Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Rapport sur les perspectives économiques à long terme de l'Ontario

Document d'information archivé

Rapport sur les perspectives économiques à long terme de l'Ontario

ministère des Finances

Le Rapport sur les perspectives économiques à long terme de l'Ontario contient une évaluation à long terme de la situation économique et financière de la province.

Le rapport met en lumière les défis à long terme que l'Ontario pourrait devoir relever et les occasions qu'il pourrait saisir au cours des 20 prochaines années. De plus, il décrit les mesures que le gouvernement McGuinty est en train de prendre pour préparer l'Ontario à faire face à l'avenir.

TENDANCES DÉMOGRAPHIQUES ET RÉPERCUSSIONS

L'évolution démographique a une incidence importante sur les perspectives économiques et financières à long terme de l'Ontario. Les projections démographiques de l'Ontario jusqu'à 2030 englobent cinq grandes tendances :

  1. Le taux de croissance de la population de l'Ontario devrait être vigoureux et s'élever à 28 pour 100, ce qui représente un accroissement de près de 3,7 millions de personnes. D'ici 2030, le nombre total d'habitants dans la province devrait atteindre 16,7 millions.
  2. La croissance démographique sera essentiellement due à l'immigration.
  3. Le vieillissement de la population ontarienne constitue la tendance la plus importante. Les personnes âgées représenteront 21,9 pour 100 de la population de la province d'ici 2030, comparativement à 13,7 pour 100 aujourd'hui.
  4. Le taux de croissance de la population en âge de travailler (de 15 à 64 ans) a ralenti. Le nombre de personnes comprises dans ce groupe d'âge devrait se chiffrer à 10,3 millions d'ici 2030, soit 61,5 pour 100 de la population, comparativement à 69,4 pour 100 en 2009.
  5. La région du grand Toronto (RGT) devrait connaître la plus forte croissance démographique. En effet, le taux de croissance atteindra près de 38 pour 100. Plus de la moitié de la population de l'Ontario habitera dans la RGT d'ici 2030.

Système de revenu de retraite

Par suite du vieillissement de la population, le système de revenu de retraite du Canada fait face à d'importants défis. Pour relever ces défis, l'Ontario a entrepris de réformer son système de retraite et de participer à un examen pancanadien du système national de revenu de retraite. Dans le cadre de cet effort national, le ministère des Finances de l'Ontario a demandé à M. Bob Baldwin, un expert dans le domaine des régimes de retraite, d'examiner le système et sa capacité à fournir un revenu de retraite sûr aux personnes âgées du Canada d'aujourd'hui et de demain. On peut consulter les points saillants de l'Étude de recherche sur le système canadien de revenu de retraite.

PROJECTIONS ÉCONOMIQUES À LONG TERME DE L'ONTARIO

Le ralentissement de la croissance démographique et le vieillissement de la population pourraient sous-entendre, à eux seuls, que la croissance économique de demain sera plus lente que celle que les Ontariennes et Ontariens ont connue par le passé. Par conséquent, les investissements de capitaux et l'amélioration de la productivité seront encore plus importants pour la prospérité future.

Le gouvernement de l'Ontario a déjà pris d'importantes mesures pour améliorer la croissance future des immobilisations et la hausse de la productivité, comme on le décrit dans le budget de 2009. En voici quelques exemples :

  • Il a présenté un train de mesures fiscales qui feront de l'Ontario un endroit nettement plus compétitif pour les investissements d'entreprises. Ces mesures comprennent la taxe de vente harmonisée et des réductions d'impôt pour les entreprises et les particuliers.
  • Il a investi dans l'infrastructure non seulement pour stimuler l'économie dès maintenant mais aussi pour favoriser la hausse de la capacité productive de l'Ontario à l'avenir.
  • Il a pris diverses initiatives pour préserver le secteur de la fabrication d'automobiles et attirer des investissements dans l'économie en général qui augmenteront le stock de capital futur et favoriseront la prospérité de l'Ontario, et adopté des politiques pour renforcer l'éducation, la formation et l'innovation.

Les facteurs externes clés qui ont une incidence sur les projections économiques comprennent le rendement de l'économie d'autres territoires, le prix des produits de base, le taux de change du dollar canadien et les taux d'intérêt. Les projections clés du rapport sont les suivantes :

  • On prévoit que le taux de croissance du PIB réel de l'Ontario sera comparable à celui affiché dans le passé malgré le ralentissement de la croissance de la main-d'oeuvre et l'intensification de la concurrence mondiale.
  • L'accroissement de la capacité productive, l'amélioration de la compétitivité fiscale ainsi que la demande mondiale devraient se traduire par un taux de croissance moyen du PIB réel de 2,6 pour 100 en Ontario entre 2010 et 2030.
  • Le commerce demeurera un facteur important pour la prospérité de l'Ontario et les États‑Unis resteront le plus important partenaire commercial de la province. Toutefois, on prévoit que la proportion des exportations ontariennes expédiées dans le reste du monde augmentera de près du double d'ici 2030.
  • L'emploi dans les secteurs hautement spécialisés a augmenté en moyenne de 1,9 pour 100 par année entre 1987 et 2008. On prévoit que cette tendance se poursuivra à long terme.

ASSURER LA VIABILITÉ À LONG TERME DES SERVICES PUBLICS DE L'ONTARIO

Les projections économiques et démographiques présentées dans le rapport ont diverses répercussions sur la demande à l'égard des services publics et la prestation de ces services.

Services de santé 

  • Les dépenses consacrées aux services de santé pour les personnes âgées sont environ trois fois supérieures à la moyenne des dépenses consacrées aux services destinés à l'ensemble de la population ontarienne. Le nombre d'Ontariennes et d'Ontariens âgés de 65 ans et plus fera plus que doubler et s'établira à 3,7 millions d'ici 2030.
  • D'autres facteurs hausseront la demande de services de santé et les coûts de ces services, notamment l'évolution de l'état de santé de la population, les attentes des patients, l'inflation, la technologie et l'exercice de la médecine.

Éducation et formation

  • Le nombre d'élèves dans les écoles élémentaires a diminué récemment en Ontario. Toutefois, entre 2011 et 2030, le nombre de ces élèves devrait augmenter d'environ 1,3 pour 100 par année.
  • Le groupe des enfants en âge de fréquenter l'école secondaire (14 à 17 ans) devrait diminuer d'environ 9 % d'ici 2016, avant de recommencer à augmenter pour atteindre un niveau légèrement supérieur au niveau actuel d'ici 2030.
  • L'importance accrue accordée à l'éducation permanente et aux services offerts aux groupes sous-représentés, notamment les nouveaux immigrants, continuera à contribuer à la demande à l'égard des programmes de formation du gouvernement et d'autres services en matière d'emploi.

Viabilité financière

La province prévoit actuellement un déficit de 24,7 milliards de dollars en 2009-2010, qui devrait être ramené à 19,4 milliards de dollars d'ici 2011-2012, conformément aux projections énoncées dans le document intitulé Perspectives économiques et revue financière de l'Ontario de 2009. Ces projections tiennent compte d'une baisse des revenus attribuable à l'importante récession mondiale, des fonds de stimulation et du financement des principaux secteurs prioritaires comme les services de santé. Le gouvernement de l'Ontario veillera à ce que la province ait à nouveau des assises financières solides et viables.

À long terme, l'Ontario, à l'instar d'autres économies importantes, devra continuer à offrir des services publics essentiels malgré les pressions démographiques croissantes. Le Conseil du Trésor/Conseil de gestion du gouvernement est en train de procéder à un examen détaillé des dépenses et le gouvernement présentera son plan dans le budget de 2010.

VERS UN AVENIR PROSPÈRE ET DURABLE

Le gouvernement McGuinty prend des mesures pour préparer l'Ontario aux défis des décennies à venir et s'assurer que la province sera prête à profiter des occasions qui se présenteront au sein de la nouvelle économie.

Moderniser le régime fiscal de l'Ontario pour stimuler la création d'emplois et la croissance économique

Depuis 2004, le gouvernement McGuinty a mis en oeuvre un large éventail de mesures afin d'accroître la compétitivité de l'Ontario, notamment les suivantes :

  • des réductions stratégiques d'impôt, telles que l'élimination de l'impôt sur le capital prévue dans la loi et les réductions des taux d'impôt scolaire applicable aux entreprises;
  • la rationalisation du coût de faire des affaires en Ontario grâce à des initiatives telles que la mise en oeuvre d'un système unique d'administration de l'impôt des sociétés;
  • des investissements dans l'infrastructure, l'éducation et l'innovation.

La Loi de 2009 sur le plan fiscal de l'Ontario pour accroître l'emploi et la croissance modernise le régime fiscal de la province afin de mieux placer l'Ontario sur la voie de la prospérité à long terme à mesure que l'économie sortira de la récession. Ce plan détaillé comprend les mesures fiscales suivantes :

  • On remplacera la taxe de vente au détail (TVD) de 8 pour 100 par une taxe sur la valeur ajoutée plus moderne, qui sera combinée à la taxe sur les produits et services (TPS) de 5 pour 100 pour créer une taxe de vente harmonisée (TVH) de 13 pour 100. Ainsi, on améliorera la compétitivité fiscale de l'Ontario dans le but de stimuler la création d'emplois et la croissance sans changer l'assujettissement à la taxe pour 83 pour 100 des dépenses de consommation totales.
  • On réduira l'impôt sur le revenu des particuliers pour 93 pour 100 des contribuables.
  • On versera des fonds directement aux particuliers et aux entreprises pour les aider à faire la transition à la TVH.
  • On réduira les taux de l'impôt sur le revenu des sociétés pour les grandes et les petites entreprises.
  • On éliminera la surtaxe sur la déduction accordée aux petites entreprises.

Selon une étude récente intitulée Ontario's Bold Move to Create Jobs and Growth, réalisée par Jack Mintz, économiste et fiscaliste, en 10 ans, le train de mesures fiscales et d'autres modifications fiscales adoptées récemment hausseront les investissements des entreprises de 47 milliards de dollars, créeront 591 000 emplois nets et accroîtront les revenus annuels d'un pourcentage pouvant atteindre 8,8 pour 100.

Combler le déficit d'infrastructure

Les améliorations apportées à l'infrastructure publique peuvent accroître la productivité de l'Ontario, encourager les investissements, abaisser les coûts des entreprises et réduire la durée des déplacements. Le gouvernement McGuinty jette les assises de la productivité et de la croissance économique futures en affectant 32,5 milliards de dollars à des investissements dans l'infrastructure publique sur deux ans dans tous les secteurs clés, y compris les services de santé, l'éducation, la culture, le tourisme, les sports et les loisirs, le logement social et abordable et les projets ayant trait à l'eau et à l'environnement. Ces investissements continuent sur la lancée du plan d'investissement dans l'infrastructure ReNouveau Ontario. Ce plan, doté de 30 milliards de dollars, a été mis en oeuvre en entier en 2008-2009, un an plus tôt que prévu.

Occasions offertes par l'économie verte

L'écologisation de l'économie et les mesures favorisant la transition vers un avenir caractérisé par de faibles émissions de carbone sont essentielles pour la durabilité et la prospérité à long terme de l'Ontario.

  • La Loi de 2009 sur l'énergie verte et l'économie verte aide à bâtir l'infrastructure de l'économie verte en Ontario en attirant de nouveaux investissements dans les projets d'énergie renouvelable et en favorisant la conservation.
  • Le 3 décembre 2009, le gouvernement a adopté une loi qui permettra de concevoir et de mettre en oeuvre un système de plafonnement et d'échange en Ontario pouvant être relié aux nouveaux systèmes nord-américains et internationaux. Le système de plafonnement et d'échange est un mécanisme souple axé sur le marché qui facilite la réduction des émissions de gaz à effet de serre et encourage la transition à une économie verte.
  • Le secteur ontarien des technologies et des services environnementaux vaut déjà 7 milliards de dollars. Il compte plus de 2 400 entreprises qui emploient 62 500 professionnels.

Contacts Médias

  • Demandes de renseignements des médias :

  • Kelsey Ingram

    bureau du ministre

    kelsey.ingram@ontario.ca

    416-326-1409

  • Scott Blodgett

    ministère des Finances

    scott.blodgett@ontario.ca

    416-325-0324

Partager

Tags

Affaires et économie Gouvernement Impôts et avantages fiscaux