Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

L'ontario publie les comptes publics de 2008-2009

Communiqué archivé

L'ontario publie les comptes publics de 2008-2009

Le ralentissement économique à l'échelle mondiale se traduit par une diminution marquée des rentrées découlant de l'impôt sur le revenu des sociétés

Ministère des Finances

La publication aujourd'hui des Comptes publics de l'Ontario de 2008-2009 met en lumière l'approche rigoureuse prise par le gouvernement McGuinty à l'égard de la gestion financière et de la responsabilisation.

Au cours de la dernière année, l'économie mondiale a été aux prises avec la pire crise depuis les années 1930. Les pays du monde entier ont dû relever les défis qui en ont découlé.

En raison du ralentissement économique survenu à l'échelle mondiale, le produit intérieur brut réel de l'Ontario a diminué de 0,5 % en 2008 et les revenus fiscaux de la province ont affiché une baisse considérable, qui est principalement attribuable aux rentrées inférieures découlant de l'impôt sur le revenu des sociétés. En conséquence, l'Ontario a enregistré un déficit de 6,4 milliards de dollars en 2008-2009.

Faits en bref

  • En 2008-2009, les revenus découlant de l'impôt sur le revenu des sociétés ont chuté de 48,1 %, la plus importante baisse d'une année sur l'autre enregistrée ces derniers temps.
  • Malgré les pressions exercées sur les dépenses, le gouvernement a limité les dépenses totales à 96,9 milliards de dollars, ce qui représente une augmentation de 0,37 % seulement par rapport à l'exercice précédent.
  • Au cours des cinq derniers mois de l'exercice 2008-2009, le gouvernement a économisé 111 millions de dollars en retardant ou en ralentissant la mise sur pied de nouveaux programmes entraînant des dépenses et en restreignant ses dépenses internes, dépassant ainsi de 3 % son objectif.
  • Selon les données de Statistique Canada, en 2008-2009, une seule autre province a affiché des dépenses plus faibles par résidant que celles de l'Ontario pour les services gouvernementaux généraux, dont les coûts d'administration. Les dépenses de l'Ontario, qui se chiffrent à 134 $ par résidant, sont de 28 % inférieures à la moyenne de 185 $ des autres gouvernements provinciaux.
  • Les Comptes publics de l'Ontario présentent les états financiers de la province, renferment des précisions sur les principaux éléments financiers du dernier exercice et rendent compte du rendement par rapport aux objectifs énoncés dans le budget.

Ressources additionnelles

Citations

« L'Ontario a rapidement pris des mesures stratégiques à mesure que la situation économique évoluait à l'échelle internationale. Il a fait notamment des investissements clés pour aider les familles et les collectivités, stimuler l'économie et fournir un soutien stratégique aux grandes industries, a déclaré le ministre des Finances, Dwight Duncan. Nous avons fait preuve de discipline dans la gestion des finances de la province et l'atteinte de nos objectifs financiers, ce qui nous a permis d'enregistrer notre plus faible taux de croissance annuel des dépenses en huit ans. »

Dwight Duncan

ministre des Finances

« Nous devrons relever d'autres défis dans les mois qui viennent, a ajouté le ministre. L'amélioration de notre compétitivité est notre objectif le plus important à l'heure actuelle. L'ensemble de mesures fiscales que nous proposons rendrait l'Ontario plus attrayant pour les nouveaux investissements d'entreprises, créerait des emplois et améliorerait la prospérité pour toute la population de la province. »

Dwight Duncan

ministre des Finances

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Impôts et avantages fiscaux Autochtones Consommateurs Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Personnes âgées Femmes