Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'Ontario propose de mieux protéger les ressources en eau

Communiqué

L'Ontario propose de mieux protéger les ressources en eau

Le gouvernement procède à une consultation sur les améliorations prévues de son Programme de gestion de la quantité d’eau prélevée

TORONTO - Le gouvernement de l'Ontario sollicite l'avis de la population sur sa proposition de gestion de la quantité d'eau prélevée. La proposition vise à protéger la viabilité à long terme des eaux de surface et souterraines et de faire en sorte que ces précieuses ressources sont gérées et protégées de façon responsable, maintenant et à l'avenir, comme il s'y est engagé dans son Plan environnemental pour l'Ontario. La proposition permettrait également aux municipalités de faire entendre davantage leur avis dans les autorisations données aux entreprises d'extraire les eaux souterraines de leurs collectivités pour la production d'eau embouteillée.

« Nous ne pouvons pas tenir notre eau pour acquise - il s’agit d’une ressource essentielle à notre santé et à notre bien-être, ainsi qu’au mode de vie dont nous profitons tous, déclare Jeff Yurek, ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs. Les Ontariens peuvent se fier au fait que de bonnes politiques, fondées sur des données scientifiques et probantes de qualité, protègent nos ressources en eau. Nous devons cependant toujours être prêts à nous adapter. En nous inspirant des premiers commentaires transmis par nos intervenants et des communautés autochtones durant la période du moratoire, nous avons rassemblé des propositions d’amélioration à nos règles sur le prélèvement d’eau, grâce auxquelles le programme sera plus souple et plus consistant. »

Voici les modifications proposées :

  • exiger des entreprises d’embouteillage d’eau qu’elles aient l’appui des municipalités qui les accueillent à propos des prélèvements d’eau, nouveaux et accrus, pour la production d’eau embouteillée, comportant une exemption pour les petites entreprises;
  • établir des priorités quant à l’utilisation de l’eau dans la province, susceptibles d’orienter les décisions relatives aux prélèvements d’eau;
  • évaluer et gérer ensemble les divers prélèvements d’eau dans les régions de la province où la viabilité de l’approvisionnement en eau préoccupe;
  • rendre publiques les données sur les prélèvements d’eau pour une plus grande transparence du mode de gestion de l’Ontario en ce qui a trait à ses ressources hydriques.

Le gouvernement encourage les membres du public à nous faire part de leur opinion sur la proposition de gestion de la quantité d’eau prélevée pendant la période de commentaires en cours sur le Registre environnemental, qui s’échelonne jusqu’au 2 août 2020. Ces commentaires nous fourniront les renseignements nécessaires pour les modifications qui nous permettront de protéger plus efficacement les ressources hydriques de l’Ontario.

L’examen des ressources hydriques de l’Ontario, qu’ont cautionné des experts indépendants, a révélé l’efficacité de la méthode de gestion des prélèvements d’eau actuellement employée par le gouvernement. L’examen a également repéré des possibilités de miser sur notre cadre actuel pour gérer les prélèvements d’eau de façon durable dans les situations où les approvisionnements en eau sont limités.

Faits en bref

  • En décembre 2019, la province a prolongé jusqu’au 1er octobre 2020 le moratoire sur les nouveaux permis ou les permis autorisant l’augmentation des prélèvements d’eaux souterraines destinés aux entreprises de production d’eau embouteillée.
  • Voulant s’assurer de l’exhaustivité de l’examen des ressources hydriques prélevées en Ontario, le Ministère a retenu les services d’une société-conseil indépendante spécialisée en ressources hydriques, BluMetric Environmental Inc., pour évaluer les ressources en eau dans des régions précises de la province.
  • Un groupe d’experts de l’Ordre des géoscientifiques de l’Ontario a validé de façon indépendante les constatations du Ministère relatives à l’embouteillage de l’eau.
  • En Ontario, les entreprises d’embouteillage d’eau doivent verser une redevance de 500 $ additionnels par million de litres d’eaux souterraines prélevées pour la production d’eau embouteillée.
  • L’embouteillage d’eau correspond à nettement moins de 1 % du total des prélèvements d’eau autorisés en Ontario.
  • Les lacs et les rivières de la province, dont font partie les Grands Lacs, contiennent plus du cinquième de l’eau douce du monde.
  • L’eau potable de l’Ontario demeure l’une des mieux protégées au monde.

Ressources additionnelles

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Environnement et énergie Gouvernement