Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario se dirige vers une économie verte

Communiqué archivé

L'Ontario se dirige vers une économie verte

Le gouvernement McGuinty applaudit les progrès accomplis à l’égard du système de plafonnement et d’échange des quotas d’émission

La Western Climate Initiative, dont l'Ontario fait partie, a rendu publiques ses recommandations pour l'élaboration d'un système nord-américain de plafonnement et d'échange des quotas d'émission de gaz à effet de serre axé sur le marché.

Les provinces et États membres de la Western Climate Change Initiative (WCI) représentent environ 73 p. 100 de l'économie canadienne et environ 20 p. 100 de l'économie américaine. Entre autres avantages, le système de plafonnement et d'échange des quotas d'émission favorisera l'innovation en matière de réduction des émissions, impulsera la création de technologies novatrices et ouvrira des nouvelles perspectives d'emploi.

Le plafonnement et l'échange des quotas d'émission constituent un mécanisme axé sur le marché qui aidera l'Ontario à se diriger vers une économie à faibles émissions de carbone en récompensant les technologies propres. Le système aidera également la province à atteindre ses ambitieux objectifs de réduction des GES, soit 6 p. 100 au-dessous des niveaux de 1990 d'ici à 2014 et 15 p. 100 au-dessous des niveaux de 1990 d'ici à 2020.

Bien que le système proposé par le WCI ne soit pas encore complètement au point, une fois qu'il sera adopté, il imposera un plafond aux grands producteurs de gaz à effet de serre (GES).

En juin, l'Ontario et le Québec ont ratifié un protocole d'entente en faveur de l'élaboration d'un système de plafonnement et d'échange des quotas d'émission de GES, susceptible d'être en vigueur dès 2010. Cette collaboration a pour but d'établir des rapports avec des systèmes nord-américains et internationaux de plafonnement et d'échange des quotas de plus vaste ampleur, tels que la WCI, et de procurer une tribune intergouvernementale aux provinces et territoires du Canada.

Faits en bref

  • Les systèmes de plafonnement et d’échange des quotas d’émission fixent des limites d’émission; les entreprises qui dépassent ces limites doivent acheter des crédits auprès d’entreprises qui n’ont pas épuisé les leurs.
  • L’Ontario gagne au change en adhérant à la WCI, un système de négociation robuste qui appuie la réduction des émissions dans toutes les administrations participantes.
  • L’adhésion à la WCI est un autre exemple des mesures que l’Ontario prend pour atteindre ses objectifs particulièrement ambitieux de réduction des GES à moyen terme (2014) et à long terme (2020 et 2050).

Ressources additionnelles

Citations

« La journée d’aujourd’hui marque une étape importante dans les efforts de l’Ontario destinés à ouvrir la voie à un système national de plafonnement et d’échange des quotas d’émission. Il faut mettre un prix sur le carbone et il y a encore beaucoup à faire. L’Ontario est déterminé à mettre en place un solide système de plafonnement et d’échange des quotas qui réduira substantiellement les émissions de gaz à effet de serre. »

John Gerretsen

ministre de l'Environnement

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie