Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre Phillips concernant la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent pour 2019

Déclaration

Déclaration du ministre Phillips concernant la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent pour 2019

MILWAUKEE — Aujourd'hui, Rod Phillips, ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs, a publié la déclaration suivante à la fin de la Conférence des gouverneurs et des premiers ministres des Grands Lacs et du Saint-Laurent pour 2019 :

« Au cours des derniers jours, j'ai eu le privilège de rencontrer des dirigeants des États des Grands Lacs voisins et d'autres territoires afin de discuter de la façon dont nous pouvons travailler ensemble et avec nos partenaires fédéraux respectifs pour protéger et restaurer les Grands Lacs, tout en développant l'économie de la région.

Cela comprenait les réunions conjointes que j'ai tenues avec les autres chefs de délégations de plusieurs États américains des Grands Lacs et du Québec, ainsi que des réunions bilatérales avec l'État de New York, le Québec, le Wisconsin et le Minnesota.

Les Grands Lacs, ainsi que nos cours d'eau intérieurs, sont le système de soutien vital de notre province et de notre population. Ils représentent la base de la prospérité et du bien-être de l'Ontario, fournissant de l'eau à nos collectivités, appuyant l'économie de l'Ontario et procurant des écosystèmes vitaux qui soutiennent les loisirs et le tourisme, ainsi que la biodiversité et les pêches. Je suis sûr que les États des Grands Lacs qui sont nos voisins et le Québec peuvent en dire autant.

Lors de la conférence, nous avons convenu de plusieurs mesures importantes visant à la fois à faire croître notre économie et à protéger le plus grand système d'eau douce au monde, y compris en abordant les contaminants de l'eau potable comme le plomb et les substances perfluoroalkylées, en empêchant la carpe asiatique de pénétrer dans les Grands Lacs, et en réaffirmant notre engagement, avec l'Ohio et le Michigan, à réduire de 40 % la quantité de phosphore entrant dans le bassin occidental du lac Érié d'ici 2025.

Maintenant plus que jamais, les conférences comme celle-ci sont d'une importance vitale, car nous savons que nos ressources en eau, y compris les Grands Lacs, sont confrontées à de nombreuses pressions, comme les changements climatiques, la pollution et la croissance urbaine.

C'est pourquoi l'Ontario a proposé plusieurs mesures importantes dans son Plan environnemental pour l'Ontario dans le but de restaurer et de protéger nos Grands Lacs. Bon nombre de ces mesures mettent l'accent sur des partenariats et le dialogue avec nos partenaires, par exemple dans le cadre de négociations continues avec le gouvernement fédéral pour un nouvel Accord Canada-Ontario concernant la qualité de l'eau et la santé de l'écosystème des Grands Lacs et des partenariats continus avec le gouvernement fédéral et d'autres pour mettre en œuvre le Plan d'action Canada-Ontario pour le lac Érié. Nous allons également examiner et mettre à jour la Stratégie ontarienne pour les Grands Lacs.

Nous avons tous un rôle à jouer pour protéger cette précieuse ressource partagée. Je me réjouis à l'idée d'assister à des réunions futures sur les Grands Lacs, pendant lesquelles l'Ontario pourra continuer à renforcer les liens avec d'autres territoires et à travailler en collaboration pour développer son économie et protéger les Grands Lacs. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement