Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Édifier une infrastructure moderne

Document d'information

Édifier une infrastructure moderne

ministère des Finances

Une infrastructure moderne contribue à stimuler la prospérité et la croissance économique de l'Ontario.

Avant 2003, aucun plan à long terme n'avait été élaboré pour le système d'électricité de l'Ontario et, au cours de la décennie précédente, peu d'investissements avaient été faits dans l'infrastructure électrique de la province. Les investissements dans l'infrastructure publique de l'Ontario, y compris les écoles et les hôpitaux, étaient insuffisants, ce qui a eu des effets négatifs sur les familles et les entreprises de la province.

Depuis 2003, le gouvernement a considérablement amélioré l'infrastructure publique de l'Ontario, investissant plus de 85 milliards de dollars pour compenser le sous-investissement.

Toutes les régions de l'Ontario ont bénéficié de ces investissements, qui ont conduit aux réalisations suivantes :

  • la construction ou la réparation de plus de 7 900 kilomètres de routes provinciales en Ontario, dont plus de 4 000 kilomètres dans le Nord de l'Ontario;
  • la construction ou la réparation de plus de 950 ponts situés sur des routes provinciales;
  • la mise en chantier de plus de 100 grands projets hospitaliers, dont 40 sont en cours ou prévus;
  • l'ouverture, la planification ou la construction de 610 écoles.

L'édification d'une infrastructure moderne s'inscrit dans le plan du gouvernement pour stimuler l'économie et favoriser la création d'emplois.

La province continuera de faire d'importants investissements dans l'infrastructure à raison de plus de 35 milliards de dollars au cours des trois prochaines années, dont environ 13,5 milliards de dollars en 2013‑2014.

Au cours des trois prochaines années, les investissements prévus dans l'infrastructure soutiendront en moyenne plus de 100 000 emplois par an dans le secteur de la construction et dans des secteurs connexes dans l'ensemble de la province.

Les nouvelles initiatives comprennent ce qui suit :

Fonds Trillium de l'Ontario

La province créerait le Fonds Trillium pour financer des priorités clés en matière d'infrastructure publique. Les gains provenant de la vente d'actifs seraient placés dans une fiducie consolidée. Le Fonds comprendrait, par exemple, le produit ponctuel de la vente du siège social de la Régie des alcools de l'Ontario situé à Toronto et des gains provenant de la vente par l'Ontario du reste de ses intérêts dans General Motors.

Obligations vertes

Le gouvernement ferait de l'Ontario la première province canadienne à créer et à vendre des obligations vertes. Le produit de ces obligations serait investi dans des projets de transport en commun et autres projets d'infrastructure écologiques dans toute la province.

Investissements des régimes de retraite dans l'infrastructure de l'Ontario

Le gouvernement proposera des mesures réglementaires pour permettre aux régimes de retraite de l'Ontario d'investir davantage dans l'infrastructure de l'Ontario en soustrayant les investissements des régimes dans certains projets d'infrastructure publique à l'application de la règle limitant à 30 % les actions avec droit de vote d'une société qu'un régime de retraite peut posséder.

Cette règle empêche les régimes de retraite de l'Ontario de jouer un rôle actif dans l'infrastructure et dans d'autres types d'investissements. Son élimination pourrait se traduire par une nouvelle source de capitaux qui permettrait de soutenir la croissance économique et la création d'emplois en Ontario.

Premier projet de loi relatif à l'infrastructure à long terme

Faisant fond sur son engagement de soutenir l'économie par des investissements dans l'infrastructure, l'Ontario propose de déposer des mesures législatives qui, si elles sont adoptées, exigeront que le gouvernement dépose devant l'Assemblée législative un plan d'infrastructure sur dix ans.

Approches innovantes en matière d'investissements dans l'infrastructure

L'Ontario est un chef de file mondial en matière de projets de diversification des modes de financement et de l'approvisionnement (DMFA). Par l'entremise d'Infrastructure Ontario, le gouvernement utilise le modèle de la DMFA pour faciliter la réalisation de projets dans le respect des délais et des budgets.

Le gouvernement prend des mesures pour perfectionner la DMFA en vue d'améliorer l'exécution de projets complexes et de grande envergure, surtout dans le domaine des grands réseaux de transports en commun, afin d'aider les entreprises de différentes tailles à participer tout en créant des débouchés pour les apprentis.

En outre, Infrastructure Ontario travaillera avec les bureaux du commerce international de l'Ontario en vue de créer des créneaux d'exportation pour les entreprises de construction, les ingénieurs, les architectes et les services financiers de l'Ontario.

L'infrastructure publique profite à l'économie de l'Ontario

Un rapport de 2013 du Conference Board du Canada s'est prononcé sur les investissements actuels et prévus dans l'infrastructure ontarienne de 2006 à 2014 et a conclu ce qui suit :

  • Chaque tranche de 100 millions de dollars d'investissement dans l'infrastructure publique en Ontario augmente le PIB brut de 114 millions de dollars, en particulier dans les secteurs de la construction et de la fabrication.
  • Les investissements dans l'infrastructure publique auraient pour effet d'ajouter plus de 1 000 $ au revenu annuel moyen des Ontariennes et des Ontariens d'ici 2014 et de réduire le taux de chômage d'environ un point de pourcentage par rapport à ce qu'il aurait été sans ces investissements.

Les recherches démontrent que, dans la région du grand Toronto et de Hamilton seulement, la congestion routière coûte 6 milliards de dollars à l'économie ontarienne chaque année, en plus de gruger un temps précieux aux familles qui doivent se déplacer entre la maison et le travail.

Investir dans les transports en commun

L'investissement dans les transports en commun est une des priorités du gouvernement. En 2013-2014, l'Ontario investit plus de 3 milliards de dollars dans l'infrastructure des transports en commun.

Pour réguler la congestion routière, réduire les coûts de transports et améliorer la qualité de vie en ville, le gouvernement :

  • aide les municipalités à étendre et à améliorer les infrastructures de transport en commun grâce au Programme de financement par la taxe sur l'essence, maintenant permanent;
  • augmente les investissements dans GO Transit au cours des 10 prochaines années afin de s'attaquer au problème des régions insuffisamment desservies, de satisfaire à la demande prévue aux heures de pointe et de jeter les bases de grandes initiatives de transport en commun;
  • demande conseil à son comité d'experts pour évaluer des sources de revenu spécifiques qui permettront de financer de futurs investissements dans l'infrastructure des transports en commun.

Les investissements dans les transports en commun portent des fruits.  En 2011, il y a eu 171 millions de déplacements de plus dans les réseaux de transport en commun qu'en 2003, ce qui correspond à environ 143 millions de déplacements en véhicule de moins sur les routes de l'Ontario.

Investir dans les routes

Pour moderniser son réseau routier et le rendre efficient, l'Ontario fait des investissements stratégiques, parmi lesquels figurent l'élargissement de l'autoroute 417 à Ottawa et de l'autoroute 11/17 entre Thunder Bay et Nipigon, ainsi que le prolongement de l'autoroute 407 vers l'est dans la région de Durham.

Investir dans l'infrastructure municipale

Dans le budget de 2013, le gouvernement annonçait un nouveau fonds pour l'infrastructure visant à aider les petites municipalités, les municipalités rurales et les municipalités du Nord à entreprendre des projets infrastructurels cruciaux. 

Au cours de l'été, la province a reçu de la part de plus de 500 délégués municipaux des commentaires sur la conception du nouveau Fonds d'infrastructure pour les petites municipalités rurales et du Nord, qui soutiendra des projets d'aménagement de routes et de ponts, des projets d'approvisionnement en eau et de traitement des eaux usées, ainsi que des propositions de projets essentiels qui ont déjà été présentées.

Le Fonds aidera également les municipalités qui comptent moins de 5 000 habitants à élaborer des plans de gestion des actifs pour faire en sorte que les projets prioritaires soient effectivement exécutés.

La province continue à prendre en compte les commentaires formulés à la suite des consultations, alors qu'elle étudie les différentes options en vue de rendre ce fonds permanent lorsqu'elle présentera le budget de 2014.

Investir dans l'infrastructure de la santé

La province continue à faire des progrès considérables pour ce qui est d'appuyer un système de santé capable de dispenser les soins appropriés, au bon moment, au bon endroit.

Plus de 100 projets hospitaliers sont achevés ou en cours d'exécution, dont les suivants :

  • l'Hôpital régional Humber River, qui aura une plus grande capacité en matière d'accueil des patients et de services d'urgence;
  • les projets de soins de santé mentale spécialisés et de psychiatrie légale de l'hôpital St. Joseph's Health Care, London, qui prévoient la construction de deux nouveaux immeubles à London et à St. Thomas;
  • un nouvel hôpital à Cornwall, qui regroupera dans un seul emplacement tous les soins actifs et de réadaptation qui étaient auparavant offerts à deux endroits;
  • l'Hôpital général d'Atikokan, qui sera réaménagé pour fournir des installations de pointe pour les soins aux patients hospitalisés;
  • un nouvel hôpital d'avant-garde à Windsor, qui répondra mieux aux besoins en soins de santé dans la région de Windsor-Essex.

En outre, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée est en train de mettre au point une solution à long terme pour répondre aux besoins du secteur de la santé communautaire en matière d'investissements dans les immobilisations.

Investir dans l'infrastructure de l'éducation et de l'enseignement postsecondaire

Pour soutenir la main-d'œuvre fortement scolarisée dont a besoin l'économie ontarienne, le gouvernement :

  • investira dans 610 nouvelles écoles, dont certaines ont déjà été ouvertes, sont prévues ou sont en construction d'un bout à l'autre de l'Ontario;
  • réaménagera 48 écoles pour répondre aux besoins des collectivités en croissance de la province, revitaliser les écoles anciennes et améliorer l'efficacité de l'infrastructure de l'éducation;
  • investira dans 20 projets d'immobilisations dans diverses régions de la province afin de soutenir la croissance de l'effectif étudiant dans les collèges et les universités.

Plan énergétique à long terme de l'Ontario et énergie propre

Au cours des 10 dernières années, les lignes de transport et de distribution ont été modernisées sur plus de 7 500 kilomètres à raison d'un investissement de plus de 10 milliards de dollars. En outre, environ 12 000 mégawatts provenant d'installations neuves et remises en état ont été ajoutés au réseau, ce qui correspond à des investissements de plus de 21 milliards de dollars.

Cet été, le gouvernement a entamé des consultations dans le cadre de son processus d'examen régulier visant à mettre à jour son Plan énergétique à long terme de 20 ans, afin de prévoir les besoins en énergie et de planifier les mesures de conservation ainsi que les nouvelles sources d'approvisionnement pour répondre aux besoins en électricité de la province.

Contacts Médias

  • Demandes de renseignements des médias :

  • Kelsey Ingram

    bureau du ministre

    kelsey.ingram@ontario.ca

    416-326-1409

  • Scott Blodgett

    ministère des Finances

    scott.blodgett@ontario.ca

    416-325-0324

Partager