Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Un nouvel accord entre l'Ontario et les municipalités des grands lacs

Communiqué archivé

Un nouvel accord entre l'Ontario et les municipalités des grands lacs

Le gouvernement McGuinty et l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent s’engagent à inclure les municipalités dans les discussions sur les Grands Lacs.

TORONTO - Le gouvernement McGuinty et des représentants des municipalités des Grands Lacs ont entamé un nouveau chapitre en matière de collaboration en vue de relever le défi que représentent la remise en état, la protection et la sauvegarde de l'écosystème du bassin des Grands Lacs.

En effet, un protocole de coopération ratifié aujourd'hui par des ministres provinciaux et des représentants ontariens de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent crée une obligation de consultation et de coopération pour les parties en ce qui concerne les questions intéressant les municipalités et leurs attributions.

L'Ontario s'engage donc à tenir compte des avis et recommandations de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent dans le cadre de l'Accord Canada-Ontario concernant l'écosystème du bassin des Grands Lacs. Pour sa part, l'Alliance s'engage à inciter ses membres ontariens et le secteur municipal en général à s'exprimer relativement aux décisions touchant les municipalités des Grands Lacs.

L'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent est un organisme binational qui réunit une cinquantaine de maires et d'autres fonctionnaires municipaux du Canada et des États-Unis soucieux de protéger l'écosystème du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent.

Le protocole de coopération a été ratifié par M. John Gerretsen, ministre de l'Environnement, par Mme Donna Cansfield, ministre des Richesses naturelles, et par Mme Leona Dombrowsky, ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation et des Affaires rurales. Ces trois ministres sont également signataires de l'Accord Canada-Ontario concernant l'écosystème du bassin des Grands Lacs.

Mme Lynn Peterson, maire de Thunder Bay et présidente de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, a signé le protocole au nom de l'Alliance. La ratification du protocole a eu lieu lors de l'assemblée annuelle de l'Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, à Toronto (Ontario).

Faits en bref

  • Quatre-vingt-dix-huit pour cent de la population Ontarienne vit dans l’écosystème du bassin des Grands Lacs ou dans les bassins versants des Grands Lacs et compte sur les Grands Lacs pour l’eau potable, la production alimentaire, la production d’électricité et les loisirs.
  • Selon une récente étude de la Commission des Grands Lacs et de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, les gouvernements locaux du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent du Canada et des États-Unis consacrent chaque année 15 milliards de dollars à l’infrastructure ainsi qu’à des programmes
  • destinés à protéger les Grands Lacs et le fleuve Saint-Laurent.
  • L’Accord Canada-Ontario concernant l’écosystème du bassin des Grands Lacs, conclu avec le gouvernement fédéral en 2007, échoira en 2010. En vertu de l’Accord, le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario s’engagent à coordonner leurs ressources et leur financement et à collaborer avec les organismes et les citoyens en vue de remettre en état et de protéger les Grands Lacs ainsi que la biodiversité du bassin des Grands Lacs.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« En ce jour, nous reconnaissons officiellement l’importance de faire des municipalités des partenaires de plein droit en ce qui concerne la sauvegarde de la santé et de la richesse des Grands Lacs, et ce, dans notre intérêt de même que dans celui de nos enfants et des générations à venir. »

John Gerretsen

ministre de l’Environnement

« La ratification du protocole marque le début d’une ère nouvelle prometteuse de collaboration entre les administrations municipales, provinciale et fédérale afin de remédier aux problèmes qui touchent le bassin des Grands Lacs et de sauvegarder cette précieuse ressource pour les générations de demain. »

Donna Cansfield

ministre des Richesses naturelles

« Cet accord reflète l’esprit de coopération adopté par le gouvernement de l’Ontario lorsqu’il s’agit de s’acquitter des engagements énoncés dans l’Accord Canada-Ontario. La protection et la remise en état des Grands Lacs est une question d’intérêt vital pour nos municipalités rurales et urbaines et, grâce au protocole, les municipalités auront la chance de contribuer encore plus étroitement à ces aspects. »

Leona Dombrowsky

ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales

« En signant cet accord aujourd’hui, nous nous assurons que nos efforts collectifs à l’appui de la protection des Grands Lacs, à l’échelle provinciale et locale, auront la plus vaste incidence positive possible sur nos collectivités. Il tarde à l’Alliance de travailler étroitement avec les municipalités ontariennes et le gouvernement de l’Ontario quant aux décisions relatives aux Grands Lacs. »

Lynn Peterson

maire de Thunder Bay Présidente, Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent

« Ce protocole de coopération marque le début d’un important partenariat stratégique entre l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent, les municipalités ontariennes des Grands Lacs et le gouvernement de l’Ontario. De Nipigon, dans le Nord de l’Ontario, jusqu’à Toronto, dans le Sud, les municipalités investissent collectivement plus de 2 milliards de dollars dans la protection des Grands Lacs chaque année. »

David Miller

maire de Toronto Président fondateur canadien, Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement