Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La Province consulte au sujet de mesures additionnelles de protection du chevreuil, du wapiti et de l'orignal

Communiqué

La Province consulte au sujet de mesures additionnelles de protection du chevreuil, du wapiti et de l'orignal

Changements proposés pour empêcher l’entrée en Ontario d’une maladie mortelle pour la faune

Le gouvernement de l'Ontario demande les avis de la population concernant une proposition d'augmentation des mesures de protection de la province contre l'encéphalopathie des cervidés (EC).

L'EC est une maladie évolutive et mortelle qui affecte les membres de la famille des cervidés, le chevreuil, le wapiti, l'orignal et le caribou. La maladie n'a pas été détectée en Ontario, mais il est important pour les chasseur(se)s, les gestionnaires de la faune et la population en général de demeurer vigilant(e)s. L'EC a été détectée en 2018 chez un producteur de chevreuil au Québec, près les limites de l'Ontario. Elle a aussi été détectée dans les cinq états des É.-U. avoisinant l'Ontario.

« Nous nous sommes engagés à faire tout en notre pouvoir pour que l'EC n'entre pas en Ontario et protéger les populations de chevreuil, de wapiti et d'orignal de l'Ontario pour que les générations à venir puissent aussi en bénéficier, » a dit John Yakabuski, ministre des Richesses naturelles et des Forêts. J'aimerais connaître les opinions de la population concernant les mesures que nous proposons pour veiller à ce qu'elles soient efficaces dans toutes les régions de la province. »

Le gouvernement propose les modifications suivantes à la réglementation en vertu de la Loi sur la protection du poisson et de la faune :

  • interdiction de l'importation en Ontario de cervidés vivants, en captivité, avec certaines exceptions
  • interdiction de déplacer des cervidés d'une région de la province à une autre, avec certaines exceptions
  • élargissement de l'interdiction d'utiliser ou de posséder les leurres, odeurs ou attractifs faits de parties de cervidés pour inclure toute utilisation au-delà de la chasse
  • élargissement de l'interdiction actuelle d'importer des parties à risque élevé de cervidés chassés à l'extérieur de la province. .

En décembre 2019, l'Ontario a annoncé un Plan de prévention et d'intervention en matière d'encéphalopathie des cervidés afin de veiller à ce que la province applique les bonnes méthodes pour minimiser les risques que la maladie entre dans la province et s'y propage. Les nouvelles mesures proposées constituent la prochaine étape des efforts en vue de protéger la faune de l'Ontario et de soutenir une chasse viable, ce qui crée des emplois et contribue de manière importante à l'essor économique de la province.

Les changements proposés sont maintenant affichés sur le Registre environnemental de l'Ontario pour commentaires de la population, jusqu'au 31 août 2020.

Faits en bref

  • La province met en œuvre un programme annuel de surveillance qui contribuerait à détecter la présence de la maladie et minimiser les risques qu’elle entre dans la province.
  • Depuis 2002, le gouvernement a fait des analyses sur plus de 13 000 chevreuils et wapitis sauvages pour détecter l’EC et tous les résultats ont été négatifs.
  • Les chasseur(se)s de chevreuil dépensent plus de 275 millions de dollars chaque année en Ontario, ce qui contribue à soutenir des emplois dans plusieurs collectivités rurales et du Nord.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Lois et sécurité Régions rurales et du Nord Voyage et loisirs