Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Nouveaux règlements pour combattre les espèces envahissantes

Communiqué archivé

Nouveaux règlements pour combattre les espèces envahissantes

Protéger l’environnement et la vie sauvage indigène en interdisant les espèces dommageables

L'Ontario interdit 19 espèces envahissantes ou impose des restrictions sur celles-ci afin de prévenir leur arrivée, contrôler leur propagation dans la province et protéger l'environnement.

De nouveaux règlements pris en application de la Loi sur les espèces envahissantes maintenant en vigueur  interdisent l'importation, l'élevage, la vente ou l'achat de 19 espèces envahissantes en Ontario, y compris la carpe asiatique et le phragmite, qui menacent l'environnement et l'économie de la province. Les nouvelles règles permettent aussi au gouvernement d'établir des restrictions spéciales dans certaines régions de la province si ces espèces sont découvertes et d'imposer de fortes pénalités aux personnes qui importent intentionnellement ces espèces en Ontario.

Ces mesures préventives empêcheront les espèces les moins désirables d'entrer en Ontario ainsi que dans les Grands Lacs et soutiendront les efforts accrus sur terre en vue de combattre et d'éliminer les espèces envahissantes, notamment par l'intermédiaire de partenariats avec des organismes locaux.

Faits en bref

  • L’Ontario fournit un soutien annuel à l’Ontario Federation of Anglers and Hunters lui permettant de mettre en œuvre le Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes (en anglais seulement) pour suivre les observations d’espèces envahissantes et sensibiliser la population.
  • Certaines des espèces règlementées ne se trouvent pas actuellement en Ontario, mais la plupart sont présentes dans les eaux d’états voisins ou elles ont été désignées en tant qu’espèces posant un grand danger de pénétration dans le bassin hydrographique des Grands Lacs.
  • Le phragmite et d’autres espèces sont présents dans certaines parties de l’Ontario. Elles peuvent cependant être contenues ou même éliminées par l’intermédiaire de mesures d’atténuation adéquates.
  • Les espèces envahissantes privent souvent les espèces indigènes de leurs sources de nourriture et de leurs habitats, ce qui nuit tant à l’environnement qu’à l’économie.
  • Les personnes qui contreviennent à la Loi sur les espèces envahissantes s’exposent à une amende pouvant aller jusqu’à 250 000 $ ou une peine d’emprisonnement d’un an.
  • Depuis sa création, en 2011, le Centre de lutte contre les espèces envahissantes a reçu 10 millions de dollars de l’Ontario pour combattre les espèces envahissantes.
  • En 2013, la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent a publié une liste d’espèces envahissantes aquatiques qu’elle a qualifiées de moins désirables (en anglais seulement). Elles sont maintenant toutes interdites en Ontario.

Document d’information

Citations

« Notre gouvernement a maintenant les outils pour combattre les espèces envahissantes qui menacent notre environnement et notre économie. Ces nouveaux règlements nous aideront à identifier rapidement les espèces envahissantes, de la carpe asiatique jusqu’au phragmite, et à les combattre dans les collectivités de toute la province. »

Kathryn McGarry

ministre des Richesses naturelles et des Forêts

« La Ontario Federation of Anglers and Hunters est heureuse de la mise en vigueur aujourd’hui par le ministère des Richesses naturelles et des Forêts de la liste de 19 espèces envahissantes en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes. Il s’agit d’une étape critique dans la bataille contre les espèces envahissantes. Nous connaissons les dommages que peuvent causer ces espèces à nos espèces terrestres et aquatiques indigènes. C’est pourquoi, en partenariat avec le ministère, nous mettons en œuvre le Programme de sensibilisation aux espèces envahissantes et nous informons la population sur les espèces envahissantes. »

Angelo Lombardo

directeur général, Ontario Federation of Anglers and Hunters

« Les producteurs agricoles sont souvent sur la ligne de front du combat contre les dangers pour notre environnement. Les espèces envahissantes ne font pas exception. Nous sommes heureux que le gouvernement ait mis le phragmite sur la liste des espèces faisant l’objet de restrictions en vertu de la Loi sur les espèces envahissantes et qu’il se soit engagé à collaborer avec nous pour faire face à cette très sérieuse question. »

Don McCabe

président, Fédération de l’agriculture de l’Ontario

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Voyage et loisirs