Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario s'attaque aux déchets plastiques et réorganise le recyclage

Communiqué

L'Ontario s'attaque aux déchets plastiques et réorganise le recyclage

Le gouvernement nomme un conseiller spécial en matière de recyclage et de déchets plastiques

TORONTO — L'Ontario protège ce qui compte le plus en s'attaquant au grave problème de la pollution et aux déchets plastiques qui encombrent de plus en plus nos parcs, nos routes, nos lacs et nos rivières.

L'Ontario a engagé David Lindsay comme conseiller spécial en matière de recyclage et de déchets plastiques pour aborder de toute urgence ces questions. Monsieur Lindsay remettra cet été un rapport à Rod Phillips, ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs, sur la manière de s'attaquer aux déchets plastiques, d'améliorer le recyclage, d'augmenter le nombre de produits qui peuvent aller dans la boîte bleue et de s'assurer que les producteurs sont responsables de gérer les emballages en plastique et autres à la fin de leur vie utile.

« Les familles de l'Ontario sont fières d'apporter leur contribution en faveur de l'environnement. En fait, c'est dans notre ville de Kitchener qu'est né le tout premier programme de boîtes bleues au monde, a déclaré le ministre Phillips. Sachant cela, j'ai été déçu d'apprendre que, alors que les familles ontariennes trient et recyclent correctement leurs déchets, le gouvernement et l'industrie les laissent tomber. Les taux de recyclage de l'Ontario stagnent depuis 15 ans et jusqu'à 30 pour cent de ce qui se retrouve dans nos boîtes bleues est envoyé dans un lieu d'enfouissement. Sans parler des récentes histoires décrivant comment certains déchets plastiques de l'Ontario sont expédiés de manière non durable l'autre côté de l'océan aux Philippines et en Malaisie. »

M. Lindsay occupe actuellement les fonctions de président et de chef de la direction du Conseil des universités de l'Ontario. Avant cela, il a été président et chef de la direction de l'Association des produits forestiers du Canada et de Collèges Ontario, un groupe de pression pour les 24 collèges d'arts appliqués et de technologie de la province. M. Lindsay a aussi été au service de la population ontarienne comme ancien sous-ministre pour plusieurs ministères de l'Ontario sur une période de six ans, notamment les Richesses naturelles et le Développement du Nord, des Mines et des Forêts.

« Je suis impatient d'aider les municipalités et les producteurs de l'Ontario à travailler ensemble afin de régler la question des déchets plastiques et d'améliorer le recyclage dans notre province, a expliqué David Lindsay. Réunir les intervenants pour circonscrire les préoccupations et trouver des solutions fera partie intégrante de la revitalisation du programme des boîtes bleues de la province et de la résolution du problème des déchets plastiques. »

Dans le Plan environnemental pour l'Ontario, l'Ontario s'est engagé à transférer les coûts du programme des boîtes bleues des contribuables municipaux aux producteurs de produits et d'emballage. Imputer la responsabilité aux producteurs obligera les producteurs de toute la province à payer pour leurs matériaux et à en assurer la gestion. Cela permettra aussi de mettre à jour la liste commune de ce qui peut être recyclé dans la province. Il s'agit d'une manière rentable et responsable de promouvoir l'innovation et de s'assurer que les efforts consentis par les Ontariennes et les Ontariens en matière de recyclage soient plus efficaces et entraînent des taux accrus de recyclage et de réacheminement.

Réduire les déchets plastiques et tenir nos producteurs responsables de la gestion en fin de vie utile de leurs produits est un volet clé de notre Plan environnemental pour l'Ontario afin de trouver l'équilibre en une économie saine et un environnement sain et de préserver la propreté et la beauté de notre province pour les générations actuelles et à venir.

Faits en bref

  • Dans la lettre ouverte adressée au conseiller spécial, le ministre a demandé que le travail effectué soit guidé par les objectifs de politique générale suivants :
    • Normalisation à l'échelle provinciale de ce qui peut être recyclé dans les bureaux, dans les parcs, dans les espaces publics et à la maison;
    • Amélioration du taux de détournement et augmentation de la quantité de matériaux pouvant être recyclés;
    • Réduction des déchets dans les collectivités et dans les parcs;
    • Amélioration du programme des boîtes bleues de l'Ontario en exigeant des producteurs qu'ils assument le coût du recyclage des produits qu'ils produisent (responsabilisation des producteurs);
    • Maintenir ou améliorer la fréquence de collecte des boîtes bleues; et
    • Examen, lors de l'augmentation du détournement dans le secteur résidentiel, de la manière dont ces politiques peuvent également favoriser le détournement dans les secteurs institutionnel, commercial et industriel.
  • Le programme des boîtes bleues existe depuis les années 1980 et a eu un succès à l’échelle mondiale en récupérant le papier imprimé et les emballages résidentiels à des fins de recyclage. Cependant, les taux de réacheminement des déchets de l’Ontario ont stagné juste au-dessus de 60 pour cent au cours des 15 dernières années.
  • Les coûts liés aux boîtes bleues devraient augmenter d’environ 10 millions de dollars par année après 2019.
  • Selon les coûts de 2017, les municipalités économiseraient environ de 125 à 175 millions de dollars annuellement lorsque la responsabilité complète des producteurs pour le programme des boîtes bleues sera en vigueur.
  • On estime que près de 10 000 tonnes de débris plastiques se retrouvent dans les Grands Lacs chaque année.
  • Entre le 6 mars et le 20 avril 2019, l’Ontario a publié un document de travail sur le Registre environnemental intitulé Réduire les déchets dans nos collectivités, et a reçu près de 18 000 commentaires qui sont actuellement examinés afin d’orienter les prochaines étapes.

Document d’information

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement