Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Deux exploitations porcines du comté d'Oxford et leur directeur ont reçu une amende de 120 000 $ après avoir déversé du lisier de porc

Nouvelles judiciaires archivé

Deux exploitations porcines du comté d'Oxford et leur directeur ont reçu une amende de 120 000 $ après avoir déversé du lisier de porc

Woodstock - Après un appel, deux exploitations porcines et leur directeur ont plaidé coupable aux déversements de lisier de porc dans la rivière Thames et le ruisseau Sweets qui ont altéré la qualité de l'eau, en infraction à la Loi sur les ressources en eau de l'Ontario. Le directeur a aussi plaidé coupable et a reçu une amende pour avoir négligé de faire son possible pour prévenir le déversement, en infraction à la Loi sur les ressources en eau de l'Ontario. Les amendes imposées pour ces infractions totalisent 120 000 $.

« Les lois environnementales protègent les collectivités et l'environnement. Quiconque les enfreint est passible d'une lourde amende, car le ministère prend les infractions aux lois environnementales très au sérieux », a déclaré le ministre de l'Environnement, Jim Bradley.

Eric Van Boekel est l'administrateur et le directeur général de Van Boekel Holdings Inc., entreprise qui s'occupe de l'élevage de porcs. L'entreprise a été constituée en personne morale en 1993 et est propriétaire d'une exploitation porcine située dans le canton d'East Zorra-Tavistock (Braemar Sideroad). L'exploitation comprend une grande porcherie située à environ 100 mètres de la limite de la propriété, près de la rivière Thames.

Le 29 avril 2007, la conduite d'eau principale de la porcherie a éclaté, ce qui a inondé la porcherie. L'eau souillée a débordé de la porcherie sur les champs, s'est écoulée vers le bord de la propriété et s'est accumulée juste avant le bord de la vallée. Un employé de l'exploitation a réparé la conduite d'eau dans la porcherie, mais n'a pas vérifié si le liquide avait coulé dans la rivière Thames.

Un locataire de l'exploitation porcine a porté plainte le 1er mai 2007. Après cela, un agent de l'environnement pour les exploitations agricoles du ministère s'est rendu sur place. L'agent a vu un filet de liquide s'écoulant de la porcherie et des signes montrant que l'écoulement avait été plus important quelque temps auparavant. L'agent a suivi l'écoulement à travers le champ jusqu'à l'endroit où le liquide s'est accumulé juste avant le bord de la vallée. Sous le bord de la vallée, on voyait un écoulement similaire qui dévalait la pente et se jetait dans la rivière Thames.

L'agent a prélevé des échantillons du liquide près de la porcherie et au point d'entrée dans la rivière Thames. Ces échantillons ont révélé que du lisier de porc avait coulé dans le cours d'eau. Des accusations ont été portées par la suite.

Van Boekel Hog Farms Inc. a été constituée en personne morale en 1990 et Eric W. Van Boekel est l'administrateur de l'entreprise. L'entreprise exploite des porcheries situées dans le canton de Norwich (Maple Dell Road), comté d'Oxford. Le ruisseau Sweets traverse la propriété.

L'entreprise utilise un tracteur et des cuves de lisier de porc pour épandre des nutriments liquides sur la propriété.

Le 3 mai 2007, après une plainte concernant un important déversement de lisier de porc, un agent provincial et deux inspecteurs d'Environnement Canada ont rendu visite à la propriété du canton de Norwich. Les agents ont observé que l'eau du ruisseau Sweets était trouble et ont trouvé que le lisier épandu sur le champ avait coulé dans le ruisseau Sweets en passant par un drain caché sous le lit du ruisseau sans bassin de drainage.

L'entreprise a immédiatement fait venir une pelle rétrocaveuse pour déterrer le drain et arrêter le déversement. Un inspecteur du ministère a prélevé des échantillons d'eau qui ont révélé que du lisier avait pénétré le ruisseau Sweets.

Après un appel, les accusés ont plaidé coupable. Eric Van Boekel a reçu une amende de 20 000 $, tandis que Van Boekel Holdings Inc. et Van Boekel Hog Farms Inc. ont reçu une amende de 50 000 $ chaque, soit une amende totale de 120 000 $, et une suramende compensatoire de 30 000 $. Un échéancier de paiements a été donné aux intéressés jusqu'à ce que les amendes soient payées.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie