Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les approbations environnementales pour les projets de transports en commun sont accélérées

Communiqué archivé

Les approbations environnementales pour les projets de transports en commun sont accélérées

Grâce à l'action du gouvernement McGuinty, les projets de transports en commun seront concrétisés plus vite qu'auparavant

Les projets de transports en commun seront concrétisés plus vite qu'auparavant grâce à un nouveau procédé d'évaluation environnementale d'une durée de six mois.

Le nouveau procédé donne à Réseau GO, à Metrolinx et aux autorités municipales et provinciales chargées des transports en commun un délai de six mois pour consulter le public, déterminer les effets que leurs projets pourraient avoir sur l'environnement et définir les mesures qui atténueront les effets de leurs projets.

Réseau GO a annoncé que les deux premiers projets auxquels s'appliqueront les nouvelles règles seront la création d'une liaison ferroviaire de jour jusqu'à Milton et la création d'une liaison Oshawa-Bowmanville.

Le gouvernement provincial a également rédigé la version définitive d'une déclaration où il explique pourquoi le nouveau procédé d'évaluation environnementale de six mois s'avère nécessaire et urgent. La déclaration décrit les liens importants entre les transports en commun et l'atteinte de priorités provinciales telles que la Loi sur la ceinture de verdure, le Plan de croissance de la région élargie du Golden Horseshoe, la réduction des émissions de gaz à effet de serre et d'autres objectifs provinciaux reliés à l'aménagement du territoire.

Les projets de transports en commun jouent un rôle essentiel dans une économie forte, car ils réduisent l'engorgement des routes et combattent le changement climatique.

Faits en bref

  • Depuis 2003, le gouvernement provincial a injecté 6,2 milliards de dollars dans les transports en commun, dont plus de 1,8 milliard de dollars dans le Réseau GO.
  • Le procédé d'évaluation environnementale pour les projets de transports en commun durait auparavant de deux à trois ans.
  • Transports-Action Ontario 2020 (le plan des transports en commun du gouvernement provincial, qui est échelonné sur 12 ans) se traduira par 800 millions nouveaux trajets en transports en commun par année, ce qui permettra de supprimer des routes de l'agglomération torontoise quelque 300 millions de trajets en voiture. Le plan créera 175 000 nouveaux emplois dans le secteur de la construction.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« Notre environnement et notre qualité de vie dépendent d'un bon réseau de transports en commun. C'est essentiel pour combattre le changement climatique, a-t-il ajouté. En élargissant les services de transports en commun et en le faisant plus rapidement, nous réussissons à éliminer plus vite de nos routes le nombre de voitures qui ne transportent qu'une personne, et nous réussissons à améliorer la qualité de l'air et à réduire la durée des trajets entre la maison et le travail. »

John Gerretsen

ministre de l'Environnement

« Le procédé d'évaluation environnementale de six mois aidera à matérialiser aussi vite que possible les projets de transports en commun et il aidera à accroître plus vite le nombre d'usagers des transports en commun. »

Jim Bradley

ministre des Transport

Partager

Sujets

Environnement et énergie