Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Un couple d'une ferme de Ridgeville reçoit une amende de 7 000 $ pour des infractions liées aux pesticides

Nouvelles judiciaires archivé

Un couple d'une ferme de Ridgeville reçoit une amende de 7 000 $ pour des infractions liées aux pesticides

St. Catharines - Un couple d'une ferme de Ridgeville a reçu une amende de 7 000­ $­­­ après avoir entreposé des pesticides et procédé à une destruction, en infraction à la Loi sur les pesticides.

Vanesa Maggio est propriétaire d'une ferme de cueillette en libre-service où les gens cueillent eux-mêmes des bleuets, à Ridgeville. Mme Maggio et son mari, Ruben Cariboni, habitent dans une maison sur le terrain de cinq acres. L'Agence canadienne d'inspection des aliments a inspecté la ferme de bleuets. À ce moment-là, il y avait des gens qui cueillaient des bleuets. Mme Maggio a dit à l'agent que M. Cariboni avait épandu le pesticide Guthion sur les bleuets à trois reprises.

L'agent a appris que le pesticide Guthion n'était pas enregistré pour l'utilisation sur les bleuets, mais seulement sur les framboises, les canneberges et les mûres sauvages. Par ailleurs, l'entrée dans une zone traitée au pesticide d'une ferme de cueillette en libre-service est interdit durant 30 jours. Or, l'intervalle entre l'application du pesticide Guthion et la récolte, quand ce pesticide a été autorisé pour les bleuets, était de 14 jours.

Des représentants du ministère se sont rendus sur place pour inspecter et ont rencontré Mme Maggio. L'inspection a révélé que Mme Maggio avait entreposé des pesticides sans licence de vendeur et que M. Cariboni avait procédé à une destruction sans licence d'une catégorie prescrite.

Le couple a reçu une amende totale de 7 000 $ et une suramende compensatoire de 1 750 $, le tout payable dans un délai d'un an.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie