Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Récolter plus d'orignal que la limite permise coûte plus de 9 000 $ à des résidents du Nord de l'Ontario

Bulletin

Récolter plus d'orignal que la limite permise coûte plus de 9 000 $ à des résidents du Nord de l'Ontario

Deux hommes de Kapuskasing ont été condamnés à des amendes totalisant plus de 9 000 $ après avoir été trouvés coupables d'une part d'avoir illégalement abattu un orignal mâle et d'autre part d'avoir fait passer l'animal pour le sien.

Le 29 octobre 2018, Alexandre Richard, de Kapuskasing, a abattu un orignal adulte femelle et un petit orignal mâle bien que lui et son coéquipier ne détenaient qu'un permis de chasse à l'orignal adulte femelle. Monsieur Richard a apprêté les deux animaux sur place et communiqué avec Michel Maille, qui ne chassait pas avec le groupe, pour lui demander de venir et de fixer illégalement son sceau de chasse sur l'orignal adulte femelle. Monsieur Richard a fixé son sceau de chasse à l'orignal femelle sur l'orignal mâle.  

Les agents de protection de la nature ont établi que monsieur Richard est retourné sur les lieux de l'abattage et a enlevé toute trace qu'un des animaux était un mâle. Monsieur Maille a admis qu'il avait induit les enquêteurs en erreur en déclarant qu'il chassait avec le groupe au moment de l'infraction.

À la cour des infractions provinciales de Kapuskasing, le 13 mars 2019, monsieur Maille a plaidé coupable aux accusations d'avoir fait une fausse déclaration à un agent de protection de la nature et d'avoir fixé son sceau à un animal tué par une autre personne. Il a été condamné à des amendes totalisant 1 885 $.

À la cour des infractions provinciales de Kapuskasing, le 5 juin 2019, monsieur Richard a plaidé coupable aux accusations d'avoir chassé un orignal mâle sans permis et d'avoir omis de fixer immédiatement son sceau de chasse sur l'orignal adulte femelle qu'il avait abattu. Il a été condamné à des amendes totalisant 7 355 $. Il a aussi perdu son privilège de chasser pendant un an. Les deux orignaux ont été confisqués par la Couronne.

Outre les agents de protection de la nature de Hearst, l'unité canine de Timmins a aussi été assignée à l'enquête. Des échantillons de sang, de poil et de tissus ont été envoyés au Centre des sciences judiciaires pour analyse de l'ADN. 

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts rappelle à tou(te)s les chasseur(se)s qu'ils ont la responsabilité de veiller à ne récolter que ce qu'ils ont la permission de faire.

Les agents de protection de la nature du Ministère travaillent sans relâche pour veiller à ce que nous puissions tou(te)s profiter des ressources naturelles de l'Ontario de manière sûre et respectueuse. Pour signaler une infraction aux règlements en matière de ressources naturelles ou que vous avez récolté un animal pour lequel vous n'avez pas de vignette, téléphonez à la ligne de signalement du MRNF, au 1 877 847-7667, ou communiquez avec le bureau du ministère de votre localité durant les heures normales de bureau. Vous pouvez aussi téléphoner, sous le couvert de l'anonymat, à Échec au crime, au 1 800 222-8477.

Nous avons besoin de votre aide pour résoudre certaines affaires. Consultez ontario.ca/mrnfsignalement pour voir une carte interactive et interrogeable des affaires non classées. Vous pourriez fournir des renseignements utiles.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Régions rurales et du Nord