Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario ratifie une déclaration sur le changement climatique

Communiqué archivé

L'Ontario ratifie une déclaration sur le changement climatique

Le gouvernement McGuinty participe au Sommet des gouverneurs sur le changement

Hier, l'Ontario a réitéré son engagement à contribuer aux efforts internationaux de lutte contre le changement climatique. En effet, au nom du peuple ontarien, le ministre de l'Environnement, M. John Gerretsen, a ratifié une déclaration internationale lors d'un sommet de deux jours, en Californie.

Organisé par le gouverneur de la Californie, M. Arnold Schwarzenegger, le Sommet des gouverneurs sur le changement climatique a offert aux leaders d'économies développées et en développement une occasion d'exprimer leurs idées, difficultés et préoccupations en matière de changement climatique.

Les participants ont convenu de collaborer dans le but d'élaborer des stratégies de lutte contre le changement climatique avantageuses pour l'économie et pour l'environnement, ainsi que de partager l'information, les pratiques exemplaires et les technologies. Ils se sont également engagés à souscrire aux efforts de réduction de GES dans des secteurs spécifiques de l'économie (en l'occurrence, la foresterie, la fabrication du ciment et les transports) et à aider le monde entier à s'adapter au changement climatique.

Parmi les participants se trouvaient des représentants de coalitions de plafonnement et d'échange des droits d'émission de l'Amérique du Nord et de l'Europe, y compris de la Western Climate Initiative (WCI), dont l'Ontario fait partie.

L'Inde, la Chine, le Brésil et d'autres économies émergentes étaient largement représentés à l'événement.

Le sommet se veut un préambule à la quinzième Conférence des États parties, qui se tiendra au Danemark en 2009 et lors de laquelle sera ratifié un accord pour la période post-2012.

Faits en bref

  • Le plan climatique de l'Ontario comporte des mesures énergiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à améliorer la qualité de l'air. Il prévoit entre autres des incitatifs favorisant la création dans la province d'emplois mettant à profit des technologies propres. L'Ontario a adopté les cibles suivantes en matière de réduction des gaz à effet de serre :
    • Atteindre, d'ici 2014, un niveau de 6 pour cent inférieur au niveau de 1990.
    • Atteindre, d'ici 2020, un niveau de 15 pour cent inférieur au niveau de 1990.
    • Atteindre, d'ici 2050, un niveau de 80 pour cent inférieur au niveau de 1990.
  • Un système de plafonnement et d'échange des droits d’émission est un mécanisme souple, axé sur le marché, dont les objectifs (les plafonds) deviennent de plus en plus ambitieux au fil des ans. Un tel système facilite la réduction des émissions de GES en procurant des possibilités et des incitatifs qui réduisent les coûts de réduction des émissions.

Ressources additionnelles

Citations

« Cette déclaration constitue une importante étape dans la formulation d’une vision mondiale de coopération pour la lutte contre le changement climatique. L’Ontario s’inspirera de l’apport des industries de la province et d’autres territoires pour élaborer un système de plafonnement et d’échange des droits qui, d’une part, réduira sensiblement les émissions de gaz à effet de serre et, d’autre part, sera compatible avec les régimes existants et émergents du monde entier. »

John Gerretsen

ministre de l'Environnement

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement