Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Stabilisation des tarifs d'assurance-automobile en Ontario

Communiqué archivé

Stabilisation des tarifs d'assurance-automobile en Ontario

La réforme de l'assurance-automobile par le gouvernement McGuinty vient en aide aux conducteurs ontariens

Ministère des Finances

Des chiffres publiés par l'Ontario indiquent que les tarifs moyens d'assurance‑automobile ont diminué de près de 0,1 %, en moyenne, au troisième trimestre de 2010. Il s'agit du deuxième trimestre consécutif de réduction.

Les mesures de réforme de l'assurance-automobile de l'Ontario ont pris effet le 1er septembre 2010. Les modifications apportées visent à stabiliser les coûts des demandes de règlement en réduisant les coûts excédentaires liés aux expertises et aux opérations. On s'assurera ainsi qu'une plus grande partie de l'argent versé en indemnités d'accident servira à traiter les victimes et que l'assurance-automobile restera accessible et abordable pour les familles ontariennes.

Faits en bref

  • Les tarifs moyens d'assurance-automobile ont diminué d'un peu plus de 1 %, en moyenne, au deuxième trimestre de 2010.
  • Depuis que le gouvernement McGuinty a pris le pouvoir en 2003, les tarifs d'assurance automobile ont augmenté de moins de 5 %. Cette hausse est inférieure au taux d'inflation de 12,5 % affiché pour la même période.

Ressources additionnelles

Citations

« La réforme de l'assurance-automobile par notre gouvernement visait entre autres à favoriser la stabilité des prix de l'assurance-automobile pour les conducteurs ontariens. Nous croyons que cela prendra un certain temps, mais la récente stabilisation des tarifs indique que le plan commence à donner des résultats. »

Dwight Duncan

ministre des Finances

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Conduite et routes Gouvernement Domicile et communauté Travail et emploi Lois et sécurité Impôts et avantages fiscaux Autochtones Enfants et adolescents Consommateurs Francophones Nouveaux venus Personnes ayant des déficiences Personnes âgées Femmes