Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

La réduction des substaces toxiques dans notre environnement

Communiqué archivé

La réduction des substaces toxiques dans notre environnement

Le gouvernement McGuinty aide l’industrie à réduire l’utilisation des substances toxiques et à trouver des solutions de rechange vertes

L'Ontario aide les secteurs manufacturier et industriel à réduire l'utilisation des substances toxiques et à se diriger vers des solutions de rechange plus vertes et plus saines.

Dans le cadre de la stratégie de réduction des substances toxiques de la province, la loi déposée aujourd'hui exigerait, si elle était adoptée, que les installations visées prennent les mesures suivantes :

  • Faire le suivi et évaluer l'utilisation actuelle des substances toxiques et les émissions connexes
  • Élaborer un plan pour réduire l'utilisation et les émissions des substances toxiques
  • Préparer un sommaire du plan et le mettre à la disposition du public.
Si le projet de loi 167, la Loi de 2009 sur la réduction des substances toxiques était adoptée, la province investirait 24 millions de dollars pour aider les industries ontariennes à transformer leurs procédés, à trouver des solutions de rechange chimiques vertes et à réduire l'utilisation des substances toxiques dans leurs opérations.

La stratégie de réduction des substances toxiques vise à trouver un équilibre entre la protection de la santé humaine et la protection de l'environnement tout en appuyant la transformation des entreprises vers une économie verte. La stratégie est fondée sur les recommandations du Comité scientifique de réduction des substances toxiques et des consultations tenues avec une vaste gamme d'intervenants.

Le projet de loi est accessible à partir du site Web du Registre environnemental, à www.ebr.gov.on.ca (no d'enregistrement 010-6224). Le public aura jusqu'au 7 mai 2009 pour se prononcer à son sujet.

Faits en bref

  • Le Massachusetts et le New Jersey ont adopté depuis plusieurs années déjà des lois efficaces en matière de réduction des substances toxiques.
  • La province poursuit son travail de modernisation du processus du certificat d’approbation pour réduire le fardeau réglementaire sur l’industrie.
  • Selon une étude, plus de 90 % de la population ontarienne placent le problème des substances toxiques au même niveau que le changement climatique comme question environnemental prioritaire.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« La population ontarienne veut une économie solide et une qualité de vie élevée, a déclaré le ministre de l’Environnement. Grâce à ce projet de loi, nous pouvons entamer le travail important consistant à réduire les substances toxiques et à bâtir des collectivités plus vertes, plus saines et plus prospères dans toutes les régions de l’Ontario »

John Gerretsen

ministre de l'Environnement

« Le marché mondial cherche des solutions de rechange innovatrices aux produits et processus toxiques. Nous sommes déterminés à appuyer les entreprises ontariennes à devenir des chefs de fil dans l’économie verte et à répondre à la demande international de produits plus verts. »

John Wilkinson

ministre de la Recherche et de l’Innovation

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement Santé et bien-être