Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le gouvernement de l'Ontario annonce l'étape suivante du plan environnemental

Communiqué

Le gouvernement de l'Ontario annonce l'étape suivante du plan environnemental

Des mesures sont proposées pour combattre le changement climatique et protéger l’environnement sans taxe sur le carbone

Le gouvernement de l'Ontario pour la population a annoncé aujourd'hui la prochaine étape de son engagement envers la protection de l'environnement et la lutte contre le changement climatique sans imposer de taxe sur le carbone.

L'approche réglementaire proposée par l'Ontario réunit notamment des normes de réduction des émissions tout en reconnaissant les circonstances uniques de l'économie ontarienne et de son secteur manufacturier. Ces normes d'émissions conçues en Ontario tiendront compte de facteurs tels que l'ouverture au commerce, la compétitivité et les émissions liées aux procédés. Elles sont semblables aux systèmes approuvés en Saskatchewan et en Alberta. L'approche proposée consiste à fixer des normes de rendement en matière d'émission à l'échelle du secteur ou des installations auxquelles les installations industrielles devraient se conformer et lier les émissions au niveau de production de ces installations, plutôt que d'établir un plafond absolu pour les émissions pour la province. Chaque installation industrielle serait tenue de prouver annuellement qu'elle se conforme à la réglementation.

« Les normes de rendement constituent un élément clé du plan environnemental conçu en Ontario du gouvernement, qui met l'Ontario sur la voie de son objectif de réduction des émissions de 30 %, ce qui coïncide avec l'objectif du gouvernement fédéral, a déclaré Rod Phillips, ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs. L'approche que nous proposons pour réduire les émissions du secteur industriel nous aiderait à atteindre nos objectifs de réduction des émissions sans imposer de taxe sur le carbone, laquelle éliminerait des emplois, endommagerait l'économie de la province et hausserait le coût de la vie pour les travailleurs, les personnes âgées et les familles. »

En plus des normes proposées pour les grands émetteurs, l'Ontario a récemment publié une proposition qui consiste à accroître de 15 pour cent le contenu renouvelable dans l'essence d'ici 2025, à encourager l'utilisation des carburants sobres en carbone et à aider la réduction des émissions du secteur des transports.

« Notre plan environnemental avance des solutions responsables et tangibles qui tiennent compte des circonstances uniques de notre économie et de notre environnement, a ajouté M. Phillips. Nous avons déjà réalisé des progrès importants grâce à nos propositions de réduction des émissions visant à combattre le changement climatique et nous ferons en sorte que l'Ontario continue de protéger l'environnement. »

La consultation publique sur le plan environnemental conçu en Ontario par le biais du Registre environnemental s'est terminée le 28 janvier. Plus de 1 400 commentaires et idées ont été reçus et seront examinés alors que le gouvernement poursuit ses consultations auprès de divers intervenants et œuvre à finaliser le plan environnemental dans les semaines et les mois à venir.

Faits en bref

  • La proposition sur les normes de rendement en matière d’émission est affichée au Registre environnemental pour une consultation publique de 30 jours.
  • Dans le cadre de la consultation, le gouvernement envisagera des moyens de réinjecter les sommes collectées afin de financer d’autres réductions de gaz à effet de serre.
  • L’Ontario envisage d’inclure d’autres secteurs dans le programme, comme le secteur institutionnel, les installations d’approvisionnement en énergie thermique et les serres, à compter de l’année d’émission 2020.
  • Comme d’autres provinces, le gouvernement compte avoir ces normes en place d’ici l’été 2019 et collaborer étroitement avec le gouvernement fédéral pour que le secteur industriel de l’Ontario ne soit pas doublement réglementé.
  • La province de l’Ontario demeure déterminée à atteindre sa part de l’objectif du Projet Canada vers 2030. Nous avons déjà réalisé des réductions importantes : de 2005 à 2016, nous avons réduit nos émissions d’environ 22 %.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement