Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Veiller à la viabilité à longue échéance des populations d'ours noir de la péninsule de Bruce et de toute la province

Document d'information

Veiller à la viabilité à longue échéance des populations d'ours noir de la péninsule de Bruce et de toute la province

L'Ontario raffine depuis des décennies sa gestion de l'ours noir dans toute la province. 

Utilisant les renseignements des relevés de population, les résultats de la chasse, la répartition des vignettes, les statistiques de la ligne Attention : ours ainsi que les projets de recherche et de science, le gouvernement veille à la viabilité à longue échéance des populations d'ours noir.  

Échantillonnage génétique 

Le personnel gouvernemental a établi des lieux de captage d'échantillons de poils d'ours noir dans les zones boisées. Quand, attiré par des sardines, l'ours entre dans les lieux, il se frotte contre du fil barbelé entourant la zone, laissant ainsi un échantillon de poil derrière lui.

Le personnel visite les lieux une fois par semaine à la fin du printemps et au début de l'été pour collecter ces échantillons. Ces derniers sont envoyés pour analyse de l'ADN pour déterminer le sexe et le nombre d'ours qui sont de nouveaux visiteurs ainsi que de ceux qui sont de retour.

Les trappes à poil sont des moyens non-intrusifs d'obtenir des échantillons et les renseignements obtenus sont utilisés pour estimer les populations d'ours de l'Ontario. Les lieux de collecte annuelle d'échantillons sont choisis parce qu'ils sont représentatifs de leur unité de gestion de la faune.

Estimations provinciales actuelles

L'Ontario abrite une population saine et viable d'ours à l'échelle de la province. On estime qu'elle compte entre 85 000 et 105 000 individus.

Population de la péninsule de Bruce

Les ours noirs de la péninsule de Bruce sont génétiquement isolés en raison de la géographie fragmentée de la région. Le personnel gouvernemental a collaboré avec le Parc national de la péninsule Bruce et la Première Nation Saugeen Ojibway afin d'évaluer l'état de la population locale d'ours noir entre 2009 et 2018.

Les recherches indiquent que cette population est beaucoup plus en danger que les populations d'ours dans d'autres parties de la province en raison de son isolement et du haut taux de mortalité attribuable aux humains. On s'inquiète que les taux actuels de récolte contribuent au déclin de la population.

Pour atténuer les pressions sur les ours noirs de la péninsule Bruce, le gouvernement propose de réduire à une semaine la saison de chasse printanière et d'éliminer la saison automnale dans les unités de gestion de la faune 82A, 83 et 84. Il continuerait de surveiller la population et de collecter des données pour voir si les changements proposés ont les effets désirés sur la population de la région.

Pour faire connaître vos commentaires sur les changements proposés à la gestion de l'ours noir, rendez-vous à l'avis sur le Registre environnemental de l'Ontario.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager