Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Opter pour le changement : avantages des véhicules électriques

Document d'information archivé

Opter pour le changement : avantages des véhicules électriques

Les transports représentent l'un des plus gros défis de l'Ontario pour atteindre ses cibles de réduction des émissions.

Plus du tiers de la pollution par les gaz à effet de serre en Ontario est induite par le secteur des transports, et les voitures et les camions sont responsables de cette pollution dans une proportion de plus de 70 %. Les transports ferroviaires, maritimes et aériens ainsi que d'autres formes de transport comme les véhicules miniers et de construction représentent les 30 % restants.

Aujourd'hui, environ 11 millions de véhicules utilitaires et de tourisme empruntent régulièrement les routes de l'Ontario. Depuis 1990, les émissions des véhicules dans la province augmentent de manière constante en raison de la hausse du nombre de propriétaires de véhicules, de l'accroissement des distances de navettage et de la croissance de la population. Il est important de réduire les émissions provenant des automobiles. Le secteur automobile a fait de grands progrès pour réduire les émissions, mais nous devons faire encore plus pour respecter les engagements pris en matière de climat au niveau international ou pour éviter de graves changements climatiques. En travaillant de concert, il est possible de faire beaucoup plus.

Les normes fédérales d'émissions, en plus des nouvelles politiques sur les combustibles établies dans le cadre du Plan d'action contre le changement climatique, seront un premier pas en vue d'aborder les augmentations annuelles de la pollution par les gaz à effet de serre dues aux véhicules de tourisme. Cependant, à long terme, compte tenu du système d'électricité propre de l'Ontario et grâce à l'appui du secteur automobile novateur de l'Ontario, l'accélération du passage aux véhicules électriques à batterie, hybrides électriques rechargeables et à hydrogène sera déterminante pour que l'Ontario atteigne ses objectifs en matière de changement climatique.

 Le plan d'action établit, à l'échelle de la province, un objectif de vente de véhicules de tourisme électriques et à hydrogène de 5 % en 2020. Au lieu d'adopter le mandat des véhicules à émission zéro et d'imposer de lourdes sanctions pour les fabricants qui ne vendent pas suffisamment de voitures électriques et à hydrogène, l'Ontario a opté pour une approche collaborative qui permettra à toutes les parties (gouvernement, industrie, monde universitaire et associations sans but lucratif) de contribuer à atteindre cette cible. Cet objectif sera réexaminé et augmenté de manière appropriée tous les cinq ans par la suite. Il faut savoir qu'en 2015, environ 284 000 véhicules de tourisme ont été vendus en Ontario. Et 5 % de telles ventes annuelles représentent environ 14 000 véhicules.

Cet objectif de ventes à l'échelle de la province conjugué au processus d'engagement officialisé avec l'industrie et d'autres partenaires aidera l'industrie automobile à demeurer concurrentielle, tout en éliminant davantage de véhicules polluants des routes de l'Ontario. Il soutient également l'initiative ontarienne en matière de véhicules automatisés, de matériaux légers et d'autres technologies automobiles de pointe.

Pour nous aider à atteindre cet objectif de ventes à l'échelle de la province, le gouvernement vise à encourager activement chaque ménage possédant plus d'un véhicule à envisager un véhicule électrique ou à hydrogène lors de son prochain achat. L'Ontario encouragera également tous les nouveaux conducteurs à choisir un véhicule à zéro émission lorsqu'ils achètent ou louent leur première automobile.

 Qu'est-ce qu'un véhicule électrique?

Un véhicule électrique (VE) est un véhicule qui est partiellement ou entièrement alimenté par l'électricité et se branche pour se recharger. Les VE sont basés sur une technologie hybride éprouvée et offrent même des réductions plus importantes de la consommation de carburant et d'émissions que les hybrides conventionnels. Voici quelques avantages des VE par rapport aux véhicules à combustible fossile classiques.

Coût : Il existe beaucoup d'options de VE abordables sur le marché, et ces véhicules ont un coût énergétique inférieur à celui des véhicules à essence comparables, car ils sont très écoénergétiques, ils consomment moins (voire pas du tout) de carburant et ont un coût d'entretien et de fonctionnement plus faible. L'association canadienne sans but lucratif Plug'n Drive estime que l'utilisation d'un véhicule électrique peut permettre aux automobilistes d'économiser plus de 2 000 $ par an en carburant (selon le type de véhicule que vous remplacez par un véhicule électrique). Il est également possible de profiter de tarifs d'électricité plus bas en rechargeant le véhicule pendant les périodes hors pointe, par exemple la nuit. En outre, le gouvernement met en œuvre un programme de recharge nocturne gratuite pour les conducteurs de VE qui sera en vigueur de 2017 à 2020.

Comparaison : Voici une comparaison du coût énergétique annuel approximatif de certains modèles de VE populaires et des véhicules à essence similaires en Ontario.

 Véhicule Coût énergétique pour 100 km ($)* Coût énergétique mensuel ($) Type de véhicule Émissions de GES pour 100 km*
Gros véhicule à essence ordinaire 9,86 $ 164 $ Combustion interne 17,8 kg éq. CO2  
Chevy Volt 3,26 $ 54 $ Hybride électrique rechargeable (VHR) 3,4 kg éq. CO2
Nissan Leaf 2,63 $ 44 $ Électrique à batterie (VEB) 1,5 kg éq. CO2

D'après une distance parcourue de 20 000 km par an; les économies liées au coût d'entretien plus faible des VE ne sont pas incluses.

*Plug'n Drive : Coût énergétique moyen et émissions moyennes de CO2 sur une distance de 100 km en Ontario

Arriver à destination : Les véhicules électriques à batterie peuvent généralement parcourir au moins 100 kilomètres sur une seule charge, et les véhicules hybrides électriques rechargeables peuvent généralement parcourir plus de 500 kilomètres en utilisant une combinaison de technologie de moteur électrique et de moteur à combustion interne. Comme la plupart des trajets font moins de 50 kilomètres, les véhicules électriques sont tout à fait aptes à répondre aux besoins quotidiens de la plupart des Ontariens.

Récupérer de l'argent : À l'achat ou à la location d'un véhicule électrique admissible à la plaque d'immatriculation verte, il est possible de recevoir une remise incitative pouvant atteindre 14 000 $. Il est également possible de recevoir une remise incitative de 1 000 $ pour l'achat et l'installation d'une nouvelle borne de recharge de niveau 2. L'Ontario travaillera aussi avec le gouvernement fédéral afin d'envisager des manières de supprimer la taxe de vente harmonisée sur les VE neufs et d'occasion d'ici 2018.

De formidables avantages indirects : La plaque d'immatriculation verte identifie les propriétaires de VE et permet d'emprunter toutes les voies réservées aux véhicules multioccupants (VMO) de la province, même s'il n'y a qu'un seul passager dans le véhicule. À l'avenir, cette plaque permettra également d'accéder librement aux voies réservées aux véhicules multioccupants à accès spécial tarifé. De 2017 à 2020, le programme de recharge nocturne de l'Ontario permettra aussi de bénéficier d'une énergie gratuite.

Recharger en cours de route : Il est possible de recharger son VE à la maison ou à des bornes de recharge publiques. Dans le cadre du Plan d'action contre le changement climatique, l'Ontario compte investir 80 millions de dollars supplémentaires dans l'installation de bornes de recharge dans les lieux de travail et les collectifs d'habitation, ainsi que dans la construction d'autres bornes de recharge rapide en CC sur les autoroutes publiques et dans les centres-villes. Des bornes de recharge seront également disponibles dans les bâtiments du gouvernement, y compris dans les immeubles de Service Ontario et les magasins de la LCBO.

Des maisons prêtes pour les VE : À compter de 2018, toutes les maisons neuves en Ontario auront un garage doté d'une prise de courant similaire à la prise d'une cuisinière, ce qui permettra aux Ontariens d'éviter des coûts de rénovation électrique élevés.

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie