Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Produire moins de déchets en Ontario

Communiqué archivé

Produire moins de déchets en Ontario

Le gouvernement McGuinty veut savoir ce que la population pense des nouvelles mesures proposées

Le gouvernement provincial veut savoir ce que le public pense des nouvelles mesures qu'il propose d'adopter pour qu'il y ait moins de déchets qui aboutissent dans des décharges.

La méthode proposée aiderait la population et les entreprises de l'Ontario à progresser vers une économie verte. Elle comprend les mesures suivantes :

  • Voir à ce que les fabricants et les importateurs recyclent leurs produits et leurs emballages - et leur donner la possibilité de le faire d'une façon qui convient le mieux à leurs activités.  
  • Éliminer moins de déchets dans des décharges, en donnant aux Ontariens davantage de possibilités pour recycler une gamme accrue de matières valorisables.
  • Favoriser un meilleur taux de valorisation des déchets, par des moyens incitatifs et en interdisant certaines choses dans les décharges.

Ces idées sont issues d'une consultation que le gouvernement a faite en 2008 pour trouver des moyens d'améliorer la Loi sur le réacheminement des déchets. Les résultats de la consultation sont exposés dans le rapport intitulé Valoriser les déchets : Le rôle du réacheminement des déchets dans l'économie verte.

Le rapport comprend d'autres propositions pour améliorer ce qui est fait en Ontario pour expédier moins de déchets vers des décharges.

Le rapport a été publié au Registre environnemental (numéro 010-8164). La date limite pour communiquer des points de vue est le 11 janvier 2010. Le rapport fera aussi l'objet d'une consultation menée par le ministère de l'Environnement. Les renseignements à ce sujet seront communiqués au moyen du Registre environnemental.

Faits en bref

  • Les ordures ménagères représentent moins de la moitié de tous les déchets produits en Ontario. Les programmes de valorisation actuels ne ciblent qu'environ 15 p. 100 des déchets de la province et portent surtout sur les ordures ménagères.
  • Le taux de valorisation en Ontario se situe actuellement autour de 22 p. 100.
  • Les décharges laissent des problèmes potentiels aux générations futures, dont les émissions de gaz à effet de serre et les risques possibles d'une dégradation des eaux souterraines et d'une production de mauvaises odeurs. Le méthane émanant des décharges est un puissant gaz à effet de serre. Il est 21 fois plus puissant que le dioxyde de carbone pour ce qui est du réchauffement de la planète.
  • La valorisation des déchets aide à verdir l'économie, car cela favorise des investissements et la création d'emplois dans les secteurs de la réutilisation et du recyclage de matières valorisables, et encourage la création de produits et d'emballages respectueux de l'environnement.

Ressources additionnelles

Citations

« Nous devons augmenter radicalement le taux global de valorisation des déchets en Ontario. Nous mettons tous les Ontariens au défi de produire moins de déchets et moins d'emballages, et de trouver des façons novatrices de réutiliser et de recycler des choses valorisables. En expédiant moins de déchets vers des décharges, nous pourrons en fin de compte investir davantage dans de nouvelles technologies et de nouveaux emplois verts pour la population ontarienne. »

John Gerretsen

ministre de l'Environnement

Renseignements pour les médias

Partager