Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Réduire l'utilisation de pesticides et protéger la santé des pollinisateurs

Communiqué

Réduire l'utilisation de pesticides et protéger la santé des pollinisateurs

L’Ontario se fixe l’objectif de réduire l’utilisation de néonicotinoïdes de 80 p. cent

L'Ontario adopte des mesures pour renforcer la santé des oiseaux, des abeilles, des papillons et des autres pollinisateurs afin de garantir des écosystèmes en santé, un secteur agricole productif et une économie forte.

Les pollinisateurs jouent un rôle important dans la productivité agricole de l'Ontario. Des cultures comme les pommes, les cerises, les pêches, les prunes, les concombres, les asperges, les courges, les citrouilles et les melons ont besoin des pollinisateurs afin de pousser.

L'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire fédérale a conclu à l'existence d'un lien entre la plantation de semences de maïs et de soya traitées aux néonicotinoïdes - un insecticide agricole -- et la mortalité d'abeilles en Ontario. L'approche de la province aidera à garder les cultures en santé et à améliorer l'environnement grâce aux moyens suivants :

  • poursuivre l'objectif de réduire de 80 p.cent le nombre d'acres plantés avec des semences de maïs et de soya traitées aux néonicotinoïdes d'ici 2017;
  • réduire le taux de mortalité des abeilles durant l'hiver à 15 p. cent d'ici 2020;
  • établir un Plan d'action pour la santé des pollinisateurs exhaustif.

La province tiendra une consultation sur une proposition visant à réduire l'utilisation de semences de maïs et de soya traitées aux néonicotinoïdes. Si elles sont approuvées, de nouvelles règles sur l'utilisation des néonicotinoïdes seront en place d'ici le 1er juillet 2015, à temps pour la saison de plantation agricole 2016.

Garantir un secteur agricole fort et en santé fait partie du plan économique du gouvernement pour l'Ontario. Ce plan en quatre parties vise à bâtir un Ontario fort en investissant dans les talents et les compétences de la population, en construisant de nouvelles infrastructures publiques comme des routes et des transports en commun, en créant un environnement dynamique et favorable où les entreprises prospèrent, et en établissant un plan d'épargne sûr afin que chacun puisse se permettre de prendre sa retraite.

Faits en bref

  • L’Ontario a publié un document de travail sur la santé des pollinisateurs pouvant être commenté pendant 60 jours dans le Registre environnemental et le Registre de la réglementation. Des séances de consultations se tiendront en décembre 2015 et en janvier 2015 afin de recueillir les observations de l’industrie, de chercheurs, d’organismes et de personnes.
  • Selon le sondage provincial sur les pertes hivernales en Ontario, en 2013-2014, les décès d’abeilles en Ontario ont atteint leur niveau enregistré le plus élevé à 58 p. cent.
  • Les preuves scientifiques démontrent que les néonicotinoïdes nuisent aux abeilles en perturbant leur capacité de se nourrir, de se déplacer et de se reproduire, ce qui les rend plus sensibles aux bactéries, virus ou autres microorganismes qui peuvent causer des maladies.
  • Les abeilles et les autres pollinisateurs sont responsables de la pollinisation d’environ 13 p. cent des cultures agricoles en Ontario (d’une valeur d’environ 897 millions de dollars), et soutiennent environ 26 millions de dollars annuellement en production de miel.
  • En Ontario, on retrouve des populations d’abeilles sauvages et régies. Les deux types de populations contribuent de manière importante à l’agriculture et à l’environnement de la province. En plus des abeilles, les pollinisateurs sauvages comprennent les papillons, les mouches, les coléoptères, ainsi que d’autres insectes.
  • Le secteur agroalimentaire de l’Ontario emploie 760 000 personnes et contribue pour 34 milliards de dollars chaque année à l’économie de la province.

Document d’information

Ressources additionnelles

Citations

Jeff Leal

« Notre industrie agricole dépend de la productivité de nos terres salubres et saines. C’est pour cette raison que les agriculteurs de l’Ontario ont adopté des mesures importantes pour réduire l’utilisation de pesticides, ce qui a permis de réduire d’environ 45 p. cent leur utilisation générale au cours des trois dernières décennies. Nous savons que des mesures supplémentaires peuvent être prises et nous collaborerons avec les agriculteurs afin de protéger l’environnement et de favoriser la croissance du secteur agricole. »

Jeff Leal

ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales

« L’amélioration de la santé des pollinisateurs n’est pas un luxe, mais une nécessité. Les pollinisateurs jouent un rôle essentiel dans notre écosystème et sans eux, nous n’aurions pas accès à la plupart des aliments que nous mangeons. Adopter maintenant des mesures fortes pour réduire l’utilisation de pesticides neurotoxiques et protéger la santé des pollinisateurs constituent une étape positive pour notre environnement et notre économie. »

Glen Murray

ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique

Contacts Médias

  • Bryan Bossin

    bureau du ministre du MAAARO

    416 326-3069

  • Susan Micallef

    Direction des communications du MAAARO

    519 826-3145

  • Lucas Malinowski

    bureau du ministre du MEACC

    416 212-7307

  • Mark Rabbior

    Direction des communications du MEACC

    416 314-6084

Partager

Tags

Environnement et énergie