Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario déploie des effectifs supplémentaires pour protéger la faune contre l'encéphalopathie des cervidés

Bulletin

L'Ontario déploie des effectifs supplémentaires pour protéger la faune contre l'encéphalopathie des cervidés

Le gouvernement pour la population de l'Ontario accroît les mesures de surveillance afin de protéger les espèces sauvages contre l'encéphalopathie des cervidés. Ces mesures ont été prises en réaction à un cas confirmé de cette maladie au Québec.

« Nous agissons immédiatement pour protéger la santé des populations de chevreuil en Ontario. Un travail de surveillance qui était prévu est déjà en cours dans le Sud-Ouest de l'Ontario et nous ajoutons aux efforts actuels en déployant des équipes supplémentaires de surveillance près des limites du Québec, » a dit le ministre des Richesses naturelles et des Forêts, Jeff Yurek.

« L'encéphalopathie des cervidés n'a jamais été détectée dans les populations de chevreuil sauvage en Ontario et nous voulons que cela continue. Nous mobilisons des équipes supplémentaires pour faire des analyses afin de détecter la maladie au sein des populations de chevreuil et nous ajoutons des points de dépôt publics dans l'est d'Ottawa, près des limites territoriales du Québec. J'encourage les chasseurs à utiliser ce moyen commode de participer au travail de protection de la faune ontarienne, » a ajouté monsieur Yurek.

L'encéphalopathie des cervidés est une maladie progressive et mortelle du système nerveux des chevreuils, des wapitis, des orignaux et des caribous. Jusqu'à maintenant, il n'y a de cas confirmé de la maladie chez aucun animal sauvage en Ontario.

Pour en apprendre davantage au sujet du programme de surveillance de l'encéphalopathie des cervidés, rendez-vous à l'adresse suivante : Ontario.ca/EC

Renseignements pour les médias

Partager