Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique concernant l'investissement, par l'Ontario, d'une somme additionnelle de 85 millions $ pour la remise en état du réseau hydrographique English-Wabigoon

Déclaration

Déclaration du ministre de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique concernant l'investissement, par l'Ontario, d'une somme additionnelle de 85 millions $ pour la remise en état du réseau hydrographique English-Wabigoon

Glen Murray, ministre de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique, a publié aujourd'hui la déclaration suivante concernant l'investissement, d'une somme additionnelle de 85 millions $ qu'effectuera l'Ontario pour la remise en état du réseau hydrographique English-Wabigoon :

« La contamination par le mercure a eu un impact considérable sur les populations de la Première Nation de Grassy Narrows et des Nations autonomes de Wabaseemoong (Whitedog) et il est nécessaire de prendre les mesures qui s'imposent. En février 2017, le ministre Zimmer et moi nous sommes engagés envers les Premières Nations au nom du gouvernement de l'Ontario à prendre des mesures pour remédier à la contamination au mercure dans le réseau hydrographique English-Wabigoon. Cet engagement se traduira par une collaboration avec les Premières Nations et autres partenaires pour, dans un premier temps, repérer tous les emplacements potentiellement contaminés, puis élaborer et mettre en œuvre un plan global de remise en état du réseau hydrographique.

Dans l'immédiat, l'Ontario alloue 85 millions $, outre les engagements précédents, à la remise en état du réseau hydrographique English-Wabigoon. Cet engagement financier historique servira à couvrir le coût de la remise en état, incluant notamment la conception technique et la mise en œuvre des mesures de remise en état, ainsi que le suivi à long terme. Ces fonds seront utilisés en partenariat avec les Premières Nations dans le cadre d'un modèle de gouvernance commune. Les options de remise en état qui seront retenues dépendront du travail scientifique en cours sur le terrain et seront choisies en partenariat avec les Premières Nations. 

Le Chef Fobister, le Chef Paishk, le ministre Zimmer et moi composons la table ronde ayant pour mandat de veiller à ce que la remise en état soit effectuée en temps opportun et selon les engagements pris par le gouvernement de l'Ontario envers les Premières Nations. Nous sommes déterminés à instaurer une structure de gestion coopérative des fonds et je me réjouis de participer aux échanges qui auront lieu.

L'engagement de 85 millions $ s'appuie sur le travail scientifique en cours et sur la mobilisation de la communauté financés par la province. À ce jour, la province a fourni 2,5 millions $ pour accélérer les travaux scientifiques, l'échantillonnage et les analyses qui permettront de déterminer l'ampleur de la contamination au mercure et définiront les mesures de remise en état les plus appropriées à chaque emplacement. Nous allouerons cette année une somme additionnelle de 2,7 millions $ pour accélérer les travaux en cours. Cela porte à 5,2 millions $ le budget alloué aux travaux scientifiques précédant la remise en état du réseau hydrographique English-Wabigoon.

Nous sommes déterminés à corriger les torts historiques et nous sommes conscients que les gestes sont plus éloquents que les paroles. Dès lors, nous sommes déterminés à collaborer avec les Premières Nations et à respecter leur direction. L'engagement de 85 millions $ est un geste définitif qui nous permettra de remplir l'engagement pris envers les Premières Nations de cette région et de remettre en état le réseau hydrographique.

Contacts Médias

Partager

Tags

Environnement et énergie