Salle de presse du gouvernement de l'Ontario

Le plan de l'Ontario pour le logement équitable favorise une croissance stable du marché provincial.

Communiqué archivé

Le plan de l'Ontario pour le logement équitable favorise une croissance stable du marché provincial.

De nouvelles données montrent que les achats de maison par les non-résidents sont en déclin constant.

ministère des Finances

Le marché immobilier de l'Ontario continue d'afficher une croissance stable au cours de ces derniers mois. Selon des données publiées aujourd'hui, le nombre de transactions par des acheteurs qui ne sont pas citoyens ou résidents permanents du Canada dans la région élargie du Golden Horseshoe est en baisse.

D'après les données provinciales, les particuliers qui ne sont pas citoyens ou résidents permanents du Canada et les sociétés étrangères représentaient 1,9 % des achats de maison dans la région élargie du Golden Horseshoe, entre le 19 août et le 17 novembre 2017. Il s'agit d'une baisse par rapport aux 3,2 % lors de la précédente période de collecte de données. À Toronto, 3,8 % des opérations ont été effectuées par des acheteurs étrangers, en baisse par rapport à 5,6 % lors de la précédente période de collecte de données.

Annoncé en avril 2017, le plan de l'Ontario pour le logement équitable propose 16 mesures exhaustives visant à rendre le logement plus abordable pour les acheteurs et les locataires, tout en stabilisant le marché immobilier et en protégeant l'investissement des propriétaires. Cela comprend l'impôt sur la spéculation des non-résidents (ISNR) afin de répondre à la demande insoutenable dans la région élargie du Golden Horseshoe, tout en assurant que l'Ontario continue d'être une terre d'accueil pour tous les nouveaux résidents. Tous les particuliers qui ne sont pas citoyens ou résidents permanents du Canada et les sociétés étrangères, qui achètent ou acquièrent une maison dans la région élargie du Golden Horseshoe peuvent être assujettis à l'ISNR.

Le Plan pour le logement équitable élargit également la portée du contrôle des loyers à tous les logements locatifs privés, y compris ceux construits après 1991, pour mieux protéger les locataires contre les augmentations de loyer soudaines et exagérées.

Rendre le logement plus abordable fait partie du plan de l'Ontario pour promouvoir l'équité et les chances de succès en cette période d'évolution rapide de l'économie. Notre plan comprend un salaire minimum plus élevé, l'amélioration des conditions de travail, la gratuité scolaire pour des centaines de milliers d'étudiants, un meilleur accès à des services de garde d'enfants abordables, ainsi que les médicaments d'ordonnance gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans, grâce à la plus grande expansion du programme d'assurance-santé en une génération.

Faits en bref

Ressources additionnelles

Citations

« Les mesures équilibrées que nous avons prises dans le cadre du plan de l’Ontario pour le logement équitable ont les répercussions souhaitées sur le marché immobilier résidentiel. Les prix moyens de revente d’une maison se sont amenuisés par rapport aux spectaculaires augmentations annuelles des prix plus tôt cette année. L’offre de logements a augmenté de façon régulière et les personnes ont désormais accès à des logements à prix plus abordables. L’Ontario continue à être une terre d’accueil pour les nouveaux résidents qui contribuent à l’essor économique de la province. »

Charles Sousa

ministre des Finances

Contacts Médias

Partager

Tags

Affaires et économie Gouvernement Domicile et communauté