Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario annonce les résultats de la vente aux enchères de juin du Programme de plafonnement et d'échange

Communiqué archivé

L'Ontario annonce les résultats de la vente aux enchères de juin du Programme de plafonnement et d'échange

Le produit de la vente aidera les ménages et les entreprises à lutter contre le changement climatique

Aujourd'hui, l'Ontario a annoncé les résultats de la vente aux enchères de droits d'émission de gaz à effet de serre de la province, qui a eu lieu le 6 juin 2017.

Un total de 25 296 367 droits d'émission de millésime 2017 ont été vendus à un prix de 18,72 $, et un total de 1 674 000 droits d'émission de gaz à effet de serre de millésime 2020 ont été vendus à un prix de 18,30 $. La vente aux enchères a généré des produits de 504 182 190 $ qui, conformément à la loi, seront investis dans des programmes visant à réduire la pollution par les gaz à effet de serre et à aider les familles et les entreprises à réduire leurs propres émissions grâce au Plan d'action contre le changement climatique.

Le produit des ventes aux enchères sur le marché du carbone de la province permettra de financer des programmes destinés à aider les citoyens et les entreprises de l'Ontario à réduire la pollution, notamment :

La vente aux enchères a été administrée en sous-traitance par Western Climate Initiative, sous la supervision d'un contrôleur de marchés indépendant afin d'en assurer l'intégrité.

Le rapport sommaire des résultats a été rendu public.

Faits en bref

  • Le 18 mai 2016, l’Ontario a adopté une loi historique sur la lutte contre le changement climatique qui assure que la province assume la responsabilité d'investir de façon responsable et transparente les produits du programme de plafonnement et d'échange.
  • Le plan d’action et le programme de plafonnement et d’échange forment l’ossature de la  stratégie de l’Ontario pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de 15 pour cent par rapport au niveau de 1990 d’ici 2020.
  • En avril 2015, l’Ontario a annoncé son intention d’adhérer au système lié dans le cadre de la Western Climate Initiative, s’associant à d’autres gouvernements, dont le Québec et la Californie, et faisant de la tarification du carbone une pièce maîtresse de la lutte contre le changement climatique en Ontario.
  • Après l’entrée en vigueur de son programme de plafonnement et d’échange et l’établissement d’un prix du carbone, l’économie de la Californie a crû à un rythme dépassant le reste de l'économie des États-Unis.
  • Le nombre d’emplois en Californie a augmenté de presque 3,3 pour cent au cours de la première année et demie du programme, dépassant le taux national de création d’emploi, qui était de 2,5 pour cent pour la même période.
  • Aux États-Unis, la Regional Greenhouse Gas Initiative (RGGI) a investi depuis 2009 plus de 1,3 milliard de dollars en produits provenant des encans dans différents programmes, notamment, l’efficience énergétique, l’énergie propre et renouvelable, la réduction des gaz à effet de serre et l’aide directe à la facturation.
  • Les investissements de la RGGI devraient générer plus de 4,67 milliards de dollars d’économies viagères sur les factures d’énergie pour plus de 4,6 millions de ménages et 21 400 entreprises.

Ressources additionnelles

Citations

« Conforme à son but premier qui est de réduire les émissions de gaz à effet de serre, le marché du carbone de l’Ontario fonctionne comme il se doit après sa deuxième vente aux enchères. Notre système fondé sur le marché impose une limite rigoureuse à la pollution tout en accordant aux entreprises une souplesse maximale qui leur permet de décider de quelle façon elles vont respecter leurs obligations. Les produits sont investis dans des mesures visant à réduire les émissions. »

Glen Murray

ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie