Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Gestion des dépenses

Document d'information archivé

Gestion des dépenses

Ministère des Finances

Dans le budget de 2008, le gouvernement prévoyait que le taux de croissance de l'économie de l'Ontario serait de 1,1 pour 100 en 2008.

En raison de l'incertitude économique qui règne dans le monde et de l'abaissement considérable des prévisions du secteur privé, le gouvernement prévoit maintenant que le taux de croissance économique en 2008 s'élèvera à 0,1 pour 100.

Par conséquent, les revenus de la province diminueront alors que les dépenses augmenteront dans certains secteurs. En raison surtout de la baisse des revenus, le gouvernement prévoit maintenant un déficit de 500 millions de dollars en 2008-2009.

MODE ÉPROUVÉ DE GESTION FINANCIÈRE

Depuis son arrivée au pouvoir, le gouvernement McGuinty a éliminé le déficit caché de 5,5 milliards de dollars dont il avait hérité, affiché trois budgets équilibrés consécutifs, réduit le rapport dette-PIB de l'Ontario et maintenu le taux de croissance des dépenses provinciales à un niveau inférieur au taux de croissance des revenus, et ce, tout en effectuant des investissements stratégiques dans les services publics clés.

Le gouvernement McGuinty a démontré son engagement de gérer les finances de la province avec prudence. Pour améliorer la prestation des services publics tout en gérant la croissance des dépenses, il a réalisé des économies de 806 millions de dollars pour la période allant de 2004-2005 à 2007-2008, dépassant l'objectif de 750 millions de dollars. Ces économies ont été rendues possibles par la simplification des processus d'achat, la réduction des coûts administratifs, des coûts d'énergie et des loyers à payer, un meilleur emploi de la technologie de l'information (IT) ainsi qu'une harmonisation et une coordination accrues des activités gouvernementales.

Le gouvernement continue d'encourager l'efficience à l'échelle du secteur parapublic grâce à des initiatives comme AchatsOntario, un programme de gestion de la chaîne d'approvisionnement qui devrait permettre au secteur hospitalier et à celui de l'éducation de réaliser des économies pouvant atteindre 100 millions de dollars qui seront ensuite réinvestis dans les services de première ligne.

Le gouvernement a aussi réduit les coûts globaux de l'administration gouvernementale de 15 pour 100 en 2003-2004 à 12 pour 100 en 2007-2008. En outre, les dépenses de l'Ontario au titre des services gouvernementaux généraux représentaient 124 $ par personne en 2007-2008, ce qui place la province en deuxième position parmi tous les gouvernements provinciaux dont les dépenses à cet égard sont les plus faibles.

GESTION ACCRUE DES DÉPENSES

La nouvelle réalité économique oblige les gouvernements du monde entier à revoir leurs dépenses.

L'Ontario ne peut faire de dépenses excessives pour surmonter les difficultés actuelles. Il ne peut pas non plus se permettre de réduire de façon irresponsable les programmes et services qu'il offre. Le gouvernement McGuinty est résolu à protéger les investissements qu'il a faits dans les services publics clés ces cinq dernières années tout en adoptant une approche prudente et équilibrée face à la croissance de demain.

En réponse à la baisse de ses revenus en 2008-2009, le gouvernement prend donc des mesures pour mieux gérer ses dépenses :

  • Il retardera ou ralentira la mise en oeuvre de certaines mesures entraînant de nouvelles dépenses tout en restreignant ses dépenses internes. Ces mesures de restriction généreront des économies de 108 millions de dollars au cours des cinq derniers mois de l'exercice 2008-2009. Parmi les mesures visées, mentionnons les suivantes :
Initiative de restriction des dépenses Économies en 2008-2009
Embauche de 9 000 infirmières et infirmiers selon un calendrier plus long que celui qui était prévu
dans le budget de 2008
50 millions de dollars
Report des projets d'améliorations aux immobilisations moins urgents dans le domaine de l'éducation 25 millions de dollars
Report de l'instauration du Fonds de capital-risque à rendement social de l'Ontario 20 millions de dollars
Report de la création de 50 équipes Santé familiale pendant un an 3 millions de dollars
Mesures de restriction des dépenses internes du gouvernement :
  • Réduction des coûts des déplacements des fonctionnaires
  • Réduction des frais de publicité imprimée liés aux emplois au sein du gouvernement
  • Gel de l'empreinte immobilière du gouvernement et des améliorations locatives
  • Réduction du recours, par le gouvernement, aux conseillers en technologie de l'information et en gestion
  • Gel de l'achat, par le gouvernement, de véhicules automobiles pendant le reste de 2008-2009
  • Réduction des frais gouvernementaux d'impression, de photocopie et de télécopie
10 millions de dollars
Total $108 millions de dollars
  • Il exigera des ministères qu'ils se concentrent sur les programmes les plus prioritaires dans le cadre du processus de planification axée sur les résultats de 2009-2010 et s'assurent que ceux qui sont moins importants sont examinés et évalués.

COLLABORATION AVEC LES PARTENAIRES DANS UN NOUVEAU CONTEXTE FINANCIER

Les coûts de rémunération et les règlements salariaux constituent d'importants éléments de coûts pouvant avoir une incidence considérable tant sur les finances des partenaires du secteur parapublic que sur celles de la province. Des conventions collectives touchant 50 pour 100 des travailleurs syndiqués du secteur parapublic et environ 85 pour 100 des employés de la fonction publique de l'Ontario devront être renégociées en 2008-2009 et le gouvernement s'attend à ce que ses partenaires agents négociateurs concluent des conventions collectives à la mesure de ses moyens dans ce nouveau contexte financier.

En 2008-2009, le gouvernement ontarien versera 76,6 milliards de dollars, soit 80 pour 100 de ses dépenses totales, aux bénéficiaires de paiements de transfert. Le financement versé à ces bénéficiaires ne sera pas augmenté au cours de l'exercice 2009-2010 conformément à ce qui était prévu dans le budget de 2008 déposé en mars dernier. Le gouvernement a espoir que les bénéficiaires de paiements de transfert, qui sont ses partenaires, collaboreront avec la province pour relever le défi que pose la situation financière actuelle.

APPROCHE ÉQUILIBRÉE ET RESPONSABLE

Le gouvernement McGuinty continuera de mettre en oeuvre son programme en agissant de façon responsable et prudente compte tenu des défis économiques qu'il doit relever. Un déficit, suivi d'un plan visant à l'éliminer, est une façon équilibrée de faire face à la réalité mondiale actuelle. Autrement, il faudrait sabrer dans les programmes et services qui aident les particuliers, les familles et les entreprises à tenir le coup en ce moment.

Le budget de 2009 actualisera les perspectives et le plan financiers à moyen terme de l'Ontario. Préalablement au budget, le ministre des Finances continuera de consulter la population ontarienne ainsi que des organismes et des associations de toutes les régions de la province pour discuter des autres mesures que le gouvernement peut prendre pour gérer les finances de l'Ontario de manière prudente en cette période d'incertitude économique et faire tout ce qu'il peut pour protéger les services publics clés.

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement