de Saint Catharines, le long de l’escarpement du Niagara.
  • La chasse compte parmi les activités traditionnelles des peuples autochtones, ce qui est reconnu comme faisant partie de leurs droits autochtones ou issus de traités établis. Cette chasse annuelle dans le parc provincial Short Hills donne la possibilité aux chasseurs autochtones de récolter le chevreuil à des fins de subsistance de manière sécuritaire.

Renseignements pour les médias

  • Appels des médias seulement : Emily Kirk

    bureau du Ministre

    416 314-2206

  • Appels des médias seulement : Info-médias

    direction des services de communications

    416 314-2106

Partager

Sujets

Arts et culture Environnement et énergie Gouvernement Lois et sécurité Autochtones Enfants et adolescents Francophones Parents Personnes âgées