Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario rend public son deuxième rapport annuel sur le changement climatique

Communiqué archivé

L'Ontario rend public son deuxième rapport annuel sur le changement climatique

Le gouvernement McGuinty fait des progrès à l'égard de ses objectifs de lutte contre le changement climatique

L'Ontario fait d'importants progrès en matière de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre (GES), selon le Rapport annuel de mise en œuvre du Plan d'action contre le changement climatique 2008-2009, rendu public aujourd'hui.

Il s'agit du deuxième rapport d'étape annuel sur la mise en œuvre du Plan d'action de l'Ontario contre le changement climatique. Rappelons que ce plan, produit en 2007, proposait un cadre de travail témoignant du leadership de l'Ontario dans la réduction des émissions des GES et de la lutte contre le changement climatique.

Au cours des deux dernières années, l'Ontario a pris des mesures concrètes, dont les suivantes :

  • Établissement d'ambitieux objectifs de lutte contre le changement climatique dès 2007;
  • Élimination progressive des centrales au charbon - la plus importante mesure prise au Canada pour réduire les GES;
  • Investissement de 32,5 milliards de dollars en 2009 dans les infrastructures, y compris celles à l'appui de l'énergie verte et du transport en commun;
  • Collaboration avec d'autres administrations, dont le Québec, des provinces de l'Ouest et des États américains afin de mettre sur pied un système de plafonnement et d'échange des droits d'émission aligné sur les efforts américains en ce sens;
  • Mesures visant à protéger indéfiniment plus de 225 000 kilomètres carrés de la région boréale du Grand Nord, territoire qui joue un rôle important dans l'absorption de carbone et qui fait office de puits de carbone significatif sur le plan mondial;
  • Examen des conseils livrés par le Comité d'experts sur l'adaptation au changement climatique de l'Ontario et expansion des initiatives en cours afin d'améliorer la résilience de la province aux répercussions du changement climatique.
Selon le rapport, les initiatives déjà amorcées devraient permettre à la province d'atteindre 71 p. 100 des cibles de réduction des émissions de GES fixées pour 2014, et 56 p. 100 de celles fixées pour 2020. Certaines initiatives, telles que le système de plafonnement et d'échange aidera, la province à réduire encore davantage ses émissions.

L'an dernier, le Commissaire à l'environnement de l'Ontario a recommandé que la province fasse preuve de plus de transparence dans ses rapports au public. Donnant suite à cette recommandation, le gouvernement a fait vérifier les calculs et statistiques du présent rapport par une tierce partie. L'Ontario est la seule administration à demander la validation par un tiers de ses prévisions en matière de réduction de ses émissions.

Faits en bref

  • Entre 1990 à 2007, les émissions de GES de l'Ontario ont augmenté de 13 p. 100; celles du Canada, de 26 p. 100.
  • En 2007, l'Ontario rejetait dans l'atmosphère 15,4 tonnes d'émissions de GES par habitant en moyenne - Elle était la 4e province canadienne à produire le moins d'émissions.
  • Si l'Ontario atteint ses cibles, les émissions de GES seront juste au-dessus de 10 tonnes par personne en 2020 - soit moins de la moitié de la moyenne nationale actuelle.
  • En 2007, trois types de combustibles fossiles - le charbon, le gaz naturel et les produits pétroliers raffinés - étaient à eux seuls responsables de l'émission de plus de 75 p. 100 des GES de l'Ontario.
  • Le Plan d'action de l'Ontario contre le changement climatique prévoit une réduction des gaz à effet de serre de 6 p. 100 d'ici 2014 par rapport aux niveaux enregistrés en 1990 et de 15 p. 100 d'ici 2020.
  • Les prévisions en matière de réduction des GES contenues dans le rapport ont été validées par une tierce partie, soit la société E.H. Pechan & Associates.

Ressources additionnelles

Citations

« L'Ontario a été très actif dans le dossier de la lutte contre le changement climatique. Nous avons réalisé des progrès, mais il reste évidemment encore beaucoup de chemin à parcourir si nous souhaitons protéger notre planète au profit des générations à venir. Un peu plus tard ce mois-ci, à Copenhague, je partagerai avec d'autres les mesures que nous prenons pour mener la lutte contre le changement climatique. »

John Gerretsen

ministre de l'Environnement

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement Domicile et communauté Régions rurales et du Nord Voyage et loisirs