Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario annonce les résultats de la vente aux enchères de septembre du Programme de plafonnement et d'échange

Communiqué archivé

L'Ontario annonce les résultats de la vente aux enchères de septembre du Programme de plafonnement et d'échange

Le produit de la vente aide les ménages et les entreprises à lutter contre le changement climatique

Le gouvernement de l'Ontario a annoncé aujourd'hui les résultats de la troisième vente aux enchères de droits d'émission de gaz à effet de serre, qui a eu lieu le 6 septembre 2017.

En tout, 25 296 367 droits d'émission de 2017 ont été vendus à un prix de 18.56 CAD $ et 3 116 700 droits d'émission de 2020 ont été vendus au prix de 18.03 $. La vente aux enchères a produit des recettes estimées à 525 694 672 CAD $. Comme le prescrit la loi, les recettes seront affectées à des programmes visant à réduire la pollution par les gaz à effet de serre et à aider les familles et les entreprises à réduire leurs propres émissions grâce au Plan d'action contre le changement climatique.

Le produit des ventes aux enchères sur le marché du carbone de la province permet de financer les programmes de 2017-2018 qui aident les gens et les entreprises de l'Ontario à réduire la pollution. En voici des exemples :

Ces récents investissements s'ajoutent aux fonds de 50 millions de dollars prévus pour améliorer l'infrastructure de cyclisme, aux fonds de 200 millions de dollars prévus pour les améliorations écoénergétiques dans les écoles publiques, aux fonds de 100 millions de dollars prévus pour aider les propriétaires à accroître l'efficacité énergétique de leur maison, aux fonds de 20 millions de dollars prévus pour la création d'un réseau de stations de recharge rapide pour les véhicules électriques, aux fonds de 92 millions de dollars prévus pour la modernisation des logements sociaux, aux fonds de près de 100 millions de dollars prévus pour aider les entreprises à adopter des technologies à faible émission de carbone et aux fonds de 13 millions de dollars prévus pour soutenir une croissance économique verte dans les collectivités des Premières Nations.

La vente aux enchères a été menée par des services sous-traités par la société Western Climate Initiative (WCI) Inc. Elle a été supervisée par un contrôleur des marchés indépendant, pour en garantir l'intégrité.

Le rapport sommaire des résultats a été rendu public.

Faits en bref

  • Le gouvernement de l’Ontario a adopté, le 18 mai 2016, une loi sur le changement climatique – une loi jugée historique –, pour que la province investisse de manière responsable et transparente les recettes provenant du Programme de plafonnement et d’échange.
  • Le Plan d’action contre le changement climatique et le Programme de plafonnement et d’échange forment la base de la stratégie que déploie l’Ontario pour réduire, d’ici à 2020, la pollution par les gaz à effet de serre de 15 p. 100 par rapport à ce qu’elle était en 1990.
  • En avril 2015, l’Ontario a annoncé son intention de se joindre au système d’échange de droits d’émission de la Western Climate Initiative, une initiative à laquelle participent d’autres territoires, dont le Québec et la Californie, et de faire de la tarification du carbone une des pièces maîtresses de sa lutte contre le changement climatique.
  • Quand la Californie a adopté son programme de plafonnement et d’échange, et commencé à tarifier le carbone, son économie a progressé à un rythme supérieur à celui de l’économie du reste des États-Unis.
  • Le nombre d’emplois en Californie a augmenté de près de 3,3 p. 100 au cours des 18 premiers mois du programme. Durant cette période, la création d’emplois en Californie a surpassé le taux national, qui était de 2,5 p. 100.
  • Aux États-Unis, la Regional Greenhouse Gas Initiative (RGGI) a affecté à divers programmes (rendement énergétique, énergies propres et renouvelables, réduction des émissions de gaz à effet de serre, aide directe pour le paiement des factures énergétiques, etc.) une somme de plus de 1,3 milliard de dollars provenant du produit des ventes aux enchères de droits d’émission menées depuis 2009.
  • Les affectations de fonds de la RGGI devraient permettre à plus de 4,6 millions de ménages et à plus de 21 400 entreprises de réaliser, au cours de leur vie, des économies de plus de 4,67 milliards de dollars sur leurs factures énergétiques.

Ressources additionnelles

Citations

« Le marché du carbone de l’Ontario a pour but de réduire les émissions de gaz à effet de serre de nos plus importantes sources de pollution. Les recettes qu’il produit sont investies dans l’économie ontarienne par des programmes et des projets qui vont faire encore plus pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et aider les gens dans leur quotidien. »

Chris Ballard

ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie