Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Les investissements de l'Ontario créent des emplois pour aujourd'hui et demain

Communiqué

Les investissements de l'Ontario créent des emplois pour aujourd'hui et demain

Le gouvernement poursuit son plan pour faire croître l’économie, créer des emplois et équilibrer le budget en 2017-2018

ministère des Finances

Le ministre des Finances, Charles Sousa, a déposé aujourd'hui le budget de l'Ontario de 2016 Des emplois pour aujourd'hui et demain. Le gouvernement y décrit la prochaine phase de son plan visant à créer des emplois et à faire croître l'économie. Plus de 600 000 emplois ont été créés depuis les pires moments de la récession, en juin 2009. L'Ontario prévoit créer plus de 300 000 emplois additionnels d'ici la fin de 2019, ce qui porterait à plus de 900 000 le nombre total d'emplois nets créés sur une période de 10 ans. Selon les prévisions du ministère des Finances, le PIB réel de l'Ontario croîtra de 2,5 % en 2015 et de 2,2 % en 2016. La croissance économique de l'Ontario surpasse maintenant la croissance nationale, et elle devrait continuer d'être parmi les plus fortes au Canada au cours des deux prochaines années.

Les Ontariennes et Ontariens s'inquiètent de la situation économique et de son incidence sur eux et leur famille. Voilà pourquoi le budget est déposé plus tôt que les années précédentes, ce qui permet aux familles et aux entreprises de l'Ontario de voir comment le gouvernement mise sur son plan pour créer des emplois et assurer la croissance économique, et offre à la population de meilleures perspectives d'avenir et une plus grande sûreté.

Le plan du gouvernement consiste à créer de bons emplois aujourd'hui dans les collectivités de l'Ontario en investissant dans l'infrastructure et dans une économie sobre en carbone, par l'entremise d'entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l'exportation. Il investit dans les talents et les compétences des gens. En élargissant l'accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité, le budget de 2016 aidera plus de personnes à obtenir et à créer les emplois de l'avenir. De plus, le plan aide la population ontarienne à bénéficier d'une retraite plus sûre.

Le plan du gouvernement garde la province sur la voie menant à l'équilibre budgétaire d'ici 2017-2018.

Investir dans les talents et les compétences des gens

La main-d'oeuvre hautement scolarisée de l'Ontario est l'un des principaux atouts de la province. Pour aider tous les Ontariens et Ontariennes à réaliser leur plein potentiel et à réussir dans une économie en évolution, le gouvernement transforme l'aide financière aux étudiants de niveau postsecondaire pour la rendre transparente, la verser en temps opportun et cibler ceux qui en ont le plus besoin. 

Le gouvernement créera une nouvelle subvention unique, intégrée et immédiate, soit la Subvention ontarienne d'études (SOE), à compter de l'année scolaire 2017-2018. Dans le cadre du système proposé, les étudiantes et étudiants ayant besoin d'un soutien financier et venant de familles touchant un revenu de 50 000 $ ou moins seront exemptés des frais de scolarité moyens des collèges et universités, et ces frais deviendront également plus abordables pour les familles à revenu moyen.

Plus de 50 % des étudiantes et étudiants dont la famille a un revenu de 83 000 $ ou moins recevront des subventions non remboursables dépassant les frais de scolarité moyens. Aucun étudiant ontarien ne recevra moins que le montant auquel il est admissible actuellement en vertu du programme de la Bourse d'études de l'Ontario.

Les étudiantes et étudiants venant de familles dont le revenu annuel est inférieur à 50 000 $ n'auront pas de dettes envers le gouvernement provincial pour l'aide financière aux études. De plus, le gouvernement élargira l'aide financière pour les étudiants adultes et mariés, et améliorera l'accès à des prêts sans intérêt ou à faible taux pour les familles à revenu moyen et supérieur en réduisant le montant des contributions parentales présumées.

La plupart des étudiants auront ainsi des dettes moindres qu'en vertu du système actuel, et le niveau d'endettement dans le cadre du Régime d'aide financière aux étudiantes et étudiants de l'Ontario sera plafonné à 10 000 $ par année pour les familles à revenu plus élevé. L'Ontario continuera à offrir une aide financière aux personnes qui ont de la difficulté à repayer leurs prêts étudiants.

Miser sur l'investissement dans l'infrastructure publique le plus important de l'histoire de l'Ontario

Pour renforcer l'économie de l'Ontario et créer des emplois pour aujourd'hui et demain, il est crucial de bâtir et de revitaliser l'infrastructure publique. Dans le budget de 2016, le gouvernement annonce des investissements de plus de 137 milliards de dollars dans les routes, les ponts, les transports en commun, les hôpitaux et les écoles, au cours des 10 prochaines années. Cela représenterait 160 milliards de dollars sur 12 ans à compter de 2014-2015, ce qui constitue le plus important investissement dans l'infrastructure publique de l'histoire de l'Ontario. Ces investissements planifiés soutiendraient en moyenne plus de 110 000 emplois chaque année.

La province demeure en bonne voie de générer avec le temps 5,7 milliards de dollars grâce à l'optimisation des actifs du gouvernement, ce qui représente 2,6 milliards de dollars de plus que le montant projeté initialement dans le budget de 2014. Les revenus nets résultant de la vente des actifs admissibles seront affectés au Fonds Trillium et serviront à financer les transports en commun, le transport et d'autres éléments d'infrastructure prioritaires.

Promouvoir un climat d'affaires plus innovateur et dynamique 

Pour faire croître l'économie et créer des emplois, le gouvernement de l'Ontario continue de réduire les coûts des entreprises, de mobiliser des investissements grâce à des partenariats stratégiques, d'aider les entreprises à se lancer sur le marché mondial et de consolider le secteur des services financiers. De plus, le gouvernement élabore une stratégie pour l'économie de partage et renouvelle la stratégie de la province pour l'entrepreneuriat social.

L'économie mondiale favorise de plus en plus la tarification du carbone. Le budget de 2016 prépare le terrain pour que l'Ontario commence à vendre aux enchères des quotas de carbone en 2017. C'est pourquoi le gouvernement propose l'établissement d'un régime de plafonnement et d'échange pour aider l'Ontario à atteindre ses cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), à récompenser les sociétés innovantes et à s'assurer que les ménages et les entreprises demeurent prospères pendant la transition vers une économie sobre en carbone. La totalité du produit tiré du régime de plafonnement et d'échange, qui devrait s'élever à 1,9 milliard de dollars en 2017, servirait à investir dans des projets écologiques.

Le gouvernement poursuit également la mise en oeuvre de l'Initiative pour la croissance des entreprises, une stratégie dotée de 400 millions de dollars sur cinq ans visant, d'une part, à accélérer la transition de la province vers une économie à forte croissance et axée sur l'innovation et, d'autre part, à aider les entreprises à prendre de l'ampleur. Il modernisera aussi le système réglementaire et réduira les coûts des entreprises dans la province. 

Sécuriser la retraite

Pour réduire le déficit d'épargne-retraite, le gouvernement met en oeuvre le Régime de retraite de la province de l'Ontario (RRPO), qui aidera les travailleurs ontariens à économiser pour la retraite. Le gouvernement est en bonne voie d'atteindre son but et de garantir que, d'ici 2020, tous les travailleurs ontariens admissibles seront couverts par un régime d'employeur comparable ou par le RRPO. Pour assurer une mise en oeuvre réussie et harmonieuse, la Société d'administration du RRPO lancerait en 2017 les processus de vérification et d'adhésion des employeurs, qui seraient suivis en 2018 de la perception des premières cotisations auprès des employeurs et employés.

Par ailleurs, l'Ontario demeure déterminé à trouver une solution permettant de répondre aux besoins des employés de l'Ontario, au sein d'un cadre national. Le gouvernement de l'Ontario collaborera avec le gouvernement fédéral, les autres provinces et les territoires pour progresser sur la question d'un Régime de pensions du Canada bonifié capable de répondre aux besoins des futurs retraités. Le principal objectif consiste à envisager des moyens d'atteindre les objectifs du RRPO dans le cadre d'un RPC bonifié ou, à défaut, de mettre en oeuvre le RRPO.  

Bâtir une société équitable

La province offre aux gens les possibilités et les soutiens dont ils ont besoin pour réaliser pleinement leur potentiel.

Le gouvernement s'est engagé à transformer les services afin que les personnes ayant une déficience intellectuelle puissent être plus autonomes. De plus, le gouvernement met à jour la Stratégie à long terme de logement abordable afin de poursuivre la transformation du système d'aide sociale de l'Ontario relativement au logement et à la prévention de l'itinérance, en mettant l'accent sur la mise en oeuvre d'une allocation-logement souple et transférable qui répond aux besoins changeants des particuliers en matière de logement.

La province continue d'aller de l'avant avec sa Stratégie pour les services en matière de besoins particuliers, de sorte que les enfants et les jeunes ayant des besoins particuliers complexes reçoivent des services en temps opportun et de manière efficace, à domicile, à l'école, dans la collectivité et lors de leur transition vers l'âge adulte. L'Ontario investit aussi 333 millions de dollars sur cinq ans pour remanier et améliorer les services relatifs à l'autisme.

En 2016, le gouvernement misera sur les investissements déjà effectués dans le domaine de l'aide sociale en haussant les taux de 1,5 % pour les adultes inscrits au programme Ontario au travail ainsi que pour les personnes handicapées qui bénéficient du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées. La province offrira aussi un nouveau complément aux personnes qui touchent le taux d'aide sociale le plus bas - c'est-à-dire les adultes vivant seuls, sans enfants et qui bénéficient du programme Ontario au travail - ce qui portera leur augmentation mensuelle totale à 25 $. Ces personnes toucheront ainsi 100 $ de plus par mois qu'en 2012.

En prenant des initiatives comme Pas à pas ensemble : La stratégie de l,Ontario contre la violence envers les femmes autochtones et en donnant suite aux recommandations de la Commission de vérité et réconciliation du Canada, le gouvernement améliore les conditions sociales et les possibilités de développement économique des Autochtones.

Le gouvernement continue aussi de transformer le régime de soins de santé universel de l'Ontario pour offrir aux Ontariennes et aux Ontariens un accès plus rapide aux soins appropriés, dès maintenant et dans le futur. Les points saillants de cette transformation comprennent : une augmentation de 345 millions de dollars du financement des hôpitaux; la réduction des temps d'attente pour les services clés; des soins primaires plus intégrés et dispensés par une équipe; l'accroissement des soins à domicile et dans la collectivité; la proposition d'offrir gratuitement le vaccin contre le zona aux personnes âgées admissibles qui ont de 65 à 70 ans, ce qui leur permettra d'économiser environ 170 $; et un investissement de 75 millions de dollars de plus dans les soins palliatifs communautaires et les maisons de soins palliatifs, ce qui représentera un investissement total d'environ 155 millions de dollars sur trois ans. 

Faciliter le quotidien

Le gouvernement met sur pied plusieurs initiatives visant à améliorer le quotidien des Ontariennes et des Ontariens. Mentionnons entre autres la réduction des tarifs des parcs de stationnement des hôpitaux pour les usagers fréquents, l'élimination des droits de 30 $ pour le test d'émissions du programme Air pur, une aide relative aux coûts d'électricité et énergétiques, la réduction des taux d'assurance-automobile et l'usage accru de la technologie pour assurer une prestation plus commode des services publics.

Le gouvernement a offert plus de choix et de commodité aux Ontariennes et aux Ontariens en autorisant de façon responsable la vente de bière dans les épiceries, et il compte maintenant en faire autant pour le vin. À l'automne 2016, jusqu'à 70 épiceries à l'échelle de la province pourront vendre à la fois du vin et de la bière. Le vin sera éventuellement vendu dans jusqu'à 300 épiceries.

Une gestion financière rigoureuse

Le gouvernement continue d'investir dans l'économie, dans sa population et dans un avenir sain, propre, prospère et sobre en carbone, tout en dépassant ses objectifs financiers. Ces investissements contribueront à améliorer les services publics sur lesquels la population de l'Ontario compte et à stimuler la croissance. De bons emplois et une économie en croissance sont les moyens par excellence de soutenir les familles ontariennes et de générer des revenus dans un contexte d'équilibre budgétaire et de prospérité à long terme.

Le gouvernement prévoit un déficit de 5,7 milliards de dollars en 2015-2016, ce qui est inférieur de 2,8 milliards de dollars à ce qui était prévu dans le budget de 2015 et inférieur de 1,8 milliard de dollars aux projections du document Perspectives économiques et revue financière de l'Ontario 2015. Ce chiffre représente aussi une amélioration de 4,6 milliards de dollars par rapport au déficit de 10,3 milliards de dollars affiché en 2014-2015.

La province s'apprête à dépasser sa cible de réduction du déficit pour une septième année de suite. Parce qu'elle continue à dépasser ses objectifs financiers, le déficit cumulatif de la province est aujourd'hui inférieur de 30 milliards de dollars à ce qu'il aurait été autrement.

Le gouvernement prévoit un déficit de 4,3 milliards de dollars pour 2016-2017, ce qui est une amélioration de 0,5 milliard de dollars par rapport aux prévisions du budget de 2015. Il prévoit aussi respecter son engagement de rétablir l'équilibre budgétaire en 2017-2018, résultat de l'exécution de son plan pour éliminer le déficit présenté initialement dans le budget de 2010. À titre d'indicateur de la viabilité accrue de la gestion de la dette par la province, on prévoit que le ratio de la dette nette au PIB atteindra un sommet de 39,6 % en 2015-2016 et se stabilisera en 2016-2017, pour ensuite commencer à diminuer en 2017-2018.

Grâce à la croissance économique qui devrait se poursuivre et à l'engagement continu du gouvernement de transformer ses programmes et services, l'Ontario prévoit maintenir l'équilibre budgétaire en 2018‑2019.

Faits en bref

  • Le PIB réel de l’Ontario a augmenté de 2,5 % en 2015, dépassant ainsi la moyenne nationale.
  • La province prévoit affecter 12 milliards de dollars sur 10 ans en subventions d’immobilisations aux hôpitaux pour poursuivre la construction d’infrastructures essentielles. À l’échelle de l’Ontario, quelque 35 grands projets hospitaliers sont en construction ou à diverses étapes de planification.
  • La province accorde 3 milliards de dollars sur 10 ans en subventions d’immobilisations aux établissements d’enseignement postsecondaire pour que les étudiants puissent avoir accès à des programmes de qualité plus près de leur domicile et pour contribuer à bâtir une économie robuste.
  • La main-d’oeuvre hautement scolarisée de l’Ontario est l’un des principaux atouts de la province. En 2014, 66 % de la population adulte avait une attestation d’études postsecondaires, comparativement à 56 % en 2002. Ce taux est plus élevé que ceux des pays membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques.
  • Pour solliciter l’opinion de la population relativement au budget de 2016, le gouvernement a effectué des consultations prébudgétaires à l’échelle de la province. Il y a eu 20 séances de consultation avec plus de 700 personnes dans 13 villes, deux assemblées publiques par téléphone qui ont permis de joindre plus de 52 000 Ontariennes et Ontariens, ainsi que des consultations en ligne avec plus de 6 500 utilisateurs du site Web Parlons budget.

Ressources additionnelles

Citations

Charles Sousa

« Le plan économique de la province soutient les bons emplois dans les collectivités de l’Ontario aujourd’hui en investissant dans l’infrastructure et dans une économie sobre en carbone, sous l’influence d’entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l’exportation. En élargissant l’accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité, le plan investit dans les talents et les compétences des gens ainsi que dans leur capacité à obtenir et à créer les emplois de l’avenir. De plus, le plan aide toute la population ontarienne à bénéficier d’une retraite plus sûre. »

Charles Sousa

ministre des Finances

Partager

Tags

Gouvernement Impôts et avantages fiscaux