Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario aide les ménages et les entreprises à réduire les déchets alimentaires et organiques

Communiqué archivé

L'Ontario aide les ménages et les entreprises à réduire les déchets alimentaires et organiques

L’Ontario publie un cadre stratégique afin d’accroître le recyclage des déchets organiques

L'Ontario aide les ménages et les entreprises à réduire la production de déchets alimentaires et organiques par le biais du nouveau Cadre stratégique pour la gestion des déchets alimentaires et organiques.

Chris Ballard, ministre de l'Environnement et de l'Action en matière de changement climatique, assistait à un symposium sur la récupération d'aliments, aujourd'hui, à Niagara, lorsqu'il a annoncé ce nouveau Cadre stratégique.

Les principales mesures du Cadre stratégique sont les suivantes :

  • Réduire la quantité de déchets alimentaires provenant des résidences, des entreprises et des établissements et envoyés dans les sites d'enfouissement.
  • Fixer des cibles de réduction et de récupération des déchets alimentaires et organiques de 50 % et de 70 % pour les municipalités et les entreprises.
  • Étendre à davantage de collectivités ontariennes la collecte de déchets alimentaires et organiques au moyen des bacs verts.
  • Accroître la collecte de déchets alimentaires et organiques dans les immeubles locatifs, les immeubles de condos et autres immeubles résidentiels à logements multiples ainsi que dans les centres commerciaux, les épiceries, les restaurants et les établissements publics.

Le Cadre stratégique favorisera une augmentation de la quantité de déchets alimentaires et organiques réacheminés. Il a été démontré que le réacheminement génère 60 % plus de PIB et 40 % plus d'emplois par tonne de déchets ramassés et récupérés que l'enfouissement. Il nous évitera également de devoir aménager de nouveaux sites d'enfouissement en Ontario et il réduira la pollution par les gaz à effet de serre.

L'Ontario aide en outre l'organisme Second Harvest à élargir son programme de récupération d'aliments, qui consiste à recueillir les surplus alimentaires des supermarchés, des restaurants, des hôtels et de divers fournisseurs pour les redistribuer à des organismes de services sociaux locaux.

Ces mesures appuient la Loi de 2016 sur la récupération des ressources et l'économie circulaire. Par cette loi, le Ministère exige que les producteurs, en collaboration avec les municipalités, appliquent un modèle axé sur la responsabilité des producteurs. Ce modèle permettra d'accroître le taux de réacheminement des pneus, du matériel électronique et des déchets domestiques dangereux recueillis dans le cadre du programme des boîtes bleues.

La prévention et la réduction de la production de déchets alimentaires et organiques ainsi que la lutte contre le changement climatique font partie du plan du gouvernement visant à favoriser le mieux-être, créer des possibilités d'avenir et rendre la vie plus abordable en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend la gratuité des médicaments d'ordonnance pour toutes les personnes de moins de 25 ans et de 65 ans ou plus, dans le cadre de la plus grande expansion de l'assurance-santé survenue en une génération, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail et la gratuité des programmes de garde préscolaire entre l'âge de 2 ans et demi et la maternelle.

Faits en bref

  • L’Ontario investit 600 000 $ pour aider Second Harvest à lancer une plateforme en ligne grâce à laquelle les entreprises locales pourront facilement donner leurs surplus alimentaires à des organismes de services sociaux et qui permettra d’élargir le service de dons communautaire en ligne et de l’offrir dans les villes de Kingston et de Sudbury et dans la région de Niagara.
  • L’Ontario s’engage à version un million de dollars de plus au programme de récupération d’aliments de Second Harvest dans le cadre du Budget de 2018.
  • La récupération des surplus alimentaires comptait parmi les idées qui ont obtenu le plus fort appui des citoyens dans le cadre du vote tenu lors de la consultation Parlons budget menée par l'Ontario en 2017.
  • La population ontarienne envoie plus de deux millions de tonnes de déchets alimentaires et organiques dans les sites d’enfouissement, bon an mal an. Autrement dit, un ménage moyen jette125 kilos de déchets alimentaires chaque année.
  • Les déchets sont responsables de 5 % de la pollution par les gaz à effet de serre en Ontario. La pollution éliminée grâce à l’application du Cadre stratégique équivaut à celle qui serait éliminée si l’on retirait quelque 260 000 voitures de nos routes.
  • Si l’Ontario n’intervient pas pour réduire la production de déchets, il devra créer ou agrandir 16 sites d’enfouissement d’ici à 2050.

Ressources additionnelles

Citations

« Chaque année, les résidents et les entreprises de l’Ontario envoient une quantité stupéfiante de déchets alimentaires dans les sites d’enfouissement – jusqu’à 125 kilos par ménage par année. Or ces déchets alimentaires libèrent du méthane, un puissant gaz à effet de serre. Le présent Cadre stratégique nous aidera à modifier notre perception des déchets alimentaires et organiques et à les considérer comme une ressource précieuse qui doit être récupérée. Il s’agit d’un audacieux projet de transformation qui aidera l’Ontario à bâtir une économie forte, sobre en carbone et circulaire, où rien ne se perdra. »

Chris Ballard

ministre de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique

« Les idées proposées par des milliers de personnes de toutes les régions dans le cadre de la consultation Parlons budget de cette année nous éclairent sur ce qui compte le plus pour vous. C’est pourquoi nous sommes fiers de lancer le Cadre stratégique pour la gestion des déchets alimentaires et organiques. Il profitera à l’Ontario de multiples manières, depuis l’aide alimentaire qu’il permettra d’apporter aux personnes jusqu’à la diminution de la pression exercée sur nos sites d’enfouissement. »

Charles Sousa

ministre des Finances

« Nous sommes extrêmement reconnaissants de l’investissement consenti par la province dans le but d’élargir les services de FoodRescue.ca à l’ensemble de l’Ontario. Ce nouveau système en ligne contribue à prévenir les émissions de gaz à effet de serre dues à l’envoi d’aliments parfaitement comestibles dans les sites d'enfouissement. À titre de spécialistes de la récupération alimentaire au Canada, nous sommes constamment à la recherche de manières novatrices et efficaces de récupérer les surplus alimentaires pour les redonner aux citoyens. Il nous a tout simplement semblé logique d’utiliser une technologie Web pour jumeler les dons d’aliments et les programmes de services sociaux locaux. »

Lori Nikkel

directrice des programmes et des partenariats, Second Harvest

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie