Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Points saillants du rapport annuel 2007-2008 sur le plan d'action de l'Ontario contre le changement climatique

Document d'information archivé

Points saillants du rapport annuel 2007-2008 sur le plan d'action de l'Ontario contre le changement climatique

Plan d'action - En publiant le Plan d'action de l'Ontario contre le changement climatique (plan d'action Ontario vert) en août 2007, l'Ontario a jeté les fondations de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et de l'adaptation au changement climatique d'ici 2050.

Objectifs - Le plan d'action Ontario vert fixe des objectifs ambitieux mais réalisables à l'égard de la réduction des GES : 6 p. 100 sous les niveaux de 1990 d'ici 2014, 15 p. 100 d'ici 2020 et 80 p. 100 d'ici 2050.

Réduction des émissions - Bien que ces objectifs soient réalisables, il convient de noter que les émissions de l'Ontario en 2006 (année la plus récente dont les données sont disponibles) sont inférieures à celles de 2005 et de 2004, mais qu'elles restent néanmoins supérieures à celles de 1990. La baisse des émissions par rapport à 2005 résulte principalement de ce qui suit :

  • la réduction de la consommation d'électricité produite à partir du charbon et l'augmentation de l'utilisation de sources d'électricité émettant moins de carbone;
  • la diminution de la demande de gaz naturel pendant l'hiver plus doux de 2006.

Gestion du changement - En février 2008, le gouvernement a constitué le Secrétariat à l'action contre le changement climatique de l'Ontario, qui supervise et coordonne les mesures de mise en oeuvre du plan d'action Ontario vert prises à l'échelle du gouvernement.

Énergie verte et propre - Dans le cadre de mesures d'approvisionnement en énergie renouvelable, on a accordé jusqu'au 1er septembre 2008 des contrats prévoyant 2 600 nouveaux mégawatts (MW) d'énergie renouvelable. De ce nombre, plus de 500 MW sont produits depuis octobre 2003, ce qui a fait passer la capacité totale de la province à environ 8 400 MW. En septembre 2007, nous avons lancé un programme de 9 M$ sur trois ans visant à contribuer au financement de 20 à 25 systèmes de biogaz agricoles et agroalimentaires qui transforment les produits et les sous-produits agricoles et agroalimentaires en énergie renouvelable. La popularité du programme a entraîné des subventions additionnelles de 2 M$ au cours du premier trimestre de 2008.

Écologisation à la maison - Nous avons mis en oeuvre de nouveaux programmes et de nouveaux incitatifs pour favoriser l'utilisation des panneaux solaires résidentiels, l'amélioration du rendement énergétique des maisons de l'Ontario et l'utilisation d'électroménagers éconergétiques. Jusqu'au 1er septembre 2008, plus de 78 000 vérifications énergétiques et près de 20 000 améliorations du rendement énergétique ont été effectuées dans des résidences. Une exemption de la taxe de vente au détail à l'égard des électroménagers et des ampoules EnergyStarMD admissibles est accordée jusqu'au 31 août 2009.

Nord de l'Ontario vert - En juillet 2008, le gouvernement a annoncé que l'Ontario protégera au moins 225 000 kilomètres carrés de la région boréale du Grand Nord, soit une superficie correspondant à 1,5 fois celle des Maritimes. Cette région est un des derniers endroits vraiment sauvages de la planète et constitue un puits de carbone important à l'échelle planétaire du fait de la quantité de carbone qu'elle absorbe.

Sud de l'Ontario vert - Un programme prévoyant la plantation de 50 millions d'arbres dans le Sud de l'Ontario d'ici 2020 a été lancé en août 2007 : près de 1,3 million d'arbres ont été plantés jusqu'à présent. Un autre programme prévoyant la plantation de 100 000 arbres dans les zones urbaines d'ici 2010 est aussi en cours - plus de 24 000 arbres ont été plantés. Le gouvernement a également réservé 56 M$ sur quatre ans à la stratégie Cueillez la fraîcheur de l'Ontario!, qui sensibilise les consommateurs aux aliments produits en Ontario tout en encourageant la population à les acheter dans les épiceries, les marchés fermiers et les restaurants.

Avancement des initiatives de transport - Le gouvernement met en oeuvre plusieurs mesures, y compris l'élaboration et le financement de programmes dans le cadre de Transports-Action Ontario 2020, un plan d'ensemble qui prévoit 902 kilomètres de circuit de transport en commun léger et ferroviaire pour la région du Grand Toronto et de Hamilton. Nous rationalisons le processus d'évaluation environnementale applicable aux projets de transport en commun au moyen d'un nouveau règlement qui limite la durée du processus à six mois. Nous avons déposé un projet de loi limitant la vitesse des camions lourds dans le but de réduire les émissions, et avons commencé les travaux visant l'adoption d'une norme de carburant à faible émission de carbone qui entraînerait une réduction des émissions correspondant au retrait de 700 000 voitures des routes de l'Ontario. Nous avons également accordé une exemption temporaire de la taxe de vente au détail à l'égard des vélos de 1 000 $ ou moins et des casques de vélo.

Économie verte - Le Fonds pour les emplois dans les secteurs émergents lancé en mars 2008 offre 1,15 G$ aux sociétés qui créent des emplois, des produits et des services verts. Le Fonds pour la recherche en Ontario de 625 M$ sur quatre ans appuie également la recherche de pointe : au 1er septembre 2008, on avait consacré 173 M$ du Fonds à des projets touchant l'infrastructure de recherche (le financement représente jusqu'à 40 p. 100 des coûts en capital admissibles liés à l'acquisition, au développement, à la modernisation ou à la location d'infrastructure de recherche) et 48 M$ à des projets d'excellence en recherche (focalisant sur l'excellence scientifique et la commercialisation et visant de nouvelles initiatives de recherche de pointe). De nouvelles propositions sont présentement en cours d'examen.

Adaptation - Le Comité d'experts sur l'adaptation au changement climatique de l'Ontario, constitué en décembre 2007, conseille la Province au sujet de l'application à l'échelle du gouvernement des politiques qui tiennent compte des effets du changement climatique que nous ressentons déjà. Au début de 2008, l'Ontario a tenu un sommet sur l'adaptation réunissant plus de 100 experts de toutes les régions du Canada qui représentaient les domaines des sciences, des techniques et des politiques.

Collaboration avec d'autres administrations - Le gouvernement de l'Ontario coopère étroitement avec d'autres administrations pour élaborer une approche collaborative du plafonnement et de l'échange de droits d'émission de GES. En juillet 2008, l'Ontario est devenue membre de la Western Climate Initiative (WCI), un groupe de provinces et d'États qui collaborent pour trouver des solutions régionales au problème du changement climatique. En juin 2008, l'Ontario a conclu avec le Québec un protocole d'entente prévoyant leur collaboration à l'égard d'un système régional de plafonnement et d'échange de droits d'émission de GES. En janvier 2008, l'Ontario a annoncé qu'elle était devenue membre du Climate Registry pour coopérer avec d'autres provinces et États en vue d'élaborer et de gérer un système commun de déclaration des émissions de GES. Enfin, l'Ontario participe, à titre d'observateur, à d'autres initiatives de plafonnement et d'échange de droits d'émission de GES et elle cherche des occasions de collaborer davantage avec le gouvernement fédéral pour réduire les émissions.

Partager

Sujets

Environnement et énergie