Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Déclaration de l'honorable Charles Sousa lors de la rencontre des ministres des Finances fédéral, provinciaux et territoriaux.

Bulletin archivé

Déclaration de l'honorable Charles Sousa lors de la rencontre des ministres des Finances fédéral, provinciaux et territoriaux.

Ministère des Finances

Aujourd'hui, Charles Sousa, ministre des Finances, a émis  la déclaration suivante sur la rencontre des ministres des Finances fédéral, provinciaux et territoriaux à Ottawa.

" L'année dernière, lorsque l'Ontario a été sous-financé de 641 millions de dollars, notre gouvernement a défendu la cause des Ontariennes et des Ontariens pour qu'ils soient traités équitablement. L'annonce faite aujourd'hui au sujet des transferts fédéraux et des paiements de péréquation constitue un pas dans la bonne direction.

Nous pourrons ainsi faire progresser notre plan visant à équilibrer le budget d'ici 2017-2018.

Cette annonce est une nouvelle encourageante, mais il faut faire plus.

Il y a toujours des secteurs importants qui nécessitent une meilleure collaboration entre nos gouvernements.

En unissant nos efforts, nous pouvons stimuler la croissance économique et bâtir un Ontario fort dans un Canada fort.

Il y a trois principales façons d'y arriver.

En premier lieu, nous devons investir dans l'infrastructure publique.

À l'heure actuelle, l'Ontario investit trois fois plus que le gouvernement fédéral dans l'infrastructure publique de la province, et le gouvernement fédéral reçoit presque une part égale des revenus générés par ces investissements. 

Il y a actuellement possibilité de profiter d'une occasion qui se présente une fois par génération d'investir dans l'infrastructure dont bénéficiera la population de l'Ontario pendant des années à venir.

En deuxième lieu, nous devons bonifier le système de revenu de retraite du Canada.

Nous croyons que la bonification du Régime de pensions du Canada (RPC) est le meilleur moyen d'améliorer la suffisance du revenu de retraite de toute la population du pays.

En l'absence de leadership de la part du gouvernement fédéral à ce sujet, l'Ontario va de l'avant avec le Régime de retraite de la province de l'Ontario.

En troisième lieu, le système d'assurance-emploi actuel devrait être mieux adapté aux réalités du marché du travail moderne et être plus transparent et plus équitable. Il s'agit là d'une préoccupation de l'Ontario.

Il faut pouvoir compter sur un financement plus adéquat et plus fiable du gouvernement fédéral pour répondre à l'évolution de la demande et aider les Ontariennes et Ontariens à trouver des emplois de qualité.

Les arrangements financiers pris au Canada ne répondent plus aux changements sur le plan économique et démographique qui se sont produits et qui se produiront au cours des prochaines années.

Il incombe à tous les ordres de gouvernement de travailler de concert pour actualiser les arrangements financiers en tenant compte des réalités du XXIsiècle et pour renforcer l'union économique. 

En un mot, nous devons unir nos efforts.

J'ai demandé au ministre Oliver de parler au premier ministre pour qu'il prévoie une rencontre avec la première ministre Wynne afin qu'ils puissent travailler ensemble au profit de la population de l'Ontario.

J'ai aussi demandé un entretien particulier avec le ministre Oliver pour discuter davantage des priorités financières de l'Ontario. ‎

Il nous tarde d'avoir d'autres discussions pour faire en sorte que les Canadiennes et Canadiens profitent des investissements et des engagements de nos gouvernements respectifs. "

Renseignements pour les médias

Partager

Sujets

Affaires et économie Gouvernement Travail et emploi Impôts et avantages fiscaux