Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Mesures de protection pour le lac Simcoe et l'économie locale

Communiqué archivé

Mesures de protection pour le lac Simcoe et l'économie locale

Le gouvernement McGuinty publie son premier rapport annuel sur le lac Simcoe

L'Ontario protège le lac Simcoe et ses populations de poisson.  

Rendu public aujourd'hui, le premier Rapport annuel du ministre sur le lac Simcoe montre que la province a pris des mesures pour réaliser les 88 recommandations du Plan de protection du lac Simcoe qui devaient être mises en œuvre la première année. 

Par exemple, l'Ontario s'efforce de réduire le niveau de phosphore dans le lac Simcoe de presque 40 pour cent et de restaurer les populations de poissons d'eau froide. Le phosphore est utile à la croissance des plantes, mais une trop grande quantité de phosphore mène à une croissance excessive et à une diminution du niveau d'oxygène dont le poisson a besoin pour prospérer.

Le lac Simcoe est un lieu de pêche de niveau mondial ainsi qu'une importante source de revenus pour l'économie locale. La stratégie de réduction du phosphore dans le lac Simcoe [en anglais seulement] est un exemple de la façon dont la province s'efforce d'assainir le lac et de restaurer les populations de poissons. La protection du lac Simcoe s'inscrit dans le plan du gouvernement, Ontario ouvert sur le monde, pour faire de la province un chef de file mondial en matière de qualité de l'eau.

Faits en bref

  • Le Plan de protection du lac Simcoe a été rendu public en juin 2009. Il a servi de guide pour la protection du lac et de son avenir en tant que source d'activité économique et récréative.  Chaque année, le lac accueille entre 4 000 et 5 000 cabanes de pêche et les pêcheurs.
  • Chaque année, le lac accueille entre 4 000 et 5 000 cabanes de pêche et les pêcheurs passent plus de 700 000 heures à la pêche blanche sur le lac, entre la fin de janvier et la mi-mars.
  • On trouve dans le lac Simcoe plusieurs variétés de poissons de sport, par exemple, le touladi, le cisco, la perche et l'achigan.
  • La pêche sportive et les activités récréatives sur le lac Simcoe apportent environ 200 millions $ à l'économie de la province chaque année.
  • Les mesures prises jusqu'ici ont permis de réduire la charge de phosphore qui était de plus de 100 tonnes par an dans les années 80, à son niveau actuel de 72 tonnes par année.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

« La pêche est vitale à l'économie du lac Simcoe. Nous agissons avec fermeté afin de protéger le lac Simcoe, de sorte que les générations à venir puissent continuer à en profiter. Les mesures prises jusqu'ici font en sorte que les eaux de l'Ontario sont parmi les mieux protégées au monde. »

John Wilkinson

ministre de l'Environnement

« Le lac Simcoe est une destination de premier choix au Canada pour la pêche, que ce soit en été ou en hiver. Un plus grand nombre de poissons indigènes se reproduisent maintenant naturellement dans le lac et, l'an dernier, il a fallu 50 pour cent de moins de touladis pour ensemencer le lac. »

Rocky Madsen

directeur du tournoi, The Georgina Fishing Series

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Environnement et énergie Gouvernement Autochtones