Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario améliore ses méthodes de gestion de l'orignal

Communiqué

L'Ontario améliore ses méthodes de gestion de l'orignal

Les changements rendront la chasse plus viable et juste

Aujourd'hui, John Yakabuski, ministre des Richesses naturelles et des Forêts, a annoncé que l'Ontario prend des mesures pour améliorer le système de gestion de la récolte d'orignal et assurer la viabilité des populations d'orignal. 

« Nous améliorons nos méthodes de gestion de l'orignal pour réaliser notre engagement à rendre la chasse à l'orignal plus juste et plus accessible tout en assurant la viabilité de nos populations d'orignal, » a dit le ministre Yakabuski. « Notre gouvernement reconnaît l'importance d'une chasse à l'orignal viable pour les familles et collectivités de l'Ontario et nous voulons faire en sorte que les Ontarien(ne)s aient la possibilité de profiter du plein air ainsi que de nos ressources naturelles pendant très longtemps encore. »

Les changements à la gestion de l'orignal en Ontario sont fondés sur une consultation auprès du Comité consultatif de gestion de la chasse au gros gibier. En voici l'essentiel :

  • restrictions additionnelles concernant la chasse au veau afin que plus de veaux atteignent l'âge adulte
  • passage du système de tirage à un système de points donnant la préférence aux demandeurs qui n'ont pas obtenu de vignette pour le plus grand nombre d'années
  • restructuration des frais de permis et de vignettes pour les rendre plus justes.

L'Ontario continuera de faire des recensements aériens dans des régions spécifiques chaque hiver, ce qui aidera à estimer l'état et les tendances des populations d'orignal et assurer leur viabilité dans la province.

« Nous savons qu'une population d'orignal en santé et viable est une condition essentielle au maintien des possibilités de chasse pour les générations à venir, » a dit Mike Harris, adjoint parlementaire du ministre des Richesses naturelles et des Forêts. «  Les décisions concernant la chasse à l'orignal se basent sur ce que nous savons concernant l'importance numérique de la population et elles ont pour fonction d'assurer la viabilité des populations dans toute la province. »

« Nous sommes heureux de voir le ministre mettre en oeuvre des changements au programme de gestion de l'orignal de l'Ontario, » a dit John Kaplanis, président du CCGCG. « Nous pensons que ces changements vont renforcer la gestion de l'orignal en Ontario et donneront la latitude nécessaire pour nous adapter aux divers défis inhérents à la gestion de l'orignal. Nous serons heureux de poursuivre ce travail avec le gouvernement et de conseiller le Ministre sur l'importante question de la gestion du gros gibier en Ontario. »

Faits en bref

  • L’apport économique annuel de la chasse en Ontario se chiffre à 560 millions de dollars. Elle crée des emplois dans plusieurs collectivités rurales et du Nord. La part de la chasse à l’orignal dans cette somme est de 205 millions de dollars.
  • Le CCGCG a été l’hôte de sept séances d’écoute et a entendu plus de 600 personnes et organismes intéressés, y compris des chasseur(se)s, des membres des collectivités autochtones et des représentant(e)s de la population en général ainsi que d’organismes. En outre, plus de 2 000 personnes ont fait part de leurs commentaires par l’intermédiaire d’un sondage sur les habitudes de chasse et les remèdes possibles à leurs préoccupations.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager