Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration du ministre Yurek à la suite du dépôt du rapport du conseiller spécial sur le recyclage et les déchets plastiques

Déclaration

Déclaration du ministre Yurek à la suite du dépôt du rapport du conseiller spécial sur le recyclage et les déchets plastiques

TORONTO — Le ministre de l'Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs, Jeff Yurek, a publié aujourd'hui la déclaration suivante concernant le rapport du conseiller spécial David Lindsay sur ce que pourrait faire l'Ontario pour assurer une meilleure gestion du recyclage et des déchets plastiques.

« Je remercie M. Lindsay de m'avoir remis son rapport dans les délais prévus, d'y avoir consacré de son temps et prêté son expertise. Il apparaît clairement que l'actuel Programme des boîtes bleues n'est pas viable. Les taux de recyclage dans la province stagnent depuis 15 ans, et jusqu'à 30 p. cent des matières déposées dans les bacs bleus sont envoyées directement dans les sites d'enfouissement. Plus de 240 municipalités ont leur propre liste de ce qui est accepté ou non comme matière recyclable, et cela a des effets sur les économies de coûts et la contamination; on prévoit que le coût des programmes augmentera d'environ 10 millions de dollars par année après 2019. On constate aussi un grave problème de pollution par le plastique et une quantité grandissante de déchets dans nos parcs, le long des routes et dans les cours d'eau. En juin, M. Lindsay a été nommé conseiller spécial en matière de recyclage et de déchets plastiques pour trouver des solutions et s'attaquer au problème croissant des ordures et des déchets plastiques.

Au cours des six dernières semaines, David Lindsay a tenu de multiples rencontres avec des intervenants des municipalités et de l'industrie afin de discuter des meilleures options pour la transition du Programme des boîtes bleues afin de rendre les producteurs responsables de la gestion du plastique et des autres emballages qu'ils produisent. Ces discussions ont aidé les participants à acquérir une compréhension commune et à s'entendre sur de grands enjeux.

À la suite de ces échanges informatifs, M. Lindsay m'a remis son rapport assorti de recommandations pour une transition efficace du programme afin que les producteurs en soient responsables, une amélioration du recyclage et une augmentation du nombre des produits qui pourront aller dans la boîte bleue. Ce rapport servira de base pour l'élaboration des prochaines étapes que le ministère mettra en place pour améliorer le Programme des boîtes bleues afin d'en réduire les coûts, d'accroître les taux de détournement des sites d'enfouissement et de réduire la quantité d'ordures et de déchets plastiques.

Je compte vous informer plus tard cet été sur les prochaines étapes et sur ce que nous ferons pour consulter les diverses parties intéressées, le public et les communautés autochtones. J'ai bon espoir que nous pourrons améliorer les retombées du Programme des boîtes bleues de l'Ontario et offrir plus de possibilités aux citoyens de notre province pour contribuer à la sauvegarde d'un environnement plus sain, plus propre et plus attrayant pour les générations futures. »

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie