Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration sur l'action climatique - Sommet des Amériques sur le climat

Document d'information

Déclaration sur l'action climatique - Sommet des Amériques sur le climat

La déclaration sur l'action climatique souligne l'urgence de lutter contre le changement climatique, affirme que les gouvernements (états, provinces, municipalités) font preuve de leadership en agissant avec efficacité sur le climat mondial et reconnaît la nécessité de collaborer pour continuer à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Le changement climatique est l'un des plus grands défis auxquels le monde fait face aujourd'hui. Il menace notre environnement, notre prospérité économique et le développement durable de nos sociétés. Ses effets auront des répercussions sur notre infrastructure, notre santé publique et la sécurité de nos aliments.

Le changement climatique exige des mesures importantes, immédiates et à long terme.

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) a conclu que le réchauffement climatique est sans équivoque et que les humains influencent le système climatique de manière évidente. La communauté internationale s'est fixée comme objectif de limiter le réchauffement climatique à 2° C, mais l'Agence internationale de l'énergie a prévenu que la température augmenterait plutôt entre 3,6° C et 5,3° C.

Pour limiter le réchauffement à 2° C, il faudra réduire à presque zéro les émissions à l'échelle mondiale d'ici la seconde moitié du siècle. Pour relever ce défi, tout le monde - nations, états, régions, villes, entreprises, peuples autochtones, société civile - doit agir, conjuguer ses forces et ses capacités respectives pour assurer la transition vers un avenir plus propre et plus résilient.

Toute bonne politique climatique est une bonne politique économique. Les gouvernements (états, régions, municipalités) collaboreront avec leurs partenaires, y compris les industries comme le secteur automobile, les groupes environnementaux et les collectivités, pour aider les entreprises à rester concurrentielles et améliorer notre santé et notre qualité de vie.

Les gouvernements (états, régions, municipalités) de l'ensemble des Amériques montrent un leadership soutenu et sont en voie de réaliser des réductions importantes de leurs émissions d'ici 2050. Ces gouvernements fixent des normes pour agir avec efficacité sur le climat mondial et emploient des démarches qui répondent aux capacités et aux besoins locaux - éliminer progressivement le charbon, renforcer les énergies renouvelables, investir dans les technologies propres, instaurer des mécanismes de tarification du carbone et fixer des objectifs climatiques ambitieux.

Outre les contributions prévues déterminées au niveau national que proposent les gouvernements nationaux en vertu de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), aujourd'hui nous, les dirigeants des gouvernements (états, régions et municipalités) de l'ensemble des Amériques, prenons nos propres engagements en matière de climat.

Ces engagements donnent la souplesse nécessaire pour permettre des mesures et des démarches à l'échelle locale, et nous les appuyons en acceptant de participer à ce qui suit :

  1. Des objectifs de réduction des émissions de GES ou d'autres engagements quantitatifs pris récemment par les signataires contribuant à l'objectif de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) de limiter la hausse de la température mondiale à 2 degrés Celsius, en reconnaissant que les objectifs pourraient être différents selon que l'entité est développée ou en voie de développement.
  2. Des engagements des gouvernements d'adhérer au Pacte des États et Régions et au Pacte des Maires et de diffuser au public les progrès réalisés dans la réduction des émissions, démontrant des progrès continus. (Annexe I : Pacte des États et Régions et Pacte des Maires)
  3. Des engagements des gouvernements d'adhérer au protocole d'entente Under 2 MOU visant à contenir la hausse de la température moyenne mondiale endessous de 2° C et de mener des actions concrètes dans des secteurs comme l'énergie et les transports. (Annexe II : Under 2 MOU)
  4. Appuyer la tarification du carbone pour encourager de manière efficace la réduction des émissions, y compris cerner les possibilités de relier les systèmes le plus possible. De plus, les gouvernements s'engagent à se joindre à la Coalition pour le leadership en matière de tarification du carbone de la Banque mondiale et à adhérer à la déclaration de la Banque mondiale sur la tarification du carbone. (Annexe III : Déclaration sur la tarification du carbone)

Nous invitons les autres gouvernements (états, régions et municipalités) à se joindre à nous dans cet effort. De plus, nous appelons les dirigeants nationaux à tirer des leçons de ces actions et à renforcer ces actions; à nous aider à appuyer et à élargir les possibilités sobres en carbone; à élaborer des contributions prévues déterminées au niveau national ambitieuses; et à finaliser un accord mondial visant à éviter un changement climatique dangereux à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, qui aura lieu à Paris à la fin de l'année.

Partager

Tags

Environnement et énergie