Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Modeste croissance de l'économie Ontarienne au deuxième trimestre

Communiqué archivé

Modeste croissance de l'économie Ontarienne au deuxième trimestre

L'économie affiche une légère reprise malgré les doutes qui entourent la performance économique à long terme

Ministère des Finances

Le ministre des Finances, M. Dwight Duncan, a déposé aujourd'hui les Comptes économiques de l'Ontario pour le deuxième trimestre de 2008.

On y constate que le produit intérieur brut (PIB) réel de l'Ontario s'est accru de 0,3 % au cours du deuxième trimestre (avril à juin) de 2008, effectuant ainsi un léger rebondissement par rapport à la baisse de 0,4 % enregistrée au premier trimestre.

Ce redressement du PIB est en grande partie attribuable à une augmentation des stocks des entreprises, conjuguée à une hausse des dépenses des ménages et des entreprises.

Toutefois, le ralentissement des exportations demeure un important maillon faible pour l'économie et le secteur manufacturier en perte de vitesse.

Le ministre présentera son exposé budgétaire de l'automne le 22 octobre 2008, où il communiquera le plan financier de la province pour le reste de l'année. 

Faits en bref

  • La croissance du PIB réel de l’Ontario a surpassé la croissance nationale de 0,1 % au deuxième trimestre.
  • Les comptes économiques exposent une évaluation globale de la situation économique actuelle de l’Ontario.
  • Depuis décembre dernier, l’économie ontarienne a créé 51 900 nouveaux emplois nets. Au mois d’août, l’Ontario a enregistré une hausse de 14 000 nouveaux emplois nets.
  • Parmi les secteurs qui continuent d’afficher des résultats concluants, citons l’industrie de la construction, l’éducation, les soins de santé, ainsi que les services professionnels et administratifs.

Ressources additionnelles

Citations

« Malgré une hausse du PIB au second trimestre, ce qui me préoccupe, ce n’est pas de connaître deux trimestres consécutifs de croissance négative – mais plutôt une période prolongée de faible croissance ou de stagnation. C’est pourquoi, à l’instar de certaines familles ontariennes qui se serrent la ceinture, nous continuerons d’apporter les ajustements nécessaires afin de réagir au mieux aux besoins dictés par l’économie et à ceux de tous les Ontariens et Ontariennes. »

Dwight Duncan

ministre des Finances

« La crise économique américaine et le ralentissement de l’activité économique observé à l’échelle mondiale entraînent certains défis de taille pour l’économie ontarienne. Nous avons vu ces défis se profiler et c’est pourquoi nous avons présenté l’automne dernier un plan économique en cinq points apte à répondre aux besoins de nos collectivités et de nos familles. »

Dwight Duncan

ministre des Finances

Partager

Sujets

Affaires et économie