Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario prolonge le projet pilote de chasse à l'ours noir

Communiqué archivé

L'Ontario prolonge le projet pilote de chasse à l'ours noir

La province s’est engagée à gérer les populations d’ours noir de manière viable

L'Ontario prolonge le projet pilote de chasse à l'ours noir pour rassembler des données supplémentaires afin d'évaluer les inquiétudes de collectivités du Nord au sujet des conflits entre humains et ours et soutenir la croissance économique ainsi que le tourisme dans le Nord.

Le prolongement du projet pilote de chasse à l'ours noir prendra les formes suivantes : 

  • le projet sera prolongé de cinq années additionnelles, soit jusqu'en 2020;
  • il s'appliquera aux 88 unités de gestion de la faune où il y a actuellement une chasse automnale à l'ours;
  • les non-résidents pourront participer à la chasse printanière.

Dans le cadre du projet pilote prolongé de chasse à l'ours noir, il sera toujours illégal de chasser des petits ours ou des femelles avec petits. Quiconque serait reconnu coupable d'une telle infraction serait passible d'une amende maximale de 25 000 $ et d'une peine de prison maximale de un an. Dans la plupart des cas, un chasseur détenteur d'un permis n'aura le droit de récolter qu'un ours par année civile.

L'appâtage des ours sera réglementé durant toutes les saisons de chasse à l'ours pour aider à réduire les risques de conflit avec les résidents de la région.Parmi les exigences, on compte ce qui suit :

  • l'appât ne doit pas être placé à moins de 500 mètres d'une résidence, à moins d'avoir obtenu la permission écrite du propriétaire de la résidence;
  • l'appât ne doit pas être placé à moins de 500 mètres d'un immeuble public;
  • l'appât ne doit pas être placé à moins de 200 mètres de l'emprise d'une route à accès public ou d'une piste publique de loisirs marquée.

Faits en bref

  • L’Ontario abrite une population saine et viable d’ours noirs, se composant d’un nombre d’individus pouvant atteindre les 105 000.
  • La chasse à l’ours printanière aura lieu du 1er mai au 15 juin à partir de 2016 et prendra fin en 2020.
  • À l’heure actuelle, presque toutes les provinces et tous les territoires canadiens comptant des ours noirs ont une chasse printanière et automnale, à l’exception de la Nouvelle-Écosse qui n’a qu’une chasse automnale.
  • En 2014 et 2015, l’Ontario a mis en œuvre un projet pilote de gestion de l’ours de deux ans, dans 8 unités de gestion de la faune. Dans toutes ces unités de gestion de la faune, on avait signalé de hauts niveaux de conflits entre humains et ours. Les résidents ontariens pouvaient y pratiquer la chasse du 1er mai au 15 juin. Parmi les collectivités se trouvant à l’intérieur ou aux environs de ces unités, on compte Timmins, Thunder Bay, Sudbury, Sault Sainte-Marie et North Bay.

Ressources additionnelles

Citations

« Les études scientifiques montrent qu’un des facteurs les plus déterminants des rencontres entre les humains et les ours est la disponibilité de sources alimentaires naturelles. Nous comprenons aussi que les inquiétudes des populations du Nord et du Centre de l’Ontario en ce qui concerne les ours sont très réelles et nous nous sommes engagés à aider ces collectivités à faire face à ce problème. »

Bill Mauro

ministre des Richesses naturelles et des Forêts

Renseignements pour les médias

  • Appels des médias seulement : Emily Kirk

    bureau du Ministre

    416 314-2206

  • Appels des médias seulement : Info-médias

    direction des services de communications

    416 314-2106

Partager

Sujets

Arts et culture Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement Travail et emploi Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Voyage et loisirs Autochtones Enfants et adolescents Consommateurs Francophones Parents Personnes âgées